Le lien entre votre cerveau et les générations futures

Je vous propose ici la retranscription dans les grandes lignes de mon Facebook Live d’hier soir.

 

FB Live 01_05_18

 

Les aliments transformés représentent aujourd’hui pour une grande partie de la population, presque 1/3 des calories consommées. Ce phénomène prend indéniablement de l’ampleur et pervertie malheureusement toutes les cultures.

Notre mode de vie, encouragé par la société, nous poussent à aller dans ce sens pour plusieurs raisons, la première étant de vouloir toujours aller plus vite. Bien qu’il soit toujours possible d’opter pour un fast-food sain : carotte, tomate, pomme, banane …, les plats préparés sont une parfaite option pour suivre ce mouvement. Malheureusement ils sont aussi le chemin vers les addictions, puis plus tard, les maladies et enfin l’affaiblissement de toute l’espèce humaine. 

Nous savons pourtant maintenant que ces aliments très transformés dont il est fait beaucoup de publicité (ce qui nous conditionne mentalement à les acheter à grand renfort d’images alléchantes), entraînent des maladies chroniques, qu’ils sont à l’origine de l’explosion de maladies mortelles et qu’ils raccourcissent notre durée de vie.

Comment agissent-ils sur notre corps ? Sur notre cerveau ? Quelles sont réellement toutes les conséquences ?

Une des preuves que l’alimentation joue un rôle important sur notre santé, c’est que l’on voit aujourd’hui des personnes de plus en plus jeunes avoir des accidents cardio-vasculaires.

Il y a seulement trente ans, on ne voyait que rarement des personnes dans leur quarantaine ou parfois même dans leur trentaine, avoir des accidents cardiovasculaires. Même chose pour le diabète. Aujourd’hui on voit des adolescents déclarer cette maladie, autrefois réservée aux personnes beaucoup plus âgées. Et cela devient habituel.

 

Les aliments très transformés sont élaborés de telle sorte que vous en deveniez dépendant.

Le dosage de sucre est calculé pour que celui-ci provoque une addiction et tous les composants de ces préparations transformées passent très vite dans la circulation sanguine d’où ils stimulent fortement les récepteurs de la dopamine dans le cerveau. Ce sont les mêmes récepteurs qui sont stimulés par la prise de cocaïne ou par toute autre substance opiacée (pour information, il y a en a 19 dans le pain actuel !). Ce qui entraîne immanquablement une dépendance à ces aliments.

Cette dépendance est voulue par les industriels pour que vous achetiez encore et encore leurs produits.

Avec ce genre d’alimentation, riche en calories et pauvre en nutriments (voir ce Facebook Live), vous finissez par vivre pour la stimulation que crée cette mauvaise nourriture plutôt que de vivre pour simplement profiter de la vie. C’est ce qu’on appelle les addictions alimentaires et les fringales.

C’est pourquoi les salles d’attente des médecins sont tellement pleines, que les gens sont en surpoids, qu’ils sont diabétiques, qu’ils prennent des médicaments, qu’ils ne voient pas d’autre solution … parce qu’ils ne comprennent pas ou ne savent pas que la cause de leur problème vient de qu’ils mettent dans leur bouche. Ils sont comme dans une prison à l’air libre.

C’est vrai que si l’on éliminait des supermarchés et même des magasins bio tous les aliments qui contiennent du sucre ajouté ou qui sont fortement transformés (ce qui va souvent de pair),il ne resterait pas grand chose !

 

Pourtant vos choix alimentaires sont cruciaux pour être en pleine forme.

La meilleure alimentation pour éviter la maladie et jouir de la vie, est une alimentation nutritive, c’est-à-dire qui est riche en nutriments. Une alimentation riche en nutriments est dense en vitamines, en minéraux, en antioxydants, en phytochimiques car ces maladies sont largement causées par la sensibilité du cerveau par rapport aux apports alimentaires néfastes.

En consommant ces composés transformés encore et encore, en consommant autant de calories (vides de nutriments), vous finissez par rendre votre cerveau insensible à la dopamine.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Que pour une même quantité de calories et d’aliments transformés, au bout d’un moment (relativement court), vous ne ressentirez plus le même plaisir. Donc, comme pour une drogue, vous allez devoir en consommer plus pour que cela vous fasse de l’effet et vous allez rechercher à ressentir encore cet effet, parce que votre cerveau et votre corps y sont devenus dépendants. Vous allez consommer plus de ces aliments addictifs, donc plus de calories, donc plus de sucre et vous allez prendre du poids, vous ne pourrez plus vous contrôler et vous allez finir, un jour, par tomber malade.

