Le danger des cosmétiques conventionnels

Depuis quelques années maintenant , je suis très attentive à ce que je mets sur ma peau et sur celles de mes enfants. Ce qui m’a obligée un certain temps à lire avec attention toutes les étiquettes des cosmétiques qui m’intéressaient. Je ne sais pas si vous avez déjà fait cela mais personnellement cela m’a vite dégoûtée et horrifiée ! J’en suis donc vite arrivée à la conclusion que le plus simple était le meilleur !  Et ce n’est pas Mike Adams qui me contredirait. Voici d’ailleurs un autre de ses articles daté du 9 juin 2011, au sujet des cosmétiques que je vous traduit aujourd’hui.

Un nouveau rapport publié par l’Institut Norvégienne de Santé Publique (NIPH) a mis en évidence quelques-uns des pires produits cosmétiques provoquant des effets secondaires nocifs. Parmi les plus dangereux, on trouve les teintures pour les cheveux (voir cet autre article), les crèmes hydratantes pour le visage et le corps, les nettoyants et même les écrans solaires, tous utilisés par une grande partie de la population. Et les cas de réactions sévères suite à une utilisation quotidienne de ces produits sont très répandus, disent les chercheurs.

Les cosmétiques, bien sûr, englobent bien plus que juste le maquillage pour les femmes. Les gels coiffants, les dentifrices, les bains de bouche, les crèmes pour la peau, les déodorants et à peu près tout ce qu’une personne peut appliquer sur sa peau ou ses cheveux est considéré comme un produit cosmétique. En d’autres mots, virtuellement chaque être humain utilise une sorte de cosmétique chaque jour de sa vie.

Selon le rapport, intitulé « National Register of Adverse Effects from Cosmetic Products 2008-2010″, environ 12% des personnes interrogées ont indiqué qu’elles avaient expérimenté de « très désagréables effets secondaires » à la suite de l’application de produits cosmétiques communs, conventionnels sur leur peau et leurs cheveux. Certains de ces effets étaient si sévères que les personnes interrogés ont du être hospitalisés.

Les pires des produits incriminés étaient les crèmes hydratantes, qui représentent presque 58% de tous les incidents rapportés. Les écrans solaires et produits bronzants sont en seconde place avec 12,5% et les produits nettoyants et les teintures pour cheveux sont placés en troisième et quatrième position avec respectivement 9,2% et 6,6 %. Plus loin sur la liste, on peut trouver les produits pour cheveux, les soins pour les dents et le maquillage.

Les premiers effets secondaires nocifs suite à l’utilisation d’un produit cosmétique, rapportés, sont l’eczéma et l’œdème ainsi que des cloques et/ou des douleurs de piqûres. Les autres effets négatifs incluent les dermatites, l’urticaire, l’acné, les démangeaisons et même des chocs anaphylactiques. Les gonflements et les réactions allergiques sont très communes, dues à la présence de substances dangereuses dans les formules cosmétiques.

« Le Registre nous donne une meilleure vue d’ensemble des produits qui entrainent des effets secondaires, le type d’effet secondaire et qui les a expérimenté. Maintenant nous pouvons évaluer  et même mettre en garde contre l’utilisation de certains produits », dit Berit Granum de la Division de la Médecine Environnementale du NIPH, concernant le rapport.

Le Groupe de Travail Environnemental (EWG) a également établit une liste de cosmétiques à laquelle le public peut avoir accès librement et gratuitement concernant les ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques. Il est important d’être toujours attentif à ce que vous mettez sur votre peau ou ce que vous ingérez.

Pendant un temps, je me suis donc tournée vers de bonnes huiles vierges de 1ère pression à froid. Je vous avoue que cela ne me satisfaisait pas totalement, bien que rassurée par leur inocuités. J’aurais pu fabriquer moi-même des formules plus élaborées tout en restant naturelles (ce que je suis sûre certains d’entre vous font déjà) mais voilà, le temps me manque cruellement ! J’aurais donc voulu des préparations toutes faites répondant à mes besoins sans toutefois être prête à sacrifier à la qualité.

C’est alors que grâce à ma nouvelle orientation vers l’alimentation vivante, j’ai découvert  les produits crus, biologiques et vegan des marques RAW GAIA et LIVE NATIVE. Un vrai bonheur ! Depuis je teste avec plaisir et sans peur leurs produits et essaie d’élargir progressivement la gamme que je vous propose dans la boutique.

A vous de trouver ce qui vous convient le mieux au niveau des textures (les produits naturels sont souvent plus gras que les produits cosmétiques conventionnels car à base d’huile ou de beurre végétal ce qui implique d’en mettre très peu. Résultat : on fait des économies !), des senteurs, des propriétés car nous sommes tous différents dans nos besoins et dans nos goûts !

Nadège