L’alimentation végétalienne est dangereuse !

Obst und Gemüse mit einem Stethoskop

En écrivant cela, je ne fais pas allusion aux agressions et au vandalisme perpétrés par quelques vegans militants sur des boucheries ou des fromageries. 

Bien que je comprenne ce qui a pu pousser ses personnes à commettre de tels actes, personnellement, je ne pense pas que la violence ait jamais réussi à faire avancer les choses dans un sens positif. Ce que cela risque de faire plutôt, c’est que les non-végétaliens amalgament le végétalisme à la violence. Je ne suis pas certaine que cela soit la meilleure publicité en sa faveur.

Je suis plutôt du côté de ceux qui, tout en défendant plus ou moins les mêmes valeurs, font du militantisme en montrant simplement l’exemple. L’être humain est ainsi fait qu’il cherche souvent des modèles dans sa vie.

Et quoi de plus attirant qu’une personne en pleine forme, heureuse et sympathique ? Si elle l’est parce qu’elle est végétalienne, alors cela veut peut-être dire que le végétalisme peut m’apporter la même joie de vivre et le même bien-être ? Peut-être est ce que cela vaut la peine d’essayer ? 

Et voilà ! Une personne de plus convaincue !

Sinon il y a aussi la diffusion d’informations sur la maltraitance animale, une diffusion sans violence mais stratégique pour encourager les prises de conscience.

Dans cet article, je vais plutôt parler de santé parce que c’est un aspect de cette alimentation qui est souvent remis en cause et une grande crainte pour ceux qui sont tentés de l’adopter.

Si j’écris cet article aujourd’hui c’est parce que j’ai reçu d’une lectrice, une newsletter à laquelle elle est abonnée. Une newsletter apparemment axée sur la santé et dont le titre est « Manger vegan est un choix risqué ».

Plusieurs points dans cette newsletter sont malheureusement des idées bien implantées dans l’imaginaire collectif et des avis qui circulent un peu partout, donnant une image erronée de l’alimentation végétale.

Tout n’est pas totalement faux dans cette newsletter mais une grande partie n’est visiblement pas fondée sur une connaissance approfondie de cette alimentation (alors qu’elle veut en donner l’impression) et a clairement une orientation définie dès le départ.

Cela dit, l’avantage de cette newsletter c’est qu’en reprenant les points abordés l’un après l’autre, je vais pouvoir vous donner mon avis et aller un peu plus loin dans la réflexion, vous permettant ainsi d’avoir une vision plus objective et plus réaliste de l’alimentation végétale.

 

1. L’alimentation végan peut faire du bien au début.

Il est évident que supprimer de son alimentation les aliments particulièrement nocifs (et acidifiants) ne peut que profiter à votre santé surtout si vous aviez l’habitude de consommer :

  • de la viande issue d’élevages intensifs (gavée d’antibiotiques),
  • du lait (bourré de pesticides et d’hormones),
  • du poisson, bourré de mercure (certes les gros poissons en sont plus riches mais les petits en contiennent aussi),
  • des charcuteries industrielles aux additifs dangereux.

D’après l’auteur, en tant que végan vous serez obligé de consommer plus de végétaux et c’est une très bonne chose. Sauf qu’être végétalien ne veut pas forcément dire manger des légumes et des fruits.

Les végétaux englobent également les oléagineux, les préparations au soja très transformées, les légumineuses et les céréales. Or si votre alimentation se base sur ces derniers, cela ne vous donnera pas une bonne santé et ne vous permettra pas nécessairement de maigrir, contrairement à ce que l’auteur affirme.

De même, il affirme que les diabétiques qui passent au végétalisme améliore leur glycémie. Là encore, je le redis, cela dépend de ce que vous mangez ! Une alimentation très riche en fruits (surtout secs), en féculents (qui sont des végétaux) et en gras, pourra ne pas changer grand chose. Encore une généralisation dangereuse !

Même constatation sur son affirmation que les végétaliens mangent moins de sel et de potassium : ce n’est certainement pas le cas pour ceux qui consomment une grande quantité de plats transformés industriels et de substituts.

 

2. Un régime incroyablement difficile à équilibrer !

L’auteur déclare ensuite qu’au début du changement d’alimentation, il n’est pas rare de voir les vegans resplendir de santé mais que les choses se gâtent quelques semaines après avoir commencé ce régime.

Là encore, j’estime qu’il faut relativiser. C’est tout fait vraisemblable si les personnes en question avaient une alimentation riche en produits cités ci-dessus et/ou ont eu des traitements médicamenteux lourds. Le changement vers une alimentation plus végétale, même déséquilibrée, permettra quand même au corps de se nettoyer de ses toxines pendant quelques semaines, quelques mois voire quelques années. 

Cela dit, il faut généralement plus de quelques semaines pour voir les choses se dégrader (à la condition évidemment que l’alimentation soit déséquilibrée). Il faut souvent plusieurs mois voire quelques années avant de voir apparaître les effets dangereux des carences alimentaires. Car c’est souvent de là que viennent les problèmes. Plus vous aurez de toxines à éliminer, plus longtemps il faudra pour constater clairement que votre alimentation végétale ne vous convient pas.

Il en va d’ailleurs de même pour les personnes ayant une alimentation « classique » contenant des produits animaux. Car à ma connaissance, les rayons de compléments alimentaires que l’on trouve dans les pharmacies, parapharmacies et magasins diététiques ne sont pas destinés uniquement aux vegans !!! Ces compléments alