Témoignage : maladie auto-immune sévère / leucémie

Ils sont tellement précieux ces témoignages, pour nous soutenir et nous encourager à réexaminer nos modes de vie parfois chaotiques, que nous ne nous lassons pas de les relayer.

Nikki Rood - Témoignage HippocrateNikki Rood et sa maman

Celui-ci a été partagé par Nikki Rood de l’île de Captiva (Floride – USA). Voici ce qu’elle a écrit :

L’institut de santé Hippocrate (HHI) fut ma première introduction avec un véritable centre de santé, il y a plus de vingt-cinq ans. Je me souviens qu’alors c’était une petite enclave, rustique, de personnes partageant les mêmes intérêts, réunies pour apprendre et se guérir ensemble, guidées par une sagesse naturelle qui les attiraient du monde entier, comme par un vortex. Nous savions qu’il y avait une meilleure façon de vivre et nous savions que c’était là à Hippocrate. Je me souviens que Brian et Anna Maria étaient toujours là, nous enseignant, nous soutenant et nous encourageant.

Imaginez une petite salle à manger sans air conditionné et quelques maigres dortoirs. Nous étions convoqués pour les repas trois fois par jour avec une accueillante cloche à vache et chacun communiquait comme en famille autour de la table. Un chemin poussiéreux reliait les bâtiments, sur lequel nous nous trainions pour aller extraire notre jus d’herbe de blé et assister à nos cours, réchauffés par le lumineux climat et la luxuriance tropicale.

Je me souviens de ces jours-là avec tant de gratitude parce que, comme tant d’autres, je fus transformée par l’expérience et imprégnée d’une profonde connaissance et de respect pour la puissance d’une nutrition appropriée et d’un mode de vie correct pour conférer la santé. Ce savoir qui rend humble devait rester en moi pour le reste de ma vie ; graines plantées qui germent encore et encore de différentes façons au fil des années.

J’ai expérimenté le fait qu’une maladie auto-immune inflammatoire sévère pouvait être complètement inversée par le choix d’une alimentation complète basée sur les végétaux, en conjonction avec un travail corporel compassionnel, des pratiques de détoxification et une connexion significative avec les autres. Inutile de dire que je suis retournée à Hippocrate plusieurs fois au long des deux décennies suivantes, observant la croissance de l’institut et sa magnifique expansion, tout en restant authentique et fidèle à ses valeurs et dédié à donner aux gens le pouvoir de prendre le contrôle sur leur santé.

Faisons un saut vers le présent où je suis copropriétaire et chef au « The Sanibel Sprout« , un café vegan, 100% sans gluten et boutique d’aliments sains sur une île au large de la côte ouest de la Floride. Après être devenue une thérapeute masseuse diplômée et instructrice certifiée de yoga, j’ai réalisé que le troisième et plus puissant bras d’un incroyable triumvirat de modalités de guérison, serait de se spécialiser dans la façon de fournir aux gens une nourriture optimale car j’avais compris, de première main, comment des aliments purs pouvaient changer la vie.

Mon apprentissage culinaire avec le Dr Aris Latham de « Sunfire foods« , ainsi que la merveilleuse éducation que j’ai reçue du cours professionnel basé sur les végétaux (offert par l’école de cuisine Rouxbe) ont amélioré mes talents culinaires classiques. Cela a été une joie et un véritable privilège de créer une communauté consciente dans laquelle je vis et cuisine quotidiennement pour les gens recherchant des options saines.

Cependant, sans aucun doute, le plus grand cadeau qui m’ait été donné a été la possibilité d’utiliser tout ce que j’avais appris pour créer un programme nutritionnel pour ma maman (89 ans maintenant), quand sa santé s’est effondrée il y a quelques années en raison d’une leucémie lymphoïde chronique et autres problèmes dégénératifs. Je lui ai demandé si elle s’engagerait pour six mois dans un régime vegan et cru si je lui promettais de lui fournir tous ses repas et lui rendais la transition aussi facile que possible pour elle.

Nous nous sommes embarquées ensemble dans un voyage de guérison et elle a abandonné ses aliments de confort les plus chéris : fromage, chocolat et… oui, sa bière quotidienne. De plus, elle n’a plus mangé quel qu’aliment transformé que ce soit. Je préparais tout à partir de rien et avec une énorme quantité d’amour, peut-être l’ingrédient le plus important. Et comme mon café gère aussi la coopérative d’aliments bio pour Sanibel et Captiva (où nous commandons des légumes frais et bio chaque semaine pour les utiliser dans notre cuisine, notre bar à jus et pour nos membres), ma maman  a commencé à manger 100% bio.

Laissez-moi vous dire que nous sommes maintenant dans la quatrième année de sa transition complète au végétalisme, ce dont elle se réjouit énormément. Sa leucémie est complètement stoppée, son oncologue ne comprend pas ce qu’elle fait mais lui dit de continuer à le faire, et à 89 ans elle travaille au café neuf heures par jour, six jours par semaine.  Elle offre à chacun un sourire et est aussi active qu’une abeille tout au long du jour, avec plus d’énergie que beaucoup de jeunes.

Je fus submergée de joie quand Brian et Anna Maria avec leur famille sont arrivés par surprise au « The Sanibel Sprout » cette année et se sont assis à notre grande table de bois communautaire pour un repas du soir. Ce fut comme compléter un cercle. J’espère qu’ils savent que la raison pour laquelle je fais ce que je fais, avec tant de passion et de conviction, c’est à cause de la lumière que le HHI a toujours diffusé. Merci pour cette balise, brave gens. Continuez cet excellent travail !

Ce témoignage  nous vient du magazine de l’Institut Hippocrate (Volume 36 – Issue 1) !

Colette