Nous sommes entourés de déclencheurs de stress : situations, gens, bruits, température … 85% de notre comportement serait automatique et déterminé par notre environnement. Mais lorsque nous laissons notre environnement dicter notre humeur, notre vie émotionnelle ressemble à des montagnes russes et il n’y a pas d’autres moyens de descendre des montagnes russes émotionnelles que par la respiration.

Une bonne respiration, c’est une respiration qui dilate les poumons et le diaphragme. En inspirant, le diaphragme doit se dilater, en expirant, il doit se comprimer. Si vous posez une main sur votre ventre, le ventre se gonfle à l’inspiration, il se dégonfle et se contracte à l’expiration. Alors, est-ce que vous savez respirer ?

Young woman enjoying fresh air in autumn, intentionally toned.

Cette méditation Kundalini s’appelle une méditation de poche parce-qu’elle est rapide à faire et que vous pouvez l’utiliser chaque fois que le stress survient. 

Personnellement, je la pratique tous les matins au réveil avant de faire quoi que ce soit d’autre. En tout cas, je vous encourage à y avoir recours régulièrement pour dissiper votre stress et retrouver votre vitalité.

Pour faire la méditation de poche :

Asseyez-vous en tailleur, jambes croisées. Si vous n’y arrivez pas pour une raison physiologique, trouvez une position confortable sans être avachi.

Posez vos mains sur les genoux, paumes tournées vers le ciel, en joignant le pouce et l’index qui vont former un cercle. Tendez les autres doigts. Cela s’appelle le gyan mudra. Les mudras codifient la position des doigts et des mains et guident la circulation de l’énergie vers le cerveau en reliant certains méridiens énergétiques précis. Ce mudra là favorise la réceptivité et le calme. 

Gyan Mudra

Ensuite vient la respiration. Pour cette méditation, vous devez respirer en huit « à-coups » par le nez avant d’expirer d’un seul coup toujours par le nez, en vous assurant que vos poumons sont complètement vidés. Votre ventre et votre diaphragme vont forcément se contracter.

Si c’est difficile pour vous au début, d’inspirer autant d’air, commencez par inspirer en 4 « à-coups » au lieu de 8 et expirez  d’un seul coup.

Vous pouvez faire cette méditation seulement une minute et déjà expérimenter de grands bienfaits.

Pour un maximum de résultats, les yogis suggèrent de la pratiquer pendant 11 minutes tous les jours pendant 40 jours. Si une méditation de 11 minutes d’un coup vous semble trop longue ou difficile, commencez par 1 minute, puis 3 minutes et augmentez ainsi de suite progressivement le temps. Vous verrez que 11 minutes passent très vite et les effets sont tellement bénéfiques que vous ne pourrez bientôt plus vous passer de ces onze petites minutes de bien-être.

Bonne respiration !

Nadège