Que font les gens qui arrivent à rester en bonne santé ?

mauvaise santé

 

Peut-être avez-vous dans votre entourage des personnes qui sont toujours en bonne santé et qui le restent.

Peut-être faites-vous tout ce qui vous semble nécessaire pour être en bonne santé vous-même mais que malgré vos efforts vous n’y arrivez pas. Et vous vous demandez bien pourquoi !

J’ai répondu à cette question dans mon dernier Facebook Live hier sur notre page Facebook (ici. Vous n’avez pas besoin d’avoir un compte Facebook ni de vous abonner à notre page pour visionner la vidéo).

Je vous ai fais la retranscription de cette vidéo ci-dessous.

Les addictions

Ce n’est pas vraiment de votre faute et on peut être accro à n’importe quoi !

Saviez-vous que les industries agro-alimentaires organisaient des groupes de test pour déterminer la quantité de sucre, de sel ou autres additifs neurotoxiques (comme l’aspartame ou le glutamate monosodique) à ajouter dans leurs produits afin de rendre dépendant les consommateurs et ainsi les faire acheter toujours plus ? Ce sont des millions d’euros/dollars qui sont dépensés dans ce but pour déterminer comment vous faire consommer plus !

Mais même si cela n’est pas vraiment de votre faute s’ils connaissent la quantité d’additifs auxquels vous êtes sensible, il n’y a pourtant que vous qui puissiez vous libérez de vos addictionsVous êtes le seul/la seule à être motivé(e) par l’objectif de vous libérer de cette relation toxique que vous avez avec les vendeurs de tabac, alcool, médicaments de confort, aliments transformés, boissons.

La bonne nouvelle c’est que vos ancêtres ne mangeaient pas de sucre raffiné jusqu’à il y a peu de temps et que votre corps est réellement programmé pour ne fonctionner à son potentiel maximum qu’avec des aliments à hautes fréquences vibratoires comme les légumes et les fruits de toutes les couleurs, les graines et les oléagineux.

Lorsque vous décidez de vous sevrer d’aliments transformés, de sucre et de sel raffinés, du jour au lendemain, même pendant un laps de temps aussi court que 4 jours, même si cela peut s’avérer très dur les premiers jours, ce qui vous arrive ensuite est formidable.  

Votre palais change, vos goûts changent. Cela peut sembler surréaliste et pourtant c’est vérifié par la science.

Les études faites en laboratoire sur des animaux et des humains, ont montré que le sucre était plus addictif que la cocaïneUne fois que votre corps a « goûté » à la poussée de dopamine provoquée par le sucre (ou les aliments frits ou l’alcool …), vous n’avez qu’une envie, c’est de retrouver cette sensation, encore et encore.

Toutefois, notre système neurologique est capable de retrouver le contrôle assez rapidement.

Malheureusement, il semblerait que la plupart des gens n’ait jamais fait l’expérience (volontaire ou involontaire) de se passer de sucre raffiné pendant au moins 4 jours consécutifs. En fait, la plupart des gens ne savent pas ce que c’est que de manger sans sucre ou sans sel et ils ne savent souvent pas non plus quand ils consomment des aliments riches en sucre ou en sel et encore moins la quantité qu’ils consomment réellement.

Pourquoi ? Parce que la nourriture est tellement facile à se procurer de nos jours en tout cas pour la majorité d’entre nous dans notre pays. Peu d’effort à fournir pour se la procurer, peu d’effort à fournir pour la consommer et du coup, nous ne nous posons pas souvent la question de sa provenance et/ou de son moyen de fabrication.   

Et si vous essayiez de vous passer de sucre sous toute ses formes pendant 4 jours pour voir simplement ce que cela vous ferait ? 4 jours c’est plutôt court.

Et si vous êtes partant(e) pour une vraie détox de sucre raffiné, jetez un œil à ce programme.

 

Vous suivez les avis /conseils des spécialistes de la maladie plutôt que des experts de la santé

« Oui mais mon docteur m’a dit … » Le nombre de fois où j’ai entendu ça lorsque les gens parlent de leur santé !

Seule une petite partie des professionnels de santé ont adopté une vision plus holistique qui permet de ne plus voir que les symptômes mais aussi la cause et de la traiter. Heureusement, cette minorité croit doucement mais sûrement. Ces praticiens de santé traitent leurs patients de manière globale et préventive avec des traitements qui ne font pas de mal, qui traitent réellement les problèmes et ne font pas que les masquer.

Parce que la grande majorité des sommes énormes dépensées chaque année en soins de santé, enrichissent en fait un conglomérat qui ne souhaitent qu’entretenir la maladie, il est beaucoup plus lucratif de vous donner un médicament qui cachera vos symptômes et dont vous aurez donc besoin toute votre vie puisque leur cause n’aura pas été identifiée, plutôt que de vous soigner complètement (vous n’auriez alors plus besoin de traitement).

Ces médecins ne cherchent pas à savoir pourquoi votre système immunitaire ne fait plus correctement son travail.

Cacher les symptômes avec des médicaments c’est comme cacher le signal d’alerte qui clignote sur le tableau de bord de votre voiture en espérant que de ne plus le voir réglera le problème !

Il ne s’agit pas de dénigrer les médecins ici. Ils font ce pour quoi ils ont été formés. Les chirurgiens peuvent pratiquer la même intervention plusieurs fois par jours pendant des années et ils sont exactement la personne dont vous avez besoin en cas d’urgence ou dans certains cas (pontage, amputation, …)

Mais ils ne seront pas capables pour la plupart de vous aider à retrouver votre santé cardiovasculaire, vous aider à ne plus perdre la vue ou vous aider à retrouver la mémoire. Ils ne connaissent pratiquement rien à la nutrition (Le Dr David Servan-Schreiber disait qu’une lectrice du magazine ELLE en savait plus sur la question qu’un médecin !).

Ils sauront vous donner vos chiffres dans le cas d’un diabète et seront capables de vous aider à controler votre taux de sucre dans le sang et ajuster votre dose d’insuline.  Mais ils ne sauront pas vous aider à retrouver un système endocrinien sain.

Donc le meilleur spécialiste en la matière, c’est le conducteur de l’engin, c’est-à-dire vous, le conducteur de votre corps. A vous donc de vous informer avec de bons ouvrages et de prendre conseil auprès de praticiens holistiques très expérimentés.

 

Vous pensez que le dernier régime à la mode va régler tous vos problèmes mais vous ne savez pas vraiment ce que manger sain veut dire.

La première chose que je vous dirais, c’est de fuir les « régimes » ! Ne soyez pas apeuré par les glucides, les graisses et encore moins les calories.

Arrêtez de compter les calories ! Ce ne sont pes les calories qui comptent mais le nutriments que vous assimilez.

Ne fuyez pas les graisses lorsqu’elles sont dans des aliments complets (et ne les consommez pas non plus en excès).

On ne sait plus aujourd’hui ce que veut dire manger sain, c’est-à-dire manger comme nous sommes censés manger naturellement. Et on nous dit maintenant d’éliminer de notre alimentation des groupes d’aliments qui ont été consommé depuis des millénaires !

N’ayez pas peur des glucides, mangez leur version complexe c’est-à-dire dans des aliments complets non transformés comme les fruits, les céréales biologiques et les légumes.

Ne croyez pas non plus que les protéines ne se trouvent que dans les produits ou sous-produits animaux (viande, poisson, œufs, lait, fromage, …) ou encore que vous devez augmenter votre consommation de protéines. Il y a beaucoup plus de chance de souffrir d’une sur-consommation de protéines que d’une carence ! Vous trouvez des protéines (sous formes d’acides aminés mieux assimilables) dans tous les végétaux (oléagineux, graines et feuilles vertes en tête de liste).  

Lorsque vous décidez de sortir des recommandations médicales actuelles, des recommandations de l’industrie de la viande et des produits laitiers et des recommandations de l’industrie des plats transformés, soit dit en passant trois des industries les plus prospères de l’histoire, vous retrouverez votre santé.

En adoptant régulièrement un nouveau régime à la mode, vous ne faites que perturber votre corps, lui donner matière à confusion, le perdre dans ses repères et en résultat, souffrir du fameux phénomène de yo-yo et perturber votre processus métabolique normal.

 

Vous vous appuyez sur les suppléments et vous sous-estimez le pouvoir de vos choix alimentaires.

Beaucoup pensent qu’une bonne santé est basée sur la supplémentation. Lorsque l’on change de mode de vie, on peut effectivement se tourner vers les suppléments plutôt que vers les médicaments de confort ou autres drogues. C’est déjà un premier pas important et qui va dans le bon sens.

toutefois, dans un premier temps, les suppléments ne sont déjà pas tous équivalents. Il est primordial d’être conscient des effets destructeurs des produits chimiques qui peuvent être ajoutés et de réaliser qu’ils ne résolvent aucun problème de santé sous-jacent.

Toutefois trop de personnes refusent de remettre en cause leur alimentation et préfèrent prendre des compléments en pensant que cela compensera leurs carences de nutriments et leur mode de vie désastreux. Aucune supplémentation d’aussi bonne qualité soit-elle ne pourra jamais remplacer une alimentation équilibrée et saine et ne pourra même rééquilibrer une alimentation déficiente en nutriments.

Ce que je veux dire, c’est que bien que l’on soit capable de faire une version synthétique d’un acide aminé qui pourrait vous aider à mieux voir par exemple ou qui joue un rôle important dans un déséquilibre de l’humeur, aucun scientifique n’a encore été capable de créer une pilule qui apporte toute la synergie magique des aliments qui ont poussé dans un arbre, dans la terre ou dans la mer.

Lorsque vous mangez en abondance des aliments qui ont poussé dans les arbres, dans le sol ou dans l’eau, vous n’avez pas une épidémie de dépression, de crise d’anxiété, de diabète, d’obésité, de cancer, de maladie cardiovasculaire.

Ces aliments sont riches en fibres solubles et insolubles que vous ne trouverez pas dans les compléments élaborés chimiquement.

Les nutriments que vous trouvez dans les aliments naturels complets travaillent en synergie avec des centaines d’autres composés nutritionnels qui soutiennent la santé de l’être humain. La science n’a d’ailleurs pas encore découvert comment tous ces composants fonctionnaient entre eux et pouvaient ensemble ralentir le vieillissement, soutenir un système immunitaire fort et apporter autant d’énergie.

Si vous prenez des tas de pilules (de quelque sorte que ce soit) et que vous ne vous sentez toujours pas bien, demandez-vous si votre alimentation est composée de verdures, de légumes, de fruits, de céréales complètes, de graines et d’oléagineux, le moins transformés possible.

Ce sont les aliments que les humains sont censés consommer et qu’ils consommaient avant les épidémies de cancer, de maladies cardiovasculaires et de maladies auto-immunes.

Cela étant dit, à notre époque où les sols sont largement appauvris, les aliments cités ci-dessus sont moins nutritifs qu’ils ne l’ont été. C’est pourquoi, à partir d’une alimentation riche en nutriments naturels, certains suppléments sont utiles à envisager et qu’ils sont à choisir en fonction de vos besoins, pas de celui de votre voisin. Ce n’est pas parce qu’un supplément a fait le plus grand bien à une connaissance que c’est celui qu’il vous faut aussi.

Je vous parlerais des suppléments à privilégier dans un autre FB Live/article.

 

Vous sous-estimez les effets de votre état émotionnel

L’une des découvertes les plus importantes dans la médecine holistique fonctionnelle ces dernières années est le fait que des émotions à basse fréquence vibratoire affectent énormément les personnes souffrant d’anxiété et de dépression.

Être bloqué émotionnellement peut affecter votre capacité à vous sentir bien, à devenir en bonne santé et à le rester.  

Si je vous pose la question comme ça de but en blanc « quel est votre état émotionnel habituel ?» et que je vous demande d’y répondre sans réfléchir en étant honnête, qu’allez-vous me répondre ?

Si c’est « joyeux/heureux » n’et pas votre réponse immédiate, ce n’est pas grave. Il y a des solutions.

De même si vous répondez que vous êtes naturellement heureux mais que parfois vous vous débattez avec des émotions désagréables, il y a des solutions.

La première chose est d’être conscient de cet état de fait. Et ensuite de trouver les moyens de sortir de cet état. Cela peut vous permettre de transformer votre santé alors que vous aviez déjà tout essayé, y compris une très bonne alimentation.

Les femmes qui enfouissent leurs émotions sont plus sujettes au cancer du sein.

Les personnes qui sont en colère, ou qui ont peur sont davantage sujets aux maladies cardiaques. Les personnes qui n’arrivent pas à  pardonner  ont des symptômes mystérieux qui  disparaissent miraculeusement lorsque cette énergie bloquée par les émotions est libérée.

Bien que cette façon de penser ne soit pas facile à faire comprendre pour des esprits très cartésiens, nous sommes pourtant des êtres holistiques fait de chair et d’os mais aussi d’énergie et notre santé physique affecte notre état émotionnel et vice versa.

Beaucoup de personnes qui suivent une thérapie ne vont pas mieux même si elles sont davantage conscientes de leur problème et que cela permet par exemple à des couples ou des familles de mieux communiquer ce qui amorce un vrai changement.

Il existe maintenant des thérapies de guérison énergétique EMDR, Emotion code qu idonnent de remarquables résultats et qui permettent de soigner émotionnellement et en conséquence soigne aussi le physique.

 

Si vous avez une alimentation équilibrée, saine mais que vous êtes bloqué par des émotions qui viennent de votre enfance (des traumatismes, des abus), ou que vous ne pouvez pas vous libérer de ressentiments  envers d’autres personnes , je vous conseille de chercher une aide dans ces thérapies.

 

Car il n’y a pas de frontière entre le bien-être physique, le bien-être mental et le bien-être émotionnel.    

 

Suite dans un prochain article.

 

Note : si vous voulez être informé(e) des Facebook Live, abonnez-vous à notre page Facebook.

 

Nadège