Le smoothie vert du débutant

Le smoothie vert du débutant

 

Cet article ne sera pas utile à tout le monde. Il est destiné à faire découvrir les smoothies verts à ceux qui ne connaissent pas encore cette délicieuse boisson-santé.  

Peut-être connaissez-vous davantage les jus que les smoothies, en espérant qu’il s’agisse de jus verts qui sont excellent pour la santé, contrairement aux jus de fruits, trop riches en sucre et qui fatiguent votre foie et votre pancréas.

Les jus bénéficient de beaucoup plus de publicité que les smoothies et je trouve cela bien dommage.

Les deux sont excellents pour la santé lorsqu’ils sont bien fait c’est-à-dire quand ils contiennent des verdures. La contenance en vert est particulièrement importante pour en faire des boissons-santé, ce qui est encore plus vrai pour les jus qui ne contiennent plus de fibres pour ralentir l’absorption du sucre.

D’où leur nom de jus vert ou smoothie vert ! Il n’y en a pas un meilleur que l’autre, toujours s’ils sont bien fait. 

On les utilisera plutôt dans des circonstances différentes et surtout en fonction de son budget.

Mais commençons par un récapitulatif de ce que sont un smoothie et un jus.

Jus

Un jus est préparé à partir de fruits, légumes et/ou feuilles vertes passés dans un extracteur de jus. Les fibres sont séparés du reste, le jus. Vous obtenez donc une boisson très liquide, très riche en nutriments facilement assimilables puisqu’il n’y a plus de fibres.

Un jus doit donc être bu immédiatement car les vitamines et les enzymes vont s’oxyder très vite (il n’y a plus grand chose au bout de 30 minutes). En effet, ce sont les fibres qui servent d’antioxydants et dans la mesure où il n’y en a plus dans un jus … Vous avez compris !

Un jus vert sera particulièrement intéressant pour les personnes malades (maladie de crohn par exemple) et/ou fatiguées (les deux allant souvent ensemble). La digestion prenant environ 70% de l’énergie du corps, dans ce cas, il convient d’apporter une alimentation riche en nutriments facilement assimilables sans la fatigue engendrée par la digestion. C’est là que les jus verts sont particulièrement intéressants. Les nutriments indispensables au bon fonctionnement du corps seront absorbés très rapidement et directement là où il y en a besoin grâce à l’absence de fibres.

Toutefois, dans la mesure où les fibres sont indispensables au corps également, les jus verts seront consommés soit ponctuellement en cure, soit en complément d’une alimentation riche en fibres (végétaux crus).

 

Green smoothie with spinach,banana, kiwi

 

Un smoothie est préparé à partir de fruits, légumes et/ou feuilles vertes passés dans un blender, c’est à dire un appareil puissant qui mixe très vite, avec un peu de liquide (eau ou lait végétal pour rester dans la boisson-santé). Les fibres sont conservées et simplement mixées très finement. Vous obtenez alors une boisson plus ou moins épaisse en fonction de la quantité de liquide ajouté avant mixage.

Leur texture veloutée (à condition d’avoir un blender suffisamment puissant, ce qui ne veut pas dire plus cher) plait à 99% des gens y compris les enfants à qu ils procureront une quantité de fibres non négligeables.

Un smoothie peut être conservé plusieurs heures (au frais de préférence ou dans un contenant isotherme de qualité) grâce à la conservation des fibres. 

 

Au quotidien, personnellement, je préfère les smoothies verts tout simplement parce qu’ils sont très rapides à réaliser (beaucoup plus rapides qu’un jus) et moins chers.

Pour préparer un smoothie, pas besoin de couper en petits morceaux vos ingrédients. Il suffit de tout jeter dans le bol de votre blender et de mixer. L’opération prendra en tout et pour tout à peine 2 minutes.

Un jus est forcément plus chronophage ne serait-ce que par le temps que l’extraction (qui doit être lente) prend. Et je ne parle pas du temps de nettoyage de l’appareil composé de plusieurs parties alors que le nettoyage d’un blender ne prend que quelques secondes : vous le passez sous l’eau aussitôt après mixage et voilà, c’est terminé.

