Smoothie vert de Printemps économique

Les smoothies verts sont les boissons vertes les plus économiques, en tout cas elles peuvent l’être sans aucun doute. Riches en fibres, elles sont plus rassasiantes que les jus verts ce qui peut présenter un intérêt indéniable si votre budget est serré mais que vous souhaitez intégrer davantage de vert dans votre alimentation.

De plus, avec quelques petites connaissances simples à intégrer, il est facile d’en réaliser avec des plantes sauvages facilement reconnaissables et donc gratuites. Ce qui confirme que se nourrir bien et sain (et pas selon les critères malheureusement encore en vigueur dans la diététique conventionnelle qu’il serait bon de réviser pour la survie sanitaire et économique de tous en ces temps difficiles !) n’est pas forcément coûteux, si vous avez  quelques connaissances en nutrition.

L’autre avantage d’utiliser des verdures sauvages comestibles est ainsi de pouvoir varier ses apports en nutriments, vitamines et minéraux, différents d’une plante à une autre et de changer des sempiternelles mêmes verdures trouvées au supermarché.

Voici un exemple du côté « économique » de certains smoothies verts., recette que nous devons à Victoria Boutenko :

Garden-weeds-trio

  • 1 bouquet de pissenlits
  • 1 poignée de mauve (la mauve commune, voir ci-dessous le lien vers la vidéo de Sergei Boutenko pour son identification)
  • 1 poignée de pourpier d’hiver*
  • 1 poire bien mûre (épépinée et équeutée)
  • 1 pomme bien mûre (épépinée et équeutée)
  • 2 bananes bien mûres (pelées)
  • 2 à 3 tasses d’eau

Bien mixer le tout jusqu’à consistance lisse.

Cette recette permet d’obtenir 2 litres de smoothie vert.

* qui semble se trouver en abondance à l’état sauvage en Amérique du Nord… J’essaie d’en faire pousser en pots (ce qui réussit très bien). Cependant nous trouvant a une latitude relativement similaire à l’Oregon -région de cueillette de Sergei Boutenko-, il ne devrait pas y avoir de problème pour en semer des graines dans la nature pour que cette délicieuse petite plante croisse et se multiplie… Et désormais j’ai la chance d’en trouver chez ma maraîchère bio en quantité lorsque c’est la saison : une merveille !

 Miners-lettucePourpier d’hiver (ou Claytone de Cuba)

 

Le pissenlit abonde en cette saison partout dans la nature et vous pourrez voir ce qu’il en est de ses qualités nutritionnelles en cliquant sur le lien donné ci-dessus à son nom dans la liste des ingrédients de la recette.

Le pourpier d’hiver a un contenu extrêmement élevé de vitamine C.
Cette plante a été nommée « miner’s lettuce » (son nom anglais qui signifie « salade des mineurs ») durant la ruée vers l’or quand elle était mangée par les mineurs californiens pour éviter le scorbut.

Pour plus d’informations sur la salade des mineurs  voir les courtes et amusantes vidéos de Sergei Boutenko ici.

 

Si vous n’en trouvez pas lors de vos promenades, peut-être en trouverez-vous sur le marché.

Pour ma part, à Tours, 2 maraichers proposent une magnifique variété de feuilles vertes dont ce fameux pourpier et les pissenlits, entre autres. Évidemment, le coût de votre smoothie en sera légèrement augmenté si vous devez les acheter. Toutefois, comme ces verdures sont destinées à être consommées crues, elles sont plus nutritives et une plus petite quantité est donc suffisante pour vous nourrir (comparé à ce qu’il vous faudrait si vous deviez les cuire. Comme les épinards, les feuilles vertes perdent beaucoup de volume, en même temps que de nutrition).

 

La mauve, qui regroupe plusieurs espèces, est très nutritive.
Selon l’USDA, 100 gr de feuilles de mauve contiennent 249 mg de calcium, 69 mg de phosphore, 2.190 U.I. de vitamine A, et 35 mg de vitamine C.

Pour plus d’informations sur la mauve regardez la petite vidéo de Sergei Boutenko ici.

Bien sûr, cette recette peut être adaptée en fonction des verdures sauvages ou cultivées que vous trouverez facilement.

 

Colette et Nadège