Les 9 problèmes que vous rencontrez quand vous essayez d’arrêter le sucre et les solutions

Le sucre, quelle que soit sa forme, est présent dans une grande partie des aliments consommés aujourd’hui. Qu’on les qualifie de plus sain ou pas, comme le sirop d’agave, le sucre de canne évaporé, muscovado ou encore Rapadura, cela reste du sucre. 

Sucres

Et comme si le fait d’ajouter du sucre à notre nourriture ne suffisait pas, nous ajoutons d’autres aliments qui se transforment en sucre pendant la digestion, je veux parler des céréales.

Qu’est ce que tout cela fait à notre cerveau ?

Le noyau accumbens (un ensemble de neurones), centre principal du plaisir dans notre cerveau, est continuellement stimulé par notre consommation de sucre.

Il reçoit un signal par le biais de la dopamine, un neurotransmetteur du plaisir. Toute cette réaction en chaîne se déclenche également lorsque l’on a une relation sexuel ou lorsque l’on consomme de la drogue. Le problème avec le sucre, c’est que nous y sommes confronté beaucoup plus souvent ! Par conséquent, cette stimulation due à la consommation de sucre prolonge le signal envoyé par la dopamine ce qui en retour crée une tolérance ou une habitude. 

Avec le temps, cela crée un schéma neuronal plus profond et petit à petit nous avons de plus en plus besoin de sucre pour que le corps puisse reproduire les mêmes effets euphoriques. Et lorsque nous essayons d’arrêter, les symptômes de détox apparaissent. C’est pourquoi il est plus facile de faire changer une personne de religion que d’alimentation et le sucre est au coeur de cette affinité enracinée pour tout ce qui est sucré et riche en hydrates de carbone.

Il est généralement inconcevable pour une majorité de personnes de se passer d’aliments sucrés, même pendant juste quelques semaines. Lorsque l’on fait une cure de désintoxication de sucre, que l’on suit un régime sans sucre ou que l’on suit un programme de Nettoyage comme celui-ci, cela peut s’avérer très difficile pour certains.

Ci-dessous, je vais vous parler des principaux symptômes que vous pouvez ressentir et vous donner différents conseils pour les atténuer, le temps que vous soyez sevré du sucre.

 

Les fringales

Se passer de sucre peut être vraiment difficile à cause de cette histoire de libération de dopamine et d’insuline qui entraînent des fringales par manque de sucre.

Ajouter un peu de graines saines (voir cet article où il en est question ainsi que de la quantité qu’il faut consommer pour une santé optimale), est une très bonne manière de limiter les fringales.

Choisissez vos graisses sous forme d’aliments entiers comme des oléagineux ou des graines activées ou encore des purées crues. La présence de fibres ralentira considérablement l’absorption de la graisse ce qui vous permettra d’être rassasié(e) beaucoup plus longtemps (quelques heures au lieu de quelques minutes – voir explication dans cet article également). 

Votre cerveau recevra en petite quantité mais régulièrement sa dose d’acides gras essentiels, indispensable pour une santé mentale optimale.

Si vous ne mangez pas à 100% cru, je vous conseille de consommer régulièrement des patates douces. Elles ont un indice glycémique plus bas que les pommes de terre, apportent de nombreux bienfaits et elles sont délicieuses !

 

Une mauvaise digestion

Lorsque vous arrêtez de consommer des aliments qui contiennent du sucre raffiné ou qui se transforment en sucre pendant la digestion, vous changez votre microbiome (interne et externe). Les milliards de bactéries et de micro-organismes qui vivent dans votre système gastro-intestinal se nourrissent de ce que vous consommez.

En réalité, nous ne devrions pas dire que « nous sommes ce que nous mangeons » mais plutôt que « nous sommes ce que notre microbiome consomme ».

Or certaines bactéries ou micro-organismes pathogènes et opportunistes sont particulièrement friands de sucre. Lorsque ces bactéries sont en nombre important parce que vous les nourrissez régulièrement avec des aliments sucrés ou se transformant en sucre et que vous les privez de leur repas habituel, elles vont se manifester. Cela prend généralement la forme de ballonnements, de constipation ou encore de diarrhée, le temps que le microbiome s’habitue à une nouvelle alimentation.

En attendant que les quelques jours d’adaptation passent, vous pouvez ajouter du galangal (un cousin du gingembre, qui était très apprécié pour ces vertus digestives, par Hildegarde de Bingen, célèbre naturaliste du 12ème siècle) à vos repas ou à vos boissons ou si vous n’en trouvez pas du gingembre, frais de préférence

Vous pouvez également bénéficier grandement de la prise régulière d’enzymes digestives de qualité, indispensables pour une bonne digestion et bonne assimilation des nutriments. 