 

Dernier point important : le budget.

Un extracteur revient souvent plus cher qu’un blender (avec lequel vous pouvez, dans l’absolu, faire également des jus si vous avez un sac à lait ou filtre à jus et si vous n’êtes pas puriste). Bien souvent l’extracteur ne vous servira qu’à faire des jus.

Un blender en revanche, s’il est bien choisi, pourra vous servir à bien d’autre chose comme faire des glaces (je sais que certains extracteurs permettent aussi de faire cela mais je trouve toujours cela moins pratique et plus chronophage qu’avec un blender – opinion toute personnelle), des sauces, des guacamoles, des houmous …

Il faudra aussi beaucoup plus de matière première (ingrédients) pour faire un jus que pour faire un smoothie. C’est donc une dépense à prendre en compte si vous voulez adopter une alimentation plus végétale par le biais d’une des ces boissons-santé.

Personnellement, mon budget ne me permet pas de faire tous les jours des jus verts à mes enfants et moi-même. Alors que je peux nous faire des smoothies verts tous les jours. Donc je préfère opter pour une alimentation saine au quotidien que uniquement de temps en temps. Ce qui ne m’empêche pas, puisque j’ai la chance d’avoir un extracteur de jus, de me faire des jus de temps en temps.

Si vous avez la chance d’habiter à la campagne (et d’avoir le temps !), vous pouvez bien sûr, diminuer votre budget « verdures » pour vos jus en allant faire des cueillettes sauvages. Les orties et les pissenlits sont faciles à reconnaître par tout le monde. En dehors de ces verdures, évidemment, il vaut mieux s’y connaitre en plantes sauvages ! Ce qui n’est pas le cas de tout le monde non plus. Ces verdures pourront bien sûr être aussi utilisées dans un smoothie.

 

Les smoothies verts permettent également d’apporter plus de fibres dans son alimentation. C’est en effet ce qu’il manque cruellement à notre époque. Notre alimentation est majoritairement très transformée, riche en sucre et en graisse et dépourvue de fibres que seuls les végétaux peuvent apporter. Les smoothies verts sont donc une manière simple, rapide et peu coûteuse d’en apporter davantage.  De plus, ils peuvent aisément remplacer un repas car ils sont rassasiants justement grâce à leurs fibres.

Le fait que ces fibres soient mixées très finement leur permet d’être facilement acceptées par le système digestif sans inconfort dans la grande majorité des cas. En effet, je connais beaucoup de personnes qui pensaient ne pas pouvoir supporter les crudités et les avaient bannies de leur alimentation malheureusement. Pourtant en introduisant les smoothies verts, ils ont pu remanger des fruits et des légumes crus sans problème et ainsi apporter de nouveaux les bons nutriments à leur corps.

Je vous invite donc à découvrir les smoothies verts dans cette vidéo et à faire votre premier smoothie vert ! 

 

 Retranscription de la recette :

  • 1 banane
  • 1 orange (gardez la peau blanche riche en nutriments)
  • 1 petite poignée de mâche ou d’épinards*
  • 1 ou 2 branches de persil (facultatif)
  • Eau selon texture désirée 

Mixez tous les ingrédients avec plus ou moins d’eau selon la texture désirée, plus ou moins épaisse.

Les épinards et la mâche sont les verdures les plus douces en goût selon moi pour commencer. Le persil est assez prononcé en revanche en goût donc pourra ne pas vous plaire. Toutefois, il se marie très bien avec ce mélange de fruits. Donc si vous êtes un peu aventureux, je vous conseille d’essayer au moins une fois en commençant par une ou deux branches. Il vous apportera beaucoup de calcium et de vitamine C.

Vous pourrez progressivement augmenter les doses de verdures lorsque vos papilles gustatives seront habituées.

 

Bonne dégustation et prenez soin de vous !

Nadège

 

Bannière programme article blog (2)