Protéger votre cœur de la suralimentation pendant les fêtes

girl standing on floor vysah in Christmas socks

Une étude récente a montré que de gros repas de fêtes pouvaient malmener votre cœur au point même de pouvoir provoquer des attaques cardiaques. Si vous êtes déjà sujet à une faiblesse cardiaque ou si vous voulez tout simplement protéger votre cœur, je vous invite à lire les conseils de cet article. Ils vous permettront d’entrer en 2018 en pleine forme !

Ce n’est pas facile de dire non lorsque l’on est invité et que toute cette nourriture appétissante est juste devant vous.

La plupart d’entre nous se sort de la période des fêtes de fin d’année avec 1 ou 2 kilos de plus et sans autre dommage significatif sur sa santé. Mais pour ceux qui ont des facteurs de risque tels qu’une faiblesse cardiaque ou du cholestérol, la suralimentation, même occasionnelle, peut déclencher des problèmes médicaux graves.

 

Suralimentation et risques cardiaques

Si vous avez une maladie coronarienne ou êtes à risque, manger plus que d’ordinaire peut avoir de sérieuses conséquences. Un repas de Noël peut facilement atteindre les 5 000 calories, et même en version crue et vegan.

En fait, une étude sur 2 000 patients victimes d’une crise cardiaque a suggéré que le simple fait de manger plus que d’habitude pouvait quadrupler les chances d’avoir une attaque cardiaque le jour même.

Voici comment : les triglycérides, un type de graisses présentes dans le sang après un gros repas, peut causer une inflammation des artères coronaires. C’est le prélude commun à toute attaque cardiaque. De grandes quantités de nourriture et d’alcool peuvent entraîner la libération de substances semblables à l’adrénaline qui à leur tour peuvent provoquer un rythme cardiaque anormal et potentiellement mortel.

 

Autres effets néfastes sur la santé d’une suralimentation même occasionnelle 

Il peut arriver différentes choses lorsque vous mangez plus que de raison.

Vous pouvez par exemple souffrir de brûlures d’estomac, ce qui arrive lorsque les sucs gastriques remontent dans l’œsophage et attaquent ses tissus délicats. Cela peut durer des heures, bien que certains médicaments contre le reflux acide en vente libre peuvent apporter un peu de soulagement. Pour aider à prévenir ce genre de désagrément le jus de céleri est particulièrement recommandé. En plus, d’être un aliment très alcalinisant, il a des propriétés anti-inflammatoires et digestives puissantes.

Vous pouvez expérimenter de la diarrhée après un repas trop copieux. Dans ce cas, vous n’avez pas grand chose à faire que d’attendre que cela passe malheureusement !

La graisse dans vos repas de fêtes peut également précipiter une crise de calculs biliaires (attention aux oléagineux !). Si vous êtes sujet à la goutte ou à l’accumulation d’acide urique dans vos articulations, il est conseillé de limiter drastiquement votre consommation d’alcool et de viande rouge (si vous ne l’avez pas déjà fait). De même, trop de grignotage salé (biscuits ou biscrus apéritifs salés) peut entraîner le gonflement des chevilles pendant plusieurs jours.

Pour terminer, même si vous n’êtes affecté au final que par un ou deux kilos de plus sur la balance, il y a de fortes chances que vous ayez beaucoup de mal à les perdre d’après une étude publiée dans le Journal de la Médecine de Nouvelle Angleterre. Cette étude a observé 195 adultes ayant pris du poids pendant les fêtes et qui travaillaient à l’Institut National de la Santé. Contrairement à toute attente, ils n’ont pris qu’un peu plus de 500g en moyenne. Toutefois, ils n’ont pas réussi à les perdre avant le printemps ou l’été suivant, les faisant entrer dans la catégorie des personnes à risque de prendre du poids sur le long terme.

 

Comment passé des fêtes plus saines ?

La plupart d’entre nous ne peut pas traverser les fêtes sans sur-manger un peu ! Voici donc quelques astuces pour vous aider à contrôler votre prise alimentaire et ne pas impacter gravement et durablement votre santé :

  • évitez d’aller à un repas en étant affamé. Prenez un encas riche en protéines : un smoothie vert ou un jus vert sont d’excellents choix. Oui, les verdures sont riches en protéines (sous forme d’acides aminés) ! De plus, grâce à leur richesse en enzymes, ils faciliteront la digestion de ce qui suivra. Les verdures vous alcaliniseront et donc limiteront l’inflammation. Ils vous rassasieront de la meilleure manière possible. Si vous n’avez vraiment pas la possibilité de vous préparer un jus ou un smoothie vert, ayez avec vous une poudre verte ou des gélules de chlorophylle qui pourront vous apporter à peu près les mêmes résultats tout en étant plus pratiques. La poudre verte pourra facilement être ajoutée dans à peu près n’importe quelle boisson !
  • Soyez sélectif avec vos hors-d’œuvres : évitez la friture à tout prix ainsi que le gluten et les produits laitiers évidemment.  
  • Mangez doucement. Mâchez chaque bouchée jusqu’à la rendre la plus liquide possible avant d’en prendre une autre. Discutez avec votre voisin de table entre chaque bouchée si vous pouvez. Bien qu’il soit toujours préférable de manger en pleine conscience, la période de fêtes étant un peu particulière, le fait de discuter (en pleine conscience !) en mangeant peut vous permettre de manger moins et plus doucement.  
  • Le repas est un buffet ? Installez-vous le plus loin possible pour ne pas être tenté(e).
  • Augmentez votre temps d’exercice physique pour brûler un peu plus de calories que d’habitude.
  • Si vous abusez à un repas, cela ne doit pas être une excuse pour continuer à le faire les jours suivants ! Revenez dès que vous le pouvez à vos habitudes plus saines. 

 

Pour terminer, prévoir une petite cure de nettoyage interne plus ou moins longue selon le résultat recherché (détox de 3 jours ou Programme de Nettoyage et de Vitalisation de 14 jours) après cette période d’indulgence alimentaire,sera tout à fait bénéfique à votre santé cardiaque en particulier et votre santé en général !

Affiche Détox Hiver gratuite Affiche Detox Automne

  Nadège