Le CANNABIS : la nouvelle arme anti-cancer ?

Comme vous le savez sans doute déjà, le cannabis a fait l’objet de bien des controverses et d’interdictions depuis des années en ce qui concerne son utilisation comme médicament.

Toutefois, de nombreux malades n’ont pas hésité, à se mettre hors-la-loi pour se procurer son huile afin de sortir de leur grave condition parfois désespérée. Grâce à eux, et aux résultats indiscutables obtenus, de plus en plus de pays et d’états américains autorisent désormais son emploi thérapeutique.

Vous trouverez dans l’article (publié par ce site et écrit par ) traduit ci-dessous un exemple de ces succès :

Cannabis - Huile

Une femme écossaise à qui on avait donné juste quelques mois à vivre en 2013, clame qu’elle doit remercier l’huile de cannabis pour le fait d’être en rémission depuis presque quatre ans. Après avoir été diagnostiquée pour une tumeur cérébrale incurable, Lynn Cameron s’est vue proposer les agressions habituelles : les traitements de chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie, mais en vain ; les scanners n’ont révélé aucun changement et les médecins lui donnèrent entre six et dix-huit mois de vie.

Désespérée, Lynn élimina de son alimentation le sucre et les aliments transformés (ce qui était la meilleure chose qu’elle pouvait faire*) et commença à rechercher des traitements alternatifs. Initialement sceptique au sujet des capacités curatives de l’huile de cannabis mais sentant qu’elle n’avait rien à perdre, Lynn décida de faire un essai. Ses résultats ne furent rien de plus que miraculeux.
  * Voir ci-dessous une proposition de détox qui peut aider à revoir ensuite son alimentation…

Le Daily Mail rapporta ainsi récemment son histoire : Après avoir subi une crise d’épilepsie en novembre 2013, Lynn se précipita à l’Hôpital Général de Glasgow Sud, où on découvrit qu’elle avait une tumeur cérébrale ; on lui programma une chirurgie pour le 16 décembre. Cependant l’opération ne fut pas un succès, et les médecins l’informèrent qu’ils avaient été incapables de retirer complètement la tumeur, que son cancer était au stade 4, et qu’elle était en phase terminale.

Bien qu’elle essaya initialement les traitements conventionnels, y compris chimiothérapie et radiothérapie, quand rien ne fonctionna, Lynn surmonta son scepticisme initial et décida d’essayer l’huile de cannabis.

Lynn s’assura que l’huile de cannabis entrait rapidement et efficacement dans sa circulation sanguine en plaçant les gouttes directement sous sa langue.

Elle raconta au Daily Record : « Je trouvais difficile de croire que cela guérirait un cancer cérébral si avancé. Chaque scanner fait après cela montrait une amélioration. On m’avait dit que la chimiothérapie et la radiothérapie n’avaient pas fait beaucoup de différence alors je sus que ce devait être le cannabis qui agissait. Vers le sixième IRM le cancer avait disparu. »

Bien qu’elle garda secret, au début, son traitement à l’huile de cannabis pour l’équipe d’oncologie, quand le traitement prouva son succès, elle partagea l’information avec elle. Ils furent cependant loin d’être convaincus !

Toutefois, Lynn est loin d’être la seule malade du cancer à fournir une preuve anecdotique de son succès avec l’utilisation de l’huile de cannabis pour traiter cette pathologie. Et des tests en laboratoire ont confirmé que certains composés dans l’huile de cannabis pouvaient tuer quelques cellules cancéreuses.

 

Medical Marijuana

L’huile de cannabis contient deux principaux composés médicinaux : le tétrahydrocannabinol (THC), qui est responsable des « drogués »  associés à l’utilisation du cannabis, et qui est un antalgique puissant : et le cannabidiol (CBD) qui a la puissante capacité de tuer les cellules cancéreuses sans abîmer les tissus environnants.

Aux États-Unis, trente états ont désormais légalisé le cannabis pour un usage médical, et au Royaume-Uni, le CBD a été classé comme médicament pour ses effets « réparateurs, correcteurs ou modificateurs » sur les humains, tandis que le THC a été accepté comme un antalgique efficace.

Une étude récente par les chercheurs de l’Université de Londres a découvert qu’un composé dans le CBD était une arme significative contre les tumeurs cancéreuses dans la leucémie. Évidemment, les chercheurs se sont sentis obligés de combiner le traitement au CBD avec la chimiothérapie conventionnelle.

Le Mail rapporta les découvertes des chercheurs : « L’association des traitements de chimiothérapie existants avec les cannabinoïdes -les substances chimiques actives dans le cannabis- a des meilleurs résultats que la chimiothérapie seule. Les découvertes suggèrent qu’une dose plus faible de chimiothérapie peut être utilisée sur les patients, minimisant les effets secondaires du traitement. »

Bien sûr, les chercheurs n’ont pas pensé à essayer le CBD seul (ou disponible aussi ici).

Il est intéressant de noter que l’auteur principal de l’étude, le Dr Wai Liu, souligna l’importance d’administrer le CBD après l’utilisation de la chimiothérapie. Il nota « Nous avons démontré pour la première fois que l’ordre dans lequel les cannabinoïdes et la chimiothérapie sont utilisés est crucial pour l’efficacité générale de ce traitement. »
 
Naturellement ce pourrait être parce que la chimiothérapie n’est rien d’autre qu’un cocktail chimique toxique qui détruit le système immunitaire du corps, alors que le CBD est un guérisseur puissant qui peut en fait tuer les cellules cancéreuses sans endommager le corps. Ils ont besoin de s’assurer que vous prenez le CBD après que la chimiothérapie vous a presque tué.

 

Bien sûr, l’establishment médical conventionnel n’admettra jamais cela.

Sources :

DailyMail.co.uk  
DailyRecord.co.uk

 

Colette
 
Ne ratez pas notre détox d’automne GRATUITE du 2 au 4 octobre !
C’est très bientôt et pour recevoir les 1ères informations pour vous préparer, c’est maintenant !
 
Inscriptions en cliquant ici.
 Detox automne 3 jours

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer