L’hypoglycémie : symptomes et traitements naturels

Comme vous le savez probablement déjà l’hypoglycémie est un problème de santé qui provoque un niveau trop faible de sucre dans le sang. Généralement, son traitement est associé à celui du diabète. 

Toutefois les causes de l’hypoglycémie varient et il existe une variété d’autres maladies qui peuvent également entraîner une hypoglycémie, pas seulement le diabète. 

 Diabetes doing blood glucose measurement.

Par exemple, certaines affections hépatiques et certains médicaments peuvent également être des causes d’hypoglycémie.

L’hypoglycémie n’est pas toujours facile à diagnostiquer car elle provoque de nombreux symptomes aussi variés que :

  • des palpitations cardiaques
  • de la faim
  • de l’anxiété
  • de l’irritabilité
  • de lafatigue
  • une pâleur excessive
  • des tremblements
  • de la transpiration sans raison apparente
  • une sensation de picotement autour de la bouche
  • des pleurs pendant le sommeil

 

Si rien n’est fait pour régler ce problème, celui-ci va s’aggraver et les symptomes suivants peuvent alors apparaître :

  • de la confusion ou un comportement anormal comme l’incapacité à accomplir les tâches quotidiennes
  • des troubles visuels comme une vision floue
  • une perte de conscience
  • des convulsions

 

Les causes de l’hypoglycémie varient. Par exemple, si vous êtes diabétique et prenez trop d’insuline par rapport à la quantité de glucose présente dans votre sang, cela peut entraîner une baisse trop importante de votre taux de sucre.

Bien qu’il soit plus rare d’avoir des crises d’hypoglycémie sans avoir de diabète ou de pré-diabète, certaines personnes en souffrent quand même pour l’une des raisons suivantes : 

  • les traitements médicamenteux : une cause possible de l’hypoglycémie est de prendre par erreur un médicament pour le diabète mais d’autres médicaments peuvent aussi entraîner une baisse de sucre dans le sang, en particulier chez les enfants ou chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Par exemple, le Qualaquin, un médicament pour traiter la malaria, peut entraîner une crise d’hypoglycémie.
  • une consommation excessive d’alcool : boire trop d’alcool sans manger peut empêcher le foie de libérer le glucose stocké dans le sang. Cela entraîne une chute de sucre sanguin.
  • certaines maladies graves : une maladie grave du foie par exemple, comme l’hépatite peut entraîner une chute du taux de sucre sanguin. Comme les problèmes de reins peuvent empêcher votre corps d’éliminer correctement les résidus de médicaments, ils peuvent s’accumuler dans votre corps. Cela affectera alors les niveaux de glucose. En outre, la famine à long terme peut entraîner l’épuisement des substances dont votre corps a besoin dans la gluconéogenèse, ce qui entraîne des baisses dangereuses de la glycémie.
  • La surproduction d’insuline : les crises d’hypoglycémie peuvent également être le résultat d’une tumeur rare du pancréas (insulinome), qui peut provoquer une surproduction d’insuline. En outre, d’autres tumeurs peuvent entraîner une production excessive de substances analogues à l’insuline. Enfin, l’élargissement des cellules bêta du pancréas qui produisent l’insuline peut entraîner une libération excessive d’insuline. Par conséquent, cela provoque également des baisses de sucre dans le sang.
  • les déficits hormonaux : certains troubles des glandes surrénales et de la glande pituitaire peuvent entraîner une carence en hormones clés qui régulent la production du glucose. Les enfants diagnostiqués avec ces troubles sont plus susceptibles d’avoir des crises d’hypoglycémie que leurs homologues adultes.

 

Toutefois, un simple régime alimentaire trop riche en graisses peut également vous exposer à des crises d’hypoglycémie et à la longue à une résistance à l’insuline et cela est valable quel que soit votre choix de régime alimentaire : omnivore, carnivore, végétarien, végétalien. 

Si vous n’êtes pas végétalien/ne et que vous souffrez de crises d’hypoglycémie (ou pour éviter d’en avoir dans le futur), réduisez votre consommation de protéines animales (œufs, produits laitiers ou viande, même blanche). Pour contrôler  votre taux de graisse, il est donc préférable d’éviter le fromage, le lait, la crème, le beurre, les œufs, la viande (même blanche).

Si vous êtes végétalien/ne et que vous souffrez de crises d’hypoglycémie (ou pour éviter d’en avoir dans le futur), réduisez votre consommation de graisses végétales (oléagineux et graines, sous forme entière ou sous forme de purée, huiles, avocats …).

 

Quel que soit votre régime, vous devez surveiller votre consommation d’huiles transformées et de sucres sauf pour le miel (à choisir impérativement cru et bio pour qu’il vous apporte des bienfaits – voir cet article) et les fruits crus.

Les meilleurs fruits à manger si vous souffrez de diabète de type 2 ou de crises d’hypoglycémie, sont les myrtilles sauvages, les papayes, les mûres, les pommes et les framboises. Ils sont à consommer de préférence entiers. Toutefois, les jus uniquement composés de fruits frais peuvent être bénéfiques, en cas d’urgence, occasionnellement, pour compenser une crise d’hypoglycémie.

En plus de réduire l’apport en graisses, il est important d’incorporer des glucides sains dans votre alimentation. Les glucides tels que les courges, les patates douces (très différentes des pommes de terre) et les fruits cités ci-dessus contiennent des nutriments essentiels pour une santé optimale et lorsque les sucres naturels de ces glucides sains sont liés à ces nutriments, ils ne causent pas de dommages à votre glycémie. 

Les légumes à privilégier incluent les feuilles vertes (comme les épinards, les blettes, …), le céleri, les choux et les asperges. 

 

Fresh greens on sackcloth

Si ces recommandations vont à l’encontre des stratégies conventionnelles de prévention et de gestion du diabète de type 2, privilégier les fruits et légumes riches en nutriments et réduire les graisses alimentaires allège pourtant le travail du foie, du pancréas et des glandes surrénales, tout en gardant votre taux de sucre dans le sang aussi stable que possible. 

 

Bien sûr, certains aliments sont également à éviter en parallèle comme :

  • Le café et l’alcool
  • Les aliments transformés riches en calories vides
  • Le sucre raffiné
  • Les boissons sucrées
  • Les céréales raffinées
  • La malbouffe comme le fast-food et les fritures

 

Si vous souffrez de crises d’hypoglycémie, vous devez également repenser la façon dont vous mangez. Vous devez par exemple prendre des repas réguliers dans la journée et ne jamais en sauter. En outre, vous devez vous assurez que ces repas contiennent suffisamment de bonnes calories mais aussi suffisamment de nutriments. Si besoin, pensez à avoir toujours avec vous des encas sains.

 

Si vous suivez un traitement médical (en dehors d’un traitement pour le diabète), pensez à en discuter avec votre médecin. Certains médicaments affectent directement la glycémie ou le taux d’insuline, vous devez donc vous assurer de surveiller les symptomes qui indiquent une hypoglycémie. Vous pouvez envisager, avec votre médecin, un suivi plus précis de votre glycémie. Demandez également si la posologie ne peut pas être modifiée afin de diminuer les symptomes. 

 

Sur ce, prenez soin de vous !

Nadège

 

Sources :

  • David Wolfe
  • Anthony Williams