Le MSM (Méthyl Sulfonyl Méthane) : LA solution naturelle contre la douleur

Cette substance naturelle, au nom imprononçable (contentez-vous de « MSM » !), est présente dans les aliments et le corps humain. Elle s’est avérée si efficace pour soulager la douleur qu’elle permet à certains médecins de diminuer les doses de médicaments. Son avantage majeur étant de ne pas avoir d’effets secondaires, si ce n’est parfois et selon les doses prises (qu’il suffit alors de diminuer), quelques troubles intestinaux.

Un livre lui a été consacré, écrit par :

  • Stanley W. Jacob, médecin, directeur de la « DMSO clinic » et professeur de chirugie à l’université de l’Oregon en sciences de la santé à Portland (Oregon Health Sciences University)
  • Ronald M. Laurence, médecin, naturopathe, membre fondateur de l’Association internationale pour l’étude de la douleur et l’Assocation américaine pour l’étude des céphalées.
  • Martin Zucker, écrivain de la santé, qui a beaucoup écrit sur les guérisons naturelles, la nutrition, la forme physique et la médecine alternative, depuis plus de vingt ans.

Ce livre, The Miracle of MSM: The Natural Solution for Pain, malheureusement seulement en anglais à ma connaissance,  fait un véritable rapport détaillé sur tous les bienfaits de cette substance. C’est donc à partir des informations qu’il donne que je vous donnerai quelques extraits ci-dessous.

Mais, auparavant, je dois vous parler de mon expérience personnelle avec le MSM. Je manque généralement de persévérance lorsqu’il s’agit de prendre quelque produit que ce soit sur le long terme. Avec le MSM, c’était aussi évidemment le cas.
J’ai un terrain arthritique (même si mon mode alimentaire améliore largement ce terrain, il ne l’a pas éliminé) et ai au fil de ma vie expérimenté des crises plus ou moins douloureuses dont une, inoubliable, qui m’a tenue éveillée une nuit entière avec l’impression d’avoir un incendie dans le bras… horrible.

J’ai donc commencé à en prendre tous les matins, pendant 1 mois environ, puis arrêt, puis reprise quelques semaines… sans observer véritablement de changement.
Jusqu’au jour où ayant assisté à une conférence de David Wolfe (un puits de science, passionné et passionnant, que nous avions rencontré lors de sa venue à Paris, ici) j’ai vraiment compris l’action du MSM et compris aussi que je devais en prendre TOUS les jours. Ce que j’ai fait depuis lors. Et ce fut miraculeux : plus jamais une seule attaque de douleur.

Ce qui ressort du livre mentionné ci-dessus qui rapporte, à titre d’exemple, de très nombreux cas cliniques de soulagement ou même de guérison totale, véritablement miraculeux :

  • Le MSM est un complément surprenant. Quand vous commencez à le prendre il est possible que vous constatiez de nombreux changements en plus du soulagement de vos douleurs ou allergies : plus d’énergie, des bénéfices cosmétiques tels qu’une peau plus douce, des cheveux plus épais, des ongles plus durs, un soulagement de la constipation…
  • Beaucoup d’utilisateurs du MSM pensent que ce supplément remédie à une déficience en soufre dans le corps. Le soufre est un nutriment naturel trouvé dans l’alimentation et les minéraux sont souvent déficients dans l’alimentation occidentale avec de sérieuses conséquences pour la santé. Le magnésium et le zinc en sont deux exemples majeurs. Mais pour eux des standards quotidiens ont été établis ce qui n’est pas le cas pour le soufre. La cause en est probablement la croyance dans le fait que lorsque la prise de protéines est suffisante, les besoins en soufre sont satisfaits.
  • Les enfants peuvent prendre du MSM. Certains en ont pris en grandes quantités sans aucun problème.
  • Ne pas confondre le MSM avec les sulfites. Le MSM est un composé de soufre mais n’est pas un sulfite.
  • La chaleur n’affecte pas le MSM. Vous pouvez donc le prendre avec du café ou du thé… dont il pourra tout de même altérer un peu le goût ! (Personnellement je le prends le matin au lever dans un très grand verre d’eau avec le jus d’un demi-citron -la vitamine C étant réputée aider l’assimilation du MSM)
  • Les observations cliniques ont démontré que le MSM avait : une action anti-inflammatoire, une capacité à adoucir les tissus cicatriciels, une capacité à dilater les vaisseaux sanguins et améliorer l’apport sanguin, une capacité à réduire les spasmes musculaires, qu’ils soient dus à une maladie ou à un traumatisme, le potentiel pour rendre plus perméables les membranes cellulaires ce qui permet au corps d’utiliser ses propres capacités à réduire la douleur.
  • Il peut réduire la dégénérescence des cartilages.

Et vous seriez certainement surpris, tout comme je l’ai été, de découvrir dans ce livre la grande variété des témoignages de guérisons obtenues grâce au MSM. Un jour prochain, j’essaierai d’en rapporter quelques-uns dans un autre article.

Bon atterrissage en 2014 !

Colette