9 étapes pour un super cerveau et oublier la fatigue nerveuse

müde frau im büro

 

Si après avoir lu cet article, vous pensez souffrir de fatigue mentale ou nerveuse, vous voudrez certainement savoir si c’est réversible ou ce que vous pouvez faire pour améliorer votre vie quotidienne.

Fort heureusement, dans la plupart des cas, la fatigue mentale ou nerveuse peut être soignée. Mais il est important de s’attaquer au problème dès que vous en prenez conscience parce que plus vous attendez et plus le « traitement » est long avant de faire de l’effet. Le cerveau n’est pas aussi facile à régénérer qu’un os.

Suite

Souffrez-vous de fatigue mentale ?

Tired stressed old mature business woman suffering from headache at work.

 

Notre corps est doué pour compenser.

Il peut passer par toute une myriade de changements chimiques et neurologiques dans le but de garder tous nos systèmes opérationnels en homéostasie. Nous le bombardons de sucre, d’additifs et autres toxines et habituellement, il arrive à gérer ses obligations quotidiennes malgré tout, en même temps.

Et puis, un jour, vous traversez une pièce et vous oubliez pourquoi vous êtes là. Vous essayez de vous rappeler du nom de quelqu’un mais n’y arrivez pas. Vous vous sentez confus-e et vous sentez incapable de maintenir votre concentration alors que cela était tellement naturel auparavant.

La transition est tellement insidieuse que vous ne réalisez pas vraiment les changements jusqu’à ce qu’ils soient devenus assez significatifs pour faire la différence dans votre qualité de vie.

Cette expérience de vie est tellement courante dans notre société que nous lui avons donné un nom : la fatigue mentale.   

La bonne nouvelle est que dans de nombreux cas, ces symptômes ne sont que des signaux de votre corps pour vous informer qu’il est temps de faire des changements dans votre mode de vie.

 

Quels sont les symptômes de la fatigue mentale 

Suite

Protéger votre cerveau avec cette délicieuse recette

Miniature sauce noix cerveau

 

La plupart d’entre nous n’ont jamais appris à gérer leur énergie et leur corps.

A la place, nous utilisons des médicaments ou des stimulants comme le sucre, la caféine et l’alcool pour « réguler » notre énergie et notre humeur. Nous ne faisons pas la connexion entre nos comportements et nos choix et la façon dont nous nous sentons. La clé se trouve dans notre cerveau qui est un organe connecté avec tout se qui se passe dans notre corps. Ce n’est pas juste un truc qui siège au-dessus de nos épaules. 

Régler nos problèmes d’idées pas claires, de tête dans le brouillard ou de sautes d’humeur commence par s’occuper de notre corps : optimiser ce qu’on lui donne et éliminer ce qui a une mauvaise influence.

Le cerveau comme tous les organes de notre corps, est résilient et peut généralement guérir lorsqu’on le met dans les bonnes conditions et qu’on lui donne les bons outils.        

Suite

Une astuce toute simple pour stimuler votre immunité

Unhealthy man holding pills and water glass. Medication and increased fluid intake. cough cold and runny nose remedy. you need to be strong. Tolerating the drug well. coronavirus from china

 

 

Cette astuce est en fait quelque chose que vous faites forcément déjà tous les jours mais peut-être pas de la bonne façon ou suffisamment, comme une grande majorité de la population. Or ce geste très simple a un impact capital sur votre santé générale et plus particulièrement sur votre fonction immunitaire.

Je veux parler de l’hydratation et en cette période hivernale, beaucoup d’entre nous sont très/trop déshydraté-e-s

En effet, nous avons tendance à penser à l’hydratation uniquement lorsqu’il fait chaud, donc souvent en été. Pourtant notre corps étant constitué à environ 60% d’eau, maintenir une hydratation optimale est importante toute l’année quelle que soit la température. Et contrairement à ce que l’on pense, il est même plus important de boire en hiver.

Suite

Découvrez pourquoi vous êtes malade et comment vous pouvez vous soigner

 

Old unhealthy woman suffers from severe ache abdominal pain

 

La maladie, contrairement à ce que beaucoup pensent ou veulent nous faire penser, est la résultante d’un certain nombre de facteurs et non pas « la faute à pas de chance ». Même si malgré tout, nous sommes encore loin de tout savoir sur les subtilités du corps humain et de son fonctionnement et qu’il y a peut-être aussi un facteur « hasard » dans l’équation.  

Toutefois, de plus en plus de thérapeutes et de malades, découvrent que l’être humain a beaucoup plus de « pouvoir » sur son état de santé que ce que nous pensions jusque là. Un formidable mouvement vers une médecine plus holistique et surtout vers le développement de la prévention de la maladie s’est mis en marche.

Cela fait bien sûr longtemps que ce mouvement existe. De tout temps, des thérapeutes à l’esprit plus ouvert et des malades déterminés à trouver une solution à leurs problèmes ont fait avancer les choses. Mais il me semble que ce mouvement s’accélère, probablement en réponse à l’augmentation des maladies chroniques et encore plus à cause des évènements qui ont bouleversés notre vie ces derniers mois.