 

La fatigue

Malheureusement, la plupart des gens aujourd’hui (enfants y compris et même peut-être, surtout les enfants !) fonctionnent au sucre, quel que soit sa forme.

En arrêtant de consommer du sucre, vous pouvez ressentir de la fatigue ou des coups de barre.

La meilleure chose à faire est de remplacer le sucre par des verdures

C’est la première chose que je recommande lorsque l’on veut se débarrasser de ces addictions. La chlorophylle et tous les autres nutriments qui sont présents en grande quantité dans les verdures, nourrissent réellement vos cellules. Celles-ci ayant toute la nourriture et l’énergie dont elles ont besoin, ne vous réclament plus d’énergie rapide sous forme de sucre.

Pensez à consommer également un tout petit peu de graisses saines sous forme d’aliments entiers : avocats, olives, noix de coco, graines et oléagineux pour apporter des acides gras essentiels à votre cerveau et votre métabolisme.

 

Les symptômes de grippe

Tout comme pour le sevrage d’autres addictions, en particulier à des drogues, le sevrage de sucre peut provoquer des symptômes de grippe chez certaines personnes.

Ne prenez pas ces symptômes pour un besoin de votre corps de recevoir plus de sucre ! Au contraire, c’est le signe que votre corps se débarrasse des toxines engendrées par votre consommation de sucre et qu’il est en train de retrouver un sain équilibre.

Soutenez le processus naturel de détoxification de votre corps en consommant plus de verdures fraiches crues (sous forme de jus verts ou de smoothies verts).

Vous pouvez également prendre de la chlorella en complément, un excellent chélateur de métaux lourds et détoxifiant comme la coriandre. Cette herbe aromatique mérite certainement d’être consommée plus régulièrement (que vous vous sevriez du sucre ou pas) dans vos salades, vos soupes et même dans vos smoothies (un smoothie mangue/coriandre est délicieux !).

 

Les maux de tête

Toutes ces fluctuations de dopamine et ces perturbations imposées à votre microbiome lorsque vous vous sevrez du sucre, peuvent provoquer des maux de tête voire des migraines chez certaines personnes qui y sont plus sensibles.

Si les maux de tête ne sont pas trop fort, l’huile essentielle de menthe poivrée (une goutte sur les tempes en massage ou sur les poignets) peut être d’un grand soulagement et suffire.

Toutefois, si cela ne fonctionne pas ou si les maux de tête ressemblent plus à des migraines, la première chose à faire et je pense la plus efficace, c’est un lavement.

Ce simple geste d’hygiène interne vous permet d’éliminer rapidement les déchets toxiques qui stagnent dans votre intestin, libérant ainsi cet organe et lui permettant de fonctionner de nouveau normalement. Votre système immunitaire en est ainsi renforcé tout de suite.

En complément, vous pouvez prendre un bain aux sels d’Epsom (ou sulfate de magnésium). Vos pores vont s’ouvrir permettant ainsi une libération des toxines par la peau et une assimilation très aisée d’un supplément de magnésium, un calmant naturel.

 

La faim

La grosse erreur que les gens font lorsqu’ils se sèvrent de quelque chose, c’est qu’ils ne remplacent pas l’aliment dont ils essaient de se passer par un autre aliment plus nutritif. Or en éliminant un aliment, surtout le sucre très riche en calories, leur corps se retrouve en déficit de calories brutalement. D’où la sensation de faim, de frustration et de manque qui finit par les faire douter qu’ils aient pris la bonne décision.

Pour résoudre ce problème et laisser le corps s’habituer à cette nouvelle manière de manger, il faut apporter au corps non plus des calories vides mais des nutriments qui vont le nourrir.

Les meilleurs aliments pour nourrir toutes les cellules de votre corps et vous sentir rassasiés, ce sont des aliments sains, riches en nutriments et en fibres ainsi qu’en chlorophylle, c’est-à-dire des verdures !

C’est pourquoi notre Programme de Nettoyage et Vitalisation est basé sur les boissons vertes. 

Programme Nettoyage Vitalisation Printemps 2

Les boissons vertes permettent d’apporter à toutes vos cellules les nutriments dont elles ont vraiment besoin pour fonctionner à leur maximum. La chlorophylle qui est un excellent détoxifiant, vous aide à vous débarrasser des déchets toxiques accumulés au fil des années d’une alimentation pauvre en nutriments et acidifiante.

Le corps s’habitue beaucoup plus vite à cette nouvelle alimentation tout en se « réparant » puisqu’il est enfin correctement nourri et vous avez moins de symptômes de détox que si vous ne faisiez qu’éliminer votre aliment addictif.

