Potage des étoiles (Vegan et cru)

Il s’agit des étoiles de la précieuse « Stellaria média » ou « stellaire » plus connue sous le nom de « mouron des oiseaux », ou mouron blanc dont les petites fleurs ressemblent à de minuscules étoiles blanches.
Cet ancien légume aujourd’hui négligé peut être consommé en salade même quand il est en fleurs et fournit un excellent apport de vitamine C en hiver, ainsi que des minéraux variés : calcium, magnésium, potassium, fer…

Je ne suis pas allée bien loin pour cueillir ce qu’il me fallait pour cette soupe : dans ma cour une fente dans le ciment s’est chargée d’héberger en masse cette fausse fragile qui envahit les terres souples et humides. On la trouve presque toute l’année : une précieuse ressource en verdure (totalement gratuite !) pour les smoothies, les jus, les soupes ou les salades diverses.

Mouron
Ouvrez l’œil vous en avez peut-être à portée de main, à condition que ce ne soit pas un endroit traité chimiquement ou près d’une circulation intensive de véhicules.

 

Potage des étoiles

Voici donc une suggestion dont les quantités vous donneront 2 belles portions et dont vous ajusterez les ingrédients à votre palais :

  • 3 belles poignées de mouron blanc
  • 1 poire, pelée (si elle n’est pas bio) et épépinée
  • 1 c. à soupe de purée de sésame ou tahin
  • 1/2 c. à café de psyllium
  • Sel et poivre au goût
  • 2 c. à soupe de jus citron frais
  • 1 gousse d’ail moyenne (plus si vous êtes fan…)

Mouron blancMouron blanc, prêt à l’emploi

Lavez bien le mouron (s’il reste quelques brins d’herbe aucune importance !), et éventuellement ôtez les plus grosses tiges si vous n’avez pas un blender très puissant, car elles peuvent être filandreuses si la plante n’est pas très jeune.

Mettez tous les ingrédients, sauf le psyllium, dans le blender et mixez jusqu’à consistance lisse. Ajoutez le psyllium et mixez quelques secondes pour l’incorporer.

Votre potage est prêt ! Vous pouvez le tiédir si vous préférez…

 

NOTE : Vous pourriez remplacer

  • une partie du mouron par une herbe aromatique ou plusieurs en mélange : persil, coriandre fraîche, cerfeuil, etc…(surtout pour les palais peu habitués aux verdures crues… bien que le goût du mouron soit très doux, il peut paraître trop « gazon » à certains !!!) ;
  • le psyllium (qui permet de limiter les graisses tout en donnant de l’onctuosité) par 1/2 avocat ou un peu plus de tahin ;
  • la poire par une pomme ou un autre fruit à votre goût ;
  • l’eau par du lait d’amandes (ou d’un autre oléagineux).

 

Colette