Aujourd’hui, les médecins ayant une approche différente et plus intéressés par les causes de la maladie que par les seuls symptômes, sont de plus en plus nombreux et c’est formidable !

Malheureusement, pour nous en France, ils sont plus nombreux à l’étranger, la France ayant une politique bien plus conservatrice en la matière ainsi qu’un système de santé qui a certes de gros avantages mais aussi des inconvénients qui, il me semble, ralentissent le progrès d’une médecine plus préventive.

Je souhaite aujourd’hui, vous traduire un article d’un de ces médecins que je trouve très intéressant, le Dr Mark Hyman. Bien que n’ayant pas les mêmes points de vue sur l’alimentation (celle qu’il promeut n’est pas végétalienne mais a le mérite d’être meilleure que beaucoup, riche en végétaux et en aliments frais), j’apprécie sa grande ouverture d’esprit et ses recherches.

Suite

L’autre facteur crucial qui détermine notre immunité

Double exposure of beautiful young woman with sad big eyes crying and abstract virus strain model of MERS-Cov. Coronavirus 2019-nCov. Tear on cheek of unhappy female.

 

En lien avec mon précédent article dans lequel je vous annonçais le décès de Colette, cet article de l’Institut Hippocrate m’a semblé tout à fait adapté, particulièrement en ces temps troublés, générateurs de beaucoup de stress pour nombre d’entre nous. En voici la traduction :

Nous sommes constamment protégés par notre système immunitaire, contre les envahisseurs que sont les bactéries, les virus, les champignons et les toxines. Mais ils ne sont pas les seuls à attaquer ou en tout cas affaiblir notre système immunitaire.

Nos pensées (et un grand nombre de ces pensées sont inconscientes) et nos émotions affectent aussi notre système de défense.

Un groupe de scientifiques de l’Université de Harvard a découvert que si des personnes en bonne santé se remémoraient un évènement pendant lequel ils avaient ressenti de la colère, on pouvait observer une chute pendant six heures des anticorps immunoglobulines A (IgA), ceux-là même qui sont notre première ligne de défense !

Suite

L’engouement pour le « bouillon d’os » (bone broth) est-il justifié ?

Croyance ou science ?

Le bouillon d’os (Bone broth) est devenu tellement populaire, tout particulièrement sur les sites américains pour la « santé naturelle », qu’on en trouve même sous forme de poudre à ajouter aux smoothies, boissons et autres soupes…. le présentant comme un apport inestimable d’avantages divers pour notre santé.

Si l’on en croit tout ce marketing le bouillon d’os est un aliment-confort riche en protéines, pratique pour les modes de vie actifs. Il est aussi considéré comme un élixir magique qui peut guérir l’intestin perméable et aider de bien des façons des troubles allant de l’arthrite à un système immunitaire faible.

Désormais des restaurants en servent, les services de plats livrés à domicile en proposent et les célébrités dans le domaine de la « santé naturelle » ainsi que les athlètes en font la promotion. Vous pouvez même trouver une chaîne de bouillon d’os à emporter dans la ville de New York et une ligne de ce produit à été créée spécialement pour les chiens et chats.

Suite

Qu’est-ce que l’amour a à voir avec ça ?

C’est bien beau le 14 février, mais notre bon St Valentin ignorait qu’il donnerait un bon coup de boost au commerce ! Car pourtant l’Amour c’est, ou ça devrait être, tous les jours de l’année pour notre plus grand bien :-) .

L’Amour avec un grand ou un petit « a » nous concerne tous. Et il se vit dans notre rapport à l’Autre, que cet autre soit nous-même (oui, oui), notre conjoint, nos enfants, nos frères et sœurs, nos parents, notre famille élargie, nos amis, nos voisins, bref tous ceux que la Vie nous présente pour un court instant (ça c’est assez facile…) ou un plus long (ça devient plus compliqué;-) ).

Pour évoquer le sujet, mieux que je ne le ferais, voici la traduction d’un article publié par Andy Bernay-Roman dans le magazine « Healing our world », intitulé

Santé : Que l’Amour a-t-il à voir avec ? 

Amour et santéLes Beatles chantaient « All you need is love » mais quand on en vient à la santé, qu’est-ce que l’Amour a à voir avec ? Est-ce que ce n’est pas une idée farfelue New Age qui prétend que l’amour guérit toutes les maladies ? Évidemment non. De plus en plus dans la science pure et dure, dans le monde de la biologie, de la biochimie, de l’anatomie du cerveau et de la sociologie, on nous dit que l’Amour a tout à voir dans le domaine de la guérison. En pratique, quoique mystérieusement, il y a des façons dont l’amour prête son énergie -et optimise- la réponse curative naturelle du corps. L’amour est vital pour un fonctionnement optimal.

Suite