Le diabète n’est pas incurable !

Pour poursuivre l’entretien dont un extrait a été publié hier sur ce blog, entre le Dr Cousens et le magazine GET FRESH (N° du printemps 2008), je vous propose aujourd’hui la traduction d’un autre extrait, du même entretien, consacré au diabète :

[…]

Q. : Un centre d’intérêt majeur pour vous actuellement est le travail que vous faites, non seulement pour soigner les gens du diabète au moyen de l’alimentation vivante, mais aussi pour attirer une attention massive sur le fait que le diabète n’est pas une maladie incurable ; que les gens ont la parole.

R. : Plus de 246 millions de personnes à travers le monde ont le diabète. C’est une pandémie globale. Une personne meurt du diabète toutes les deux secondes dans le monde, et deux nouvelles personnes en souffrent toutes les deux secondes. Le mode de vie par l’alimentation vivante est ce qui est nécessaire pour soigner la planète et nous soigner nous-mêmes en ces temps de crise. Le diabète et toutes les maladies chroniques accélèrent le vieillissement. Le diabète est un processus d’accélération du vieillissement d’environ un tiers. L’alimentation vivante ralentit le processus de vieillissement. Nous aidons les gens à faire la transition à partir de ce que nous appelons « la culture de la mort » vers « la culture de la vie ».

Dans un délai de 10 à 15 ans, le diabétique moyen souffre de problèmes chroniques liés au diabète comprenant maladies cardiaques, cécité et problèmes neurologiques. Les diabétiques ont deux fois plus de chance de souffrir de la maladie d’Alzheimer. Le diabétique moyen perd entre 10 et 19 ans d’espérance de vie. Mais le diabète n’arrive pas par hasard ; vous le cultivez. Entre 45 % et 80 % de gens avec le diabète ont un gène pour cela, mais la génétique charge seulement le fusil. L’alimentation et le mode de vie appuient sur la gâchette.

Ce que beaucoup de gens ignorent c’est que si vous mangez des protéines animales vous avez 4 fois plus de chances de souffrir de diabète de type 2 qu’un végétarien. La viande, le poisson et la volaille augmentent autant l’index d’insuline qu’une quantité égale de sucre blanc. Un des symptômes de l’état diabétique est la résistance à l’insuline : les protéines végétales diminuent la résistance à l’insuline alors que les protéines animales l’augmentent.

Guérir le diabète avec l’alimentation vivante a été fait depuis 1920 quand Max Gerson a guéri le médecin et philosophe Albert Schweitzer, avec un régime de légumes crus et de jus frais crus. Je n’ai pas fait une nouvelle découverte ici. En fait j’ai guéri des gens du diabète durant les 30 dernières années.

Q. : Comment, exactement, l’alimentation vivante et le mode de vie guérissent-ils le diabète ?

R. : Cela surélève votre expression génétique, exactement comme l’alimentation et le mode de vie de « la culture de la mort » agissent pour la faire chuter en conduisant au diabète et à d’autres maladies chroniques. Les gens parlent tout le temps des enzymes, mais les enzymes ont un rôle relativement mineur. Notre programme sur le diabète fonctionne, non à cause des enzymes, mais parce qu’il surélève votre potentiel génétique. Avec l’alimentation vivante vous avez plus d’enzymes et plus d’énergie des biophotons et tout ceci a un sens. Mais le véritable changement est dans la surélévation de l’expression génétique et la mise en marche des gènes anti-vieillissement.

Une étude de 2001 a observé les effets des régimes à calories restreintes sur les rats. On a découvert qu’en baissant de 40% les calories on déclenchait des gènes anti-vieillissement, anti-inflammation, anti-cancer, anti-oxydant et -par implication, bien que non prouvé- anti-diabète. Avec une alimentation vivante vous pouvez manger moitié moins parce que la cuisson détruit un pourcentage élevé de nutriments dans la nourriture. En mangeant moins, vous renversez en fait le processus de vieillissement. Et quand vous ne cuisez pas les aliments vous accroissez encore plus l’expression génétique de l’anti-vieillissement.

Q. : Les implications de tout ceci sont clairement énormes, et il n’a jamais été plus important que d’apporter cette information dans le public. C’est ce que vous faites avec votre travail.

R. : Oui, c’est si efficace que c’est véritablement stupéfiant et si c’est pratiqué de la bonne façon cela peut mettre l’alimentation vivante en pleine lumière. Dans le documentaire Simply Raw: Reversing Diabetes in 30 Days (« Simplement Cru : inverser le diabète en 30 jours ») qui a été fait dans notre Centre à Patagonia (Arizona – USA), nous avons mis 5 diabétiques mangeant l’alimentation standard de « la culture de la mort » à notre programme d’alimentation vivante.  Nous avons obtenu des résultats qui sont encore considérés comme impossibles dans la médecine allopathique. Nous sommes actuellement en train de chercher à mettre 400 diabétiques à notre programme pour en enregistrer les résultats. Notre but est de porter ceci dans le public. Nous devons montrer aux gens qu’ils ont le choix.

Nous aidons les gens à faire la transition entre la « culture de la mort » et la « culture de la vie ». La culture de la vie concerne le respect de toute vie, et vivre d’une façon qui est en harmonie avec toute vie. Si nous pratiquions tous l’alimentation vivante nous pourrions nourrir 14 fois plus de monde. Si tous étaient végétaliens, nous pourrions nourrir 7 fois plus de monde. Les implications pour la guérison de la planète sont immenses.

Tree of Life - Bis

 

Voir également cet article sur le même sujet. Vous y verrez une vidéo de présentation du documentaire dont il est question ci-dessus.

NOTE : Je vous recommande aussi d’écouter Victoria Boutenko, lors de sa conférence à Paris, expliquer dans le détail ce problème de diabète. Il s’agit de la seconde vidéo sur ce site (si vous avez un anti-virus qui vous le mentionne comme un « site à risque » vous pouvez passer outre : ce site est absolument sûr).

Vous pouvez aussi voir dans cet article la présentation du livre du Dr Cousens traduit en français : Soigner son diabète en 21 jours.

Le DVD en anglais ayant été réalisé sur l’expérience en 30 jours au Tree of Life :

 

est également visible ici, en 5 parties, sous-titrées en français :

NOTE: Les apparitions de bandeaux publicitaires sur ces vidéos sont tout à fait agaçantes… mais c’est le prix à payer pour profiter de cette version française (il suffit de cliquer sur la petite croix en haut à droite de ces bandeaux pour les éliminer).

Colette

Enregistrer