Le cru à la naissance : bon ou pas pour la croissance des enfants ?

Happy baby eating apple

Le cru à la naissance : bon ou pas pour la croissance des enfants ?

Pour répondre à cette question la meilleure solution est d’observer les exemples dont nous disposons et c’est le cas d’une partie des enfants Talifero. Car il est vrai que les crudivores (végétaliens) de très longue date, comme celui-ci *, dont nous pouvons disposer des témoignages n’ont pas pratiqué cette alimentation depuis la naissance, nous ne pouvons simplement que constater leur éblouissant état de santé actuel (cet état toutefois, et il est important de le souligner, n’est certainement pas le seul fait de l’alimentation).
Il est donc intéressant d’observer les effets de ce mode alimentaire depuis la naissance et ses résultats sur un jeune adolescent. C’est pourquoi l’exemple de la famille Talifero qui se trouve être médiatisée et accessible à tous est, ô combien, instructif.
* il y en a de nombreux autres et vous pouvez en voir certains dans cet article.

Voici ce que dit Jinjee dans un de ses derniers messages :

En tant que famille crudivore, nous avons pu voir nos enfants grandir « crus » et partager ce cheminement avec la communauté crudivore. Bien que l’alimentation végétalienne crue n’a pas encore été approuvée par la communauté médicale pour les enfants et les femmes enceintes, nous avons constaté que l’alimentation du Jardin (The Garden Diet) fonctionnait bien dans ces deux cas.
Les deux aînés de mes enfants ont eu environ 2 années de végétalisme « cuit » quand ils étaient encore très jeunes et que je suis sortie des rails. Mais mon enfant du milieu, Shale, qui vient d’avoir 11 ans en décembre, a été crudivore végétalien depuis sa naissance.

Je n’ai jamais rencontré quelqu’un comme Shale, et je pense qu’elle aurait été une personne surprenante quelle que soit son alimentation, mais je me demande si le fait d’être crudivore ne lui a pas permis de développer davantage son potentiel de bien des façons. Peut-être devait-elle être crudivore et a-t-elle choisi notre famille pour son chemin. Si certains de nos enfants doivent poursuivre notre travail dans le domaine du cru, je pense qu’il s’agira de Shale et d’Adagio.

Shale TaliferoShale à 5 ans

Vous pouvez voir un journal des photos de Shale, année par année, de la naissance à maintenant, sur mon blog : http://JinjeeTalifero.com.

Shale est une telle bénédiction. Elle est naturellement serviable et responsable, et complètement capable de prendre soin des petits toute la journée si c’est nécessaire, préparant la nourriture et les distrayant. Il ne semble même pas que ce soit un problème pour elle, elle semble juste prendre plaisir à faire ce qui doit être fait.
Comme Raven, elle est de façon inhabituelle douée pour les activités liées aussi bien au cerveau droit qu’au cerveau gauche. Elle prend plaisir à étudier et se plonge dans ses livres de cours chaque jour sans qu’il soit besoin de le lui demander. Elle aime aussi la couture, les arts graphiques, et jouer du Ukulele.
Bien qu’elle ait eu maintenant l’opportunité de quitter l’alimentation végétale crue puisque ma fille aînée mange des aliments cuits, Shale est toujours attentive à demander si un aliment inhabituel est cru ou pas, et il semble qu’elle ait choisi à ce jour de continuer à manger 100% cru.

 

NOTE : Je peux personnellement témoigner pour les trois fils de Kate Wood*, que j’ai rencontrés et qui sont de jeunes adolescents en pleine santé, épanouis, vifs et me semblant très équilibrés. Ils ont mangé un peu de cuit mais Kate a toujours assuré un très fort quota de cru (strictement végétal cela s’entend…), de plus elle est une adepte de la consommation quotidienne de super-aliments pour elle-même et ses fils, très attentive à ce qu’ils reçoivent le maximum des nutriments dont ils ont besoin pour se construire.
Elle a d’ailleurs fini par les retirer du système scolaire pour assurer leur éducation à la maison (« homeschooling« ) afin de leur éviter la malbouffe et les tentations généralement proposées par les établissements scolaires.
*elle-même crudivore depuis une vingtaine d’années ne fait pas du tout sa quarantaine entamée… avec un visage lumineux, un corps svelte, un comportement chaleureux et une vraie « présence ». Nous espérons bien pouvoir un jour trouver le temps de publier la vidéo que j’avais faite avec elle en septembre dernier.
Pour l’anecdote, ma fille Morgane encore un petit peu dubitative sur les effets de l’alimentation crue et qui m’accompagnait chez Kate a voulu lui faire un rapide examen, selon les méthodes de la médecine chinoise qu’elle pratique. Elle a dû constater (avec peut-être un soupçon de surprise ou de perplexité ??) que son état de santé semblait parfait !

Ceci dit, Kate raconte très bien dans le chapitre « Enfants » (mais elle aborde aussi la conception, la grossesse et l’allaitement) au début de son livre Cru : 160 recettes pour une alimentation saine et vivante (livre dont j’avais parlé ici) son aventure avec ses enfants en disant qu’il n’y a pas de recette-miracle et que chaque parent doit faire avec l’enfant qu’il a…
Son aîné ne voulait rien manger qui ne soit cuit parce que, dit-elle, elle avait mangé du cuit durant sa grossesse. Ce qui n’a pas été le cas du second qui lui aime les sucreries parce que, dit-elle, elle avait mangé beaucoup de fruits durant cette seconde grossesse et durant son allaitement. Mais… ceci est-il la cause de cela ?

Bébé
Donc n’affamez pas votre progéniture, ne la forcez pas : soyez un bon exemple de ce que vous souhaitez leur inculquer c’est tout,et faites de votre mieux sans culpabilité !

Colette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer