Protéines végétales et performances sportives optimales (4ème et dernière partie) : course et végétalisme

Suite des interviews de sportifs végétaliens de haut niveau, par Joanna Steven pour le magazine Get Fresh ! .

Nous avons découvert le point de vue de Brendan Brazier, ironman professionnel dans un 1er article, puis celui de Robert Cheeke, bodybuilder, ensuite nous avons pu en apprendre davantage sur Tonya Kay, danseuse professionnelle et végétalienne crudivore. Aujourd’hui, pour terminer cette série d’interviews, je vous ai fait la traduction de l’interview de Tim Van Orden. J’avais déjà traduit un long article sur ce coureur (article que vous pouvez trouver en cliquant ici) dans lequel était détaillée son alimentation sur une journée ainsi que son entrainement sportif.

L’article que je vous propose aujourd’hui est beaucoup plus court mais complète le premier et montre qu’une fois de plus une alimentation végétale n’empêche en aucun cas d’obtenir des résultats extraordinaires :

Au cours des trois dernières années, Tim Van Orden est passé de mollasson sédentaire, souffrant de dépression sévère et de fatigue chronique, à  l’un des meilleurs athlètes de 40 ans du monde entier. Il a réussi cela en adoptant une alimentation simple végétalienne et crue. Cherchant à  repousser les limites des capacités humaines, Tim a réécrit le livre des records dans certains des sports les plus éprouvants du monde. En septembre 2008, Tim a surpris le monde des courses de gratte-ciels en défendant son titre à la course de l’US Bank Tower (75 étages) à Los Angeles. Non seulement il fut meilleur que les deux grimpeurs dominants des courses d’escaliers, mais dans la foulée, il a aussi battu le record du parcours.

This content is for Abonnement 1 mois, Abonnement 5,00 € / mois, Abonnement 11,50€/mois, Abonnement 115,00€ pour 1 an et Abonnement 60.00€ pour 1 an members only.
Log In Register