 

Avant cela, vous allez avoir des signes avant-coureurs que votre santé est en train de décliner qui malheureusement, ils passent souvent inaperçus. Ce sont principalement les changements d’humeur.

 

Votre alimentation a des conséquences sur votre santé mentale même si vous ne vous en rendez pas compte.

Et ce n’est pas parce que vous n’êtes pas diagnostiqué(e) dépressif/dépressive, que vous n’êtes pas pour autant affecté(e) par ce que vous mangez. Les mauvais aliments vont de toute façon avoir une influence sur votre humeur. C’est pourquoi avec un Programme de Nettoyage et Vitalisation, uniquement élaboré à partir d’aliments sains et hautement bénéfiques pour votre corps et pour votre cerveau, vous avez plus d’énergie, vous dormiez mieux et au final, vous êtes de bien meilleure humeur !

Programme Nettoyage Vitalisation Printemps 2

 

Avez-vous remarqué comme les personnes en surpoids ou les diabétiques ont davantage tendance à se mettre en colère, à être d’humeur changeante, voire être plus violents ou plus sujets à la dépression ? La raison vient de ce qu’ils consomment à un impact sur leur cerveau qui devient instable. 

Parce que votre cerveau aussi est influencé et affecté par ce que vous mangez. Il n’y a pas que votre corps. Ainsi en mangeant des aliments mauvais pour votre santé (sucres ajoutés, aliments très transformés …), vous aurez tendance à être plus triste, plus énervé(e), plus agressif/agressive, vos idées seront moins claires … Je vous explique pourquoi.

En « injectant » dans votre système digestif puis dans votre circulation sanguine, une masse (trop) importante de calories et de substances malsaines que votre corps et votre cerveau ne reconnaissent pas puisqu’elles ne sont pas naturelles, vous rendez votre cerveau insensible à la dopamine.

Cela veut dire que pour une même quantité de calories et d’aliments transformés, les récepteurs de plaisir finissent par ne plus être stimuler (résultat d’une sur-stimulation quotidienne) et vous ne ressentez donc plus le même plaisir.

Comme pour une drogue, vous allez avoir besoin et envie de consommer plus de sucre ou d’aliments transformés pour retrouver ces sensations apaisantes, agréables, stimulantes … , vous allez prendre du poids, vous ne pourrez plus vous contrôler et finalement à plus ou moins long terme, vous allez tomber malade.

Pour sortir de ce cercle vicieux, vous devez faire le choix d’une alimentation riche en nutriments et pauvres en calories. Cela donnera l’opportunité à votre corps mais aussi à votre cerveau de fonctionner à leur potentiel maximum. 

 

Pourquoi ne changeons-nous pas ? 

Malheureusement, les humains ont plutôt tendance à penser que s’astreindre à moins manger, à laisser de côté certains aliments, n’est pas une vie. Et lorsque l’on est naturellement gourmand, c’est encore une difficulté supplémentaire.

Les humains préfèrent en général, manger ce qu’ils veulent sans se poser de questions, sans penser aux conséquences (pour tout d’ailleurs pas seulement pour la nourriture !) quitte à avoir une vie plus courte. Le fameux « Je veux profiter de la vie » !

Enfin, ça c’est jusqu’à ce qu’ils tombent vraiment malades ! Parce que mourir vite, sans douleur, c’est à peu près acceptable. Mais ce que l’on ne veut pas en revanche, c’est de souffrir pendant des mois voire des années, de prendre des traitements lourds qui parfois ont des effets secondaires pas plus joyeux que la maladie elle-même, bref, ce que l’on ne veut pas c’est souffrir.

D’autre part, beaucoup des personnes qui ont une alimentation pauvre en nutriments, souvent par choix, ne se rendent pas compte de la nature addictive de ces aliments hautement transformés et riches en sucres ajoutés. Ils ne pas conscients que ces addictions les privent de leur liberté et de ce qu’ils on de plus précieux : leur santé et leur bien-être.

Ils ont perdu la clé du bonheur et le contrôle de leurs émotions. C’est comme un fumeur : il sait que fumer est mauvais pour la santé mais il ne peut pas arrêter parce qu’il est esclave de sa cigarette. 