 

Les changements d’humeur

La consommation de sucre (comme j’en ai parlé dans cet article) affecte considérablement le cerveau. En vous sevrant du sucre, vous stopper la libération chronique de dopamine (créée par la consommation régulière d’aliments sucrés). Or même si l’apport de sucre provoquait déjà des changements d’humeur intempestifs, cette absence soudaine de dopamine peut aussi entrainer de l’irritabilité, de l’anxiété ou de la déprime.

Toutefois dans ce sens là, c’est plutôt positif. C’est le signe que votre cerveau se rééquilibre et ces symptômes ne sont que temporaires, contrairement à ceux qui sont créés par la consommation de sucre.

Pour vous aider à passer cette étape, pensez aux plantes adaptogènes en plus de consommer beaucoup de verdures, alcalinisantes donc calmantes ainsi que du magnésium.

L’ashwagandha est un excellent équilibrant du cortisol (hormone du stress, stress qui est dû au manque de sucre) et donc particulièrement recommandé si vous souffrez de fatigue surrénale. L’ashwagandha est également très utile pour soutenir le fonctionnement de la thyroïde et les études ont montré qu’il pouvait réduire l’anxiété de 44% !

Le cordyceps est un excellent équilibrant des hormones. Il est donc recommandé pour les personnes souffrant de fatigue surrénale. Il augmente l’énergie et l’endurance.

Le reishi est un champignon fantastique pour équilibrer les taux de sucre dans le sang en régulant l’alpha-glucosidase, l’enzyme responsable de la transformation des amidons en sucres.

La maca est une plante riche en vitamine C, un excellent stimulant du système immunitaire. Cette plante est souvent recommandée pour équilibrer les hormones et est particulièrement bénéfique pour les femmes, notamment en période de ménopause pour alléger les symptômes désagréables. 

Le He shou wu ou renouée à fleurs nombreuses est utilisé depuis des centaines d’années par la médecine traditionnelle chinoise. En plus d’être un fortifiant général, cette plante est reconnue pour aider à diminuer les cheveux blancs et stimuler la libido.

Le basilic sacré ou Tulsi est recommandé si vous souffrez de « brouillard mental » car il stimule les fonctions cognitives. Vous pouvez également le prendre en complément si vous avez des troubles digestifs comme des gaz ou des ballonnements

Enfin le chaga a des propriétés antivirales puissantes et stimule le système immunitaire. Son petit goût de café peut vous aider à vous déshabituer de votre dose de caféine quotidienne en vous apportant plus de nutriments.

 

Les douleurs musculaires

L’un des bienfaits que vous expérimentez lorsque vous vous sevrez du sucre, c’est que vous diminuez considérablement l’inflammation et l’oedème dont vous souffrez certainement en ayant une alimentation malsaine, même si vous ne vous en rendez pas compte.

En arrêtant de consommer des aliments sucrés, vous perdez de l’eau et par la même occasion des minéraux indispensables (magnésium, potassium, sodium et calcium). Cette perte peut entraîner des symptômes de grippe et des douleurs musculaires ainsi que des crampes.

Assurez-vous de consommer des aliments riches en nutriments et en minéraux comme les avocats, les verdures (encore et toujours), des oléagineux et graines (en petites quantités – voir cet article) ainsi que du sel de qualité

 

Les tremblements ou la tête qui tourne

Lorsque votre corps est habitué à recevoir sa dose quotidienne de sucre et que d’un seul coup, il ne la reçoit plus, votre glycémie fait le yoyo. Vous pouvez alors ressentir des tremblements ou avoir la tête qui tourne.

Si vous êtes particulièrement sensible à la variation de votre taux de glycémie, assurez-vous de consommer suffisamment de protéines (une petite quantité à chaque repas) comme des graines ou des oléagineux.

Vous pouvez par exemple :

  • ajouter une 1/2 c.à café de graines de lin moulues ou de chia à votre smoothie du matin,
  • préparer une sauce pour votre salade du déjeuner avec un petit peu de purée crue d’oléagineux
  • grignoter une toute petite poignée d’oléagineux activés dans l’après-midi
  • saupoudrer votre soupe du dîner d’un délicieux gomasio cru.

Si vous avez « faim » avant votre prochain repas ou que vous ayez les symptômes ci-dessus, il est probable que vous n’ayez pas assez consommé de protéines pour vos propres besoins (différents pour chacun d’entre nous).

 

J’espère que ces conseils vous aideront à adopter une alimentation plus saine, moins riche en sucre ou aliments sucrés.

 

Prenez soin de vous !

Nadège