Pratiques anti-âge pour favoriser une longévité heureuse

 Pratiques anti-âge - HippocratePhoto Institut Hippocrate

Qu’est-ce qui provoque le vieillissement ? 
Les scientifiques qui étudient la gérontologie n’en sont pas tout-à-fait sûrs. Certains pensent que c’est dû à la génétique, à l’exposition au soleil, à la respiration, à la nourriture ou quelque autre sorte d’horloge biologique pré-déterminée. Une chose sur laquelle tous les gérontologues s’accordent c’est que l’âge chronologique a peu à voir avec l’âge biologique. En d’autres termes, le nombre d’années durant lesquelles vous avez arpenté cette planète n’est pas nécessairement un indicateur de votre aspect et de votre ressenti. Ces scientifiques qui étudient la longévité disent que le plus gros impact sur votre âge biologique est l’alimentation et le mode de vie.

Selon le généticien Richard Cawthon et ses collègues de l’Université de l’Utah les causes du vieillissement des personnes de plus de 60 ans peuvent être réduites à ces quatre facteurs :

  • Raccourcissement des télomères : 4%
  • Stress oxydatif : 44%
  • Glycation : 46%
  • Âge chronologique : 6%

Raccourcissement des télomères (4%)

Les télomères sont des séquences d’acides nucléiques s’étendant à l’extrémité des chromosomes et agissant pour maintenir leur intégrité. Pensez à eux comme ce petit bout de plastique au bout des lacets de chaussures. Chaque fois qu’une cellule se reproduit le petit bout de plastique se raccourcit. Les télomères qui transmettent l’information nécessaire pour reproduire une jeune cellule identique sont raccourcis, créant un scénario « lost in translation » (perdu dans la traduction) qui conduit au dommage cellulaire et finalement à la mort cellulaire et que nous appelons « vieillissement ».

Le taux du raccourcissement des télomères chez les humains varie d’une personne à une autre. Par conséquent, vous pourriez considérer ce facteur comme génétique ou comme quelque chose que vous héritez de vos parents. Mais, le taux de la dégradation des télomères est-il quelque chose que nous pouvons changer ? Des scientifiques ont récemment découvert une enzyme nommée « télomérase » qui peut non seulement ralentir le raccourcissement mais, en fait, l’inverser. Cette enzyme se trouve chez les humains et aussi dans certaines plantes.

Le Dr Dean Ornish a trouvé dans ses recherches que juste trois mois d’une alimentation complète basée sur les végétaux, associée à l’exercice, pouvait significativement stimuler l’activité de la télomérase. C’est la seule intervention qui s’est avérée avoir cet effet. Dans une étude suivie de cinq ans, il a trouvé que ceux qui avaient changé leur alimentation et leur mode de vie pour des options plus saines ont en fait augmenté leurs télomères alors que ceux qui ne l’avaient pas fait dans le groupe de contrôle ont vu leur télomères se réduire avec l’âge.

 

Stress oxydatif (44%)

Les oxydants sont des substances hautement réactives contenant de l’oxygène qui provoque des dégâts de radicaux libres sur l’ADN, les protéines et les lipides (graisses). Les radicaux libres volent les électrons/énergie et sont nommés acides ou oxydants (ce qui signifie brûlerbriserrouillerdégrader). Un radical libre est une molécule instable auquel il manque un électron, le rendant instable et déficient en énergie. Les radicaux libres provoque des dommages cellulaires qui conduisent aux rides et à une peau sèche et affaissée et vous vieillissent prématurément. Alors que fumer est une source prioritaire de radicaux libres, il y aussi la consommation d’alcool, la pollution de l’air, les radiations, le stress, le café, les aliments transformés et les aliments cuits au-dessus de certaines températures.

Les radicaux libres sont comme des énergies-vampires qui attaquent et dérobent l’énergie (électrons) des autres cellules pour les satisfaire et par cela, fabriquer de nouveaux radicaux libres. Ce processus de réaction en chaîne continue jusqu’à ce que ces vampires d’énergie des radicaux libres rencontrent un antioxydant qui a un surplus d’énergie sous la forme d’électrons sauvegardés. L’antioxydant va joyeusement donner ses électrons en stock de façon à neutraliser le radical libre. Les choses qui sont saines contribuent aux électrons/énergie et sont nommées alcalinisantes ou réductrices.

La « capacité antioxydante totale » dans les aliments est nommée Oxygen Radical Absorbance Capacity (ORAC). Les aliments qui sont riches en phytonutriments tels que chlorophylle, lycopène et bêta-carotène ont la valeur ORAC la plus élevée. Les aliments qui ont le plus de phytonutriments sont complets, sont des germes crus (Voir cet article), les fruits, les légumes, les noix, les graines, les herbes et les épices. Ces sont des aliments anti-vieillissement.

Voici les aliments avec la valeur ORAC la plus élevée.

ORAC & aliments

  • Épices (clous de girofle) : 314.446
  • Herbes (origan sec) : 200.129
  • Chaga (champignon) : 110.400
  • Baie d’açaï : 102.700
  • Baies de goji : 25.300
  • Noix de Pécan : 17.940
  • Haricots : 8.000
  • Pistaches : 7.983
  • Prunes : 7.581
  • Lentilles :7.282
  • Myrtilles : 6.552
  • Mûres : 5.347
  • Ail, cru : 5.346
  • Coriandre : 5.141
  • Framboises : 4.882
  • Amandes : 4.454
  • Aneth : 4.392
  • Pommes (Red Delicious) : 4.275
  • Fraises : 3.577
  • Chou (rouge) : 3.145
  • Brocoli : 3.083
  • Poires : 2.941
  • Salade (feuille rouge) : 2.380
  • Germes d’alfalfa : 1.510

Il n’y a aucun antioxydant trouvé dans le bœuf, le poulet, le poisson, les œufs, le lait ou autre produit animal.

 

Glycation (46%)

Des changements chimiques apparaissent quant nous chauffons les aliments. Cela crée des toxines acides incluant des carcinogènes, des mutagènes et des protéines tordues, hydrates de carbone tordus et des graisses tordues. Ceci aboutit aux Advanced Glycation End Products (AGE’s).

La glycation (ou réaction de Maillard) arrive quand le glucose, le principal sucre que nous utilisons comme énergie, se lie à une partie de notre ADN, de nos protéines et lipides, les empêchant de faire leur travail. Le problème empire quand nous vieillissons, provoquant le mauvais fonctionnement de nos tissus corporels, aboutissant à la maladie et au vieillissement accéléré.Les AGEs sont aussi formés par une consommation élevée de sucres. La meilleure façon d’éviter la glycation est de manger des aliments complets basée sur les végétaux et les moins transformés.

 

Âge chronologique (6%)

Il y a certains facteurs de risque qui augmentent avec le temps, tels que l’exposition accidentelle aux maladies infectieuses. Ces facteurs de risque peuvent être réduits en faisant ce qu’il faut pour stimuler votre système immunitaire.

 

Restriction calorique

Chacune des études qui a été faite sur la longévité montre que la restriction calorique augment l’espérance de vie. En fait, quand la prise calorique est diminuée de moitié, l’espérance de vie dans certains tests animaux est doublée. Et, quand vous divisez de moitié les calories et jeûnez un jour par semaine la longueur de vie triple. Chaque fois que vous mangez, même les aliments les plus nutritifs, le processus digestif provoque à quelque degré un stress oxydatif sur le corps. Les aliments simples sont plus faciles à digérer que les aliments complexes. Les aliments les plus simples sont les végétaux. Plus vous mangez haut dans la chaîne alimentaire, plus il est difficile pour le corps de digérer.

Cependant, il est important de vous assurer que vous avez suffisamment de vitamines, minéraux, protéines et acides gras essentiels. Si vous diminuez votre prise calorique de moitié vous devez vous assurer de consommer des aliments très riches en nutriments. Ce type d’alimentation est nommé le régime Calorie Restricted Optimal Nutrition (CRON). Les aliments les plus nutritifs sur la terre sont les graines germées ou pousses. Les aliments les plus nutritifs dans l’eau sont les algues bleu-vert, spiruline et chlorelle. Les aliments les plus nutritifs dans les océans sont les algues/légumes de mer.

 

Conclusion

De tous les facteurs qui causent le vieillissement, il s’avère que la génétique joue un très petit rôle.

Nous avons tendance à hériter de nos parents des habitudes plus que nous n’héritons de leurs gènes. Les choses qui ont le plus gros impact sur notre âge biologique sont l’alimentation et le mode de vie.

Les aliments contenant le plus d’antioxydants ont le plus gros effet sur l’inversion d’un vieillissement prématuré chez les humains. D’autres facteurs de mode de vie jouent un rôle important dans la longévité également.

En résumé, voici le top 10 des stratégies anti-âge naturelles :

  1. Alimentation complète basée sur les végétaux, le moins possible transformée
  2. Jeûne régulier
  3. Algues bleu-vert, spiruline et/ou chlorelle
  4. Stress réduit
  5. Eau pure
  6. Exercice
  7. Soleil
  8. Air frais
  9. Repos suffisant
  10. Pensée positive

 

(Traduction d’un article de Brian Hetrich pour l’Institut Hippocrate)

 

Colette