Toutefois, ce que les gens ne savent pas, c’est que lorsque l’on a une alimentation très riche en nutriments variés et en fibres, on a moins faim. Ce sont les nutriments qui diminuent l’appétit, pas les calories.

Donc, au final, vous ne dépassez plus vos besoins en calories (qui sont finalement assez peu élevés pour la majorité d’entre nous, à l’exception des enfants en pleine croissance, des sportifs et de ceux qui ont un travail très physique). 

 

La réduction calorique : le remède anti-âge

De plus, en diminuant votre apport calorique, vous ralentissez votre vieillissement : c’est ça, la fontaine de Jouvence !

Car nous savons maintenant qu’un excès de calories raccourcie la durée de vie (ce dont on ne vous parle pas souvent !). Des animaux à qui on avait diminué la quantité de nourriture tout en s’assurant que celle-ci était riche en nutriments, ont vu leur durée de vie augmenter de une fois et demie !

Votre corps ET votre cerveau produisent des déchets et toxines en continu, issus du fonctionnement de leurs cellules. Normalement, votre corps et votre cerveau peuvent éliminer ces déchets. Toutefois, ce processus naturel d’élimination ne peut se faire que si vous apportez à votre corps et à votre cerveau suffisamment de nutriments variés. 

Donc si vous avez une alimentation pauvres en ces phytonutriments, votre corps et votre cerveau ne peuvent éliminer les toxines « naturelles ». Celles-ci s’accumulent alors créant une charge toxinique, sans compter les toxines que vous apportez avec votre alimentation malsaine, la pollution extérieure, votre stress (formateur de beaucoup de toxines) … D’une part, votre corps et votre cerveau ne sont pas correctement nourris (avec des nutriments). D’autre part, ils sont noyés sous les toxines.

Le problème, c’est que ce processus ne se voit pas vraiment. Ce que l’on voit ce sont ses conséquences : surpoids, artères bouchées, douleurs articulaires …Du coup, on ne les associe pas à notre alimentation.

Vegetables and High Blood Pressure

Toutefois, ce n’est pourtant là que le sommet de l’iceberg.

 

Des conséquences beaucoup plus graves et à long terme

Parce que ces aliments et la surchage toxinique qu’ils entraînent ont aussi un impact sur notre intelligence et sur nos comportements sociaux. Ils sont à l’origine de maladies mentales, ils provoquent ou entretiennent des troubles de l’apprentissage, de la dépression, de l’agressivité et la plupart d’entre nous n’ont pas idée des dangers que représentent les aliments qu’ils choisissent et qu’ils consomment régulièrement.

Des expériences ont pourtant été faites dans une école et même dans une prison pour évaluer l’influence de la nourriture sur les comportements des élèves et des prisonniers.

Dans le premier cas, les parents étaient également mis à contribution afin que les élèves aient 24h/24 une nourriture saine, riche en nutriments, dépourvue d’additifs (ce qui n’est évidemment pas facile à moins de choisir uniquement des ingrédients frais ou peu transformés), pauvre en ingrédients transformés et en sucres raffinés.

Dans le second cas, les prisonniers avaient une alimentation végane, riche en aliments sains et donc en nutriments tout en bénéficiant d’un soutien (gestion de la colère, étude de la Bible, formation professionnelle).  

Dans l’école, les professeurs ont notés que les élèves étaient beaucoup plus attentifs, plus calmes, qu’ils étaient moins agressifs envers leurs camarades et qu’il y avait moins « d’histoires de récréation ». Les parents, eux ont remarqués également que leurs enfants étaient plus calmes, même ceux qui avaient été diagnostiqués comme hyperactifs ! 

Quand aux prisonniers, les observateurs n’ont pu que constater une chute impressionnante de la violence et du pourcentage de récidive. Concluant, n’est-ce pas ?

Hamburger character aiming a gun

Je suis persuadée que la chute de la capacité à être attentif chez les élèves, ne peut pas être imputée uniquement à la sur-utilisation des écrans de toute sorte. La preuve avec l’expérience ci-dessus.

Ce qui est d’autant plus inquiétant, c’est que les dommages causés par cette malbouffe et les maladies qu’elle entraîne vont se transmettre aux générations futures et les fragiliser avant même leur naissance.

Lorsque vous allez chez un médecin qui ne vous connait pas ou un spécialiste pour un problème grave, il vous demande en général, si vous avez des antécédents familiaux de telle ou telle maladie et vous informe, si c’est le cas, que vous êtes davantage à risque. Vous avez donc dû repenser à l’état de santé de vos parents et grand-parents. Mais avez-vous pensé à celles de vos futurs enfants et futurs petit-enfants ? Car cet effet domino ne s’arrêtera pas à vous.

Imaginez que votre façon de manger aujourd’hui prive vos enfants et vos petit-enfants de leurs facultés mentales et de leur santé physique avant même qu’ils soient nés !? Car un parent qui mange mal avant la conception, peut provoquer un retard de croissance intra-utérin de son enfant. Ce pauvre petit aura donc déjà un risque de difficultés d’apprentissage avant même sa naissance, avant même son premier mauvais repas au fast-food, difficultés qui ne se verront peut-être pas avant qu’il aille à l’école.

 

Et même si d’un point de vue génétique, vous ne pouvez pas agir directement sur vos enfants parce que vous n’en aurez, pensez à l’exemple que vous donnez, à cet exemple qui influence toujours ceux qui vous entourent.

Vous pouvez à tout moment refuser de transmettre une fragilité à vos enfants, refuser de transmettre un risque de cancer ou de maladie auto-immune à vos enfants.C’est une question de choix puis de volonté.

  

Comment faire pour avoir une alimentation qui protège notre corps et notre cerveau ?

Vous pouvez à tout moment mettre à profit toutes les connaissances scientifiques actuellement disponibles sur l’alimentation et la nutrition et refuser d’avoir une maladie cardio-vasculaire, une maladie dégénérative, une maladie auto-immune et vous sentir en pleine forme.

Vous allez peut-être vous demander comment faire pour changer ou améliorer la situation aujourd’hui. Peut-être que vous pensez que le problème de santé que vous avez est une fatalité et que maintenant le mal est fait que c’est trop tard.

Mais il n’est jamais trop tard. Le corps est tellement bien fait que si vous lui donnez une alimentation riche en nutriments variés et naturellement pauvre en calories, que vous le soutenez sur le chemin de la guérison, il vous le rendra au centuple. 

Le Dr Cousens, dit que la génétique c’est comme un fusil chargé. Vous n’êtes pas obligé de tirer. Donc vous avez peut-être déjà une fragilité héritée de vos parents ou de votre mode de vie mais en changeant radicalement votre alimentation, vous pouvez à tout moment renverser la tendance.

Avoir une alimentation riche en nutriments et en fibres n’est pas très compliquée ni forcément plus chère puisque vous mangez moins au final. Vous serez mieux nourri avec un kilo de carottes crues à 1,2 ou 3€ qu’avec un plat préparé riche en calories, pauvre en nutriments au même prix. 

Vous pouvez déjà commencer simplement par ajouter un grand smoothie vert par jour à votre alimentation sans rien changer d’autre. Vous pouvez ensuite ajouter une grande salade verte à chacun de vos deux repas principaux. Cette transition peut se faire facilement et efficacement avec quelques astuces que vous trouverez dans mon guide « 5 étapes simples pour manger plus de cru » que vous recevrez en vous abonnant à la newsletter de ma boutique Market’veg.

 

Couv_5_etapes_pour_manger_plus_de_cru

 

Pour vous assurer de consommer suffisamment de nutriments et de fibres, vous devez simplement manger beaucoup de verdures (toutes les salades – mâche, laitue, feuille de chêne, Romaine, cresson, mizuna …-, les fanes – de radis, de carottes, de betterave, de navet, de chou-rave, …-, les blettes, les épinards …), de légumes verts, de légumes, de baies et de graines. Si besoin, vous pouvez toujours augmenter votre consommation de vert, en ajoutant une poudre verte de qualité.

 

perfect_food_alkalizer_detox

 

Vous privilégierez leur forme crue et même germée ou activée pour les graines. Vous gagnerez encore en nutriments puisque la cuisson leur en fait perdre une grande partie. Leur richesse en nutriments mais aussi en eau et leur pauvreté en calories contribueront à vous rassasier et à retrouver la santé.

Vous aurez compris que ce qui importe c’est l’apport en nutriments, pas en calories. Ce sont les nutriments qui permettent à votre corps de fonctionner, qui sont le carburant de vos cellules, pas les calories.

 

Sur ce, prenez soin de vous !

Nadège