Roulade au chocolat et aux fruits (crue vegan)

Une petite dernière recette pour les fêtes !
Celle-ci est un mélange d’oléagineux et de chocolat dans une crêpe crue de pomme. Si vous n’avez pas de déshydrateur pour réaliser la crêpe, vous pouvez soit les trouver toutes faites ici ou encore vous en passer et faire comme un « saucisson » de chocolat que vous découperez en tranches. Toutefois il faut avouer que la crêpe rend le résultat beaucoup plus joli et festif et apporte un petit goût fruité très agréable. 

 Roulade chocolat fruits2 Photo de Gabriela Lerner

Pour les crêpes crues de pommes :

Épluchez 2 à 3 pommes et mixez-les jusqu’à obtention d’une purée lisse.

Étalez cette purée sur une feuille Teflex d’un plateau de votre déshydrateur pour obtenir un rectangle d’environ 30 cm x 28 cm. Laissez déshydrater jusqu’à ce que la crêpe soit sèche mais toujours souple. Cela prend environ 8 à 12 heures à 42°C.

Une fois déshydratée, coupez cette crêpe en deux dans le sens de la longueur. C’est plus simple de le faire avec des ciseaux.

Si vous n’avez pas de déshydrateur, vous pouvez essayer avec un four en le faisant chauffer à la température la plus basse, porte entr’ouverte et en surveillant la déshydratation.

Si vous préférez la noix de coco aux pommes, vous pouvez aussi utiliser ces crêpes crues de coco.

 

Pour la garniture :

Rincez puis égouttez soigneusement les graines de tournesol, les amandes et les noix. Il faut qu’elles soient le plus sec possible.

Mixez tous les ingrédients dans un robot-ménager jusqu’à obtention d’une pâte qui se tient.

Sur une planche, déposez une crêpe aux pommes devant vous. Étalez dessus la moitié de la pâte de fruits en laissant une bordure d’environ 2,5 cm sans garniture à la fin de la crêpe.

Maintenant, en commençant par l’extrémité la plus proche de vous, roulez la crêpe sur elle-même en serrant comme pour un gâteau roulé ou un maki.

Humidifiez légèrement l’extrémité la plus éloignée avec un peu d’eau pour faire tenir la crêpe fermée.

Répétez l’opération avec l’autre crêpe.

Placez les roulades au frais pour leur permettre de durcir un peu.

Une fois qu’elles sont fermes, vous pouvez les couper en tranches épaisses ou les présenter entières.

Ces roulades se conservent au frais jusqu’à 5 jours.

(Recette d’origine de Gabriella Lerner)

 

Et si vous envisagez de servir cette roulade (en petites parts quand même) au goûter, vous pouvez envisager, pour rendre ce moment encore plus gourmand, de l’accompagner d’un « negg-nog« , la version crue et vegan de la boisson traditionnelle chez nos amis anglo-saxons et si réconfortante en cette période de l’année.

Je vous souhaite un joyeux Noël !

Nadège