Vaincre la maladie de Lyme

Encore méconnue en France, la maladie de Lyme fait pourtant souffrir en silence de nombreuses personnes. Deuxième maladie infectieuse aux États-Unis, pays où les premiers cas ont été identifiés dans les années 70, elle se propage maintenant en Europe, de manière assez inquiétante semble t-il.

Principalement transmissible par les tiques porteuses de la bactérie Borrélia, elle peut sévir aussi bien dans la campagne et en forêt que dans les parcs et jardins publics. Toutefois, elle pourrait également se transmettre par d’autres moyens (insectes infectés, transfusion sanguine ou grossesse).

Intelligente et sournoise, cette bactérie a la particularité de se cacher dans les organes et les tissus de manière a être très difficilement détectable. Elle peut d’ailleurs rester inactive pendant de longs mois avant que les premiers symptômes apparaissent, variables et plus ou moins nombreux selon les personnes, symptômes qui finissent toujours par être très handicapants. Le problème, c’est que devant la multitude de symptômes différents, il est souvent difficile d’obtenir le bon diagnostic, pourtant indispensable pour ne pas suivre un traitement qui s’avèrerait inutile. Car, du fait de cette méconnaissance de la maladie, le diagnostic est non seulement difficile à poser mais les traitements apportant un véritable soulagement sur le long terme sont quasi inexistants dans la médecine conventionnelle.

Nous vous invitons, si vous ne l’avez pas encore lu et que cette maladie vous concerne ou concerne une personne de votre entourage, à découvrir le témoignage d’Alice Bartels-Granered que Colette avait déjà traduit l’année dernière. Vous y trouverez certainement un espoir puisque après avoir souffert elle-même ainsi que 2 de ses enfants pendant de nombreuses années de cette maladie sans pouvoir trouver un quelconque traitement pouvant les soulager durablement, elle a découvert et expérimenté un traitement miracle, 100% naturel ! Depuis, ses enfants et elle ne souffrent plus et vivent enfin normalement !

Cliquez ici pour découvrir le témoignage d’Alice et le traitement qui l’a sauvée.

Nadège