Les bases de l’alimentation vivante crue végétalienne selon Ann Wigmore + recettes

Quand je vois parfois certaines dérives dans la « Raw food » (Alimentation crue) j’ai envie de me replonger dans ces basiques-là dont le but n’était pas seulement de « manger cru » mais de retrouver un état de santé naturellement destiné à notre corps et même à « nos corps » : physique, mental, spirituel.

Un excès quotidien de fruits secs, de noix, de graines, d’huiles diverses et variées, d’avocats ou de bananes, fussent-ils tous d’excellentes qualités et sources de nutriments de valeur, est néfaste à l’organisme (les merveilleux gâteaux crus proposés un peu partout, de même que les sauces, peuvent être un terrible piège !).

Je vais donc rappeler ce que cette grande dame de l’alimentation et de la santé a enseigné durant des années avec un immense succès. Nous verrons d’abord la phase de transition en plusieurs étapes ainsi que des conseils pour accompagner au mieux cette transition, puis la composition de chaque repas et enfin quelques recettes selon ses conseils.

 

D’abord elle évoque la phase de transition, quand vous quittez le mode alimentaire standard, dont vous avez constaté ou supputé les dégâts, pour vous diriger vers une alimentation plus saine :

« Le but du régime de transition -en venant de celui qui inclut viande, aliments transformés, sucres, produits à base de farine blanche, etc… pour aller vers une alimentation vivante de végétaux, fruits, germes, noix fermentées, et graines- est de permettre au corps de se débarrasser graduellement, doucement, des déchets accumulés jusqu’à ce que l’alimentation totale soit faite d’aliments vivants. Même durant le régime de transition, essayez d’incorporer autant de salades de pousses vertes et de repas de fruits que vous le pouvez pour accélérer le processus de détoxification et pour permettre au corps et à l’esprit de s’habituer à ce nouveau régime. 

La 1ère phase dans le régime de transition est d’éliminer les drogues, médicaments et autres produits chimiques, la viande, le tabac, l’alcool, le sucre blanc, la farine blanche, le sel et le café – tous les aliments transformés. Cela peut représenter un changement radical pour certaines personnes pour autant que ces « aliments » soient profondément ancrés dans leurs habitudes et dépendances. Une manière d’aborder ce changement est de diminuer et de substituer. Si vous mangez de la viande rouge chaque jour, par exemple, réduisez-la à deux ou trois fois par semaine, et remplacez-là par du poisson et de la volaille. Si vous buvez et fumez chaque jour, faites-le un jour sur deux, ensuite tous les trois ou quatre jours. Substituez par une pensée plus claire et des exercices de respiration profonde et pure. Vous n’abandonnez rien, vous choisissez réellement quelque chose de mieux.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

This content is for Abonnement 1 mois, Abonnement 5,00 € / mois, Abonnement 11,50€/mois, Abonnement 115,00€ pour 1 an et Abonnement 60.00€ pour 1 an members only.
Log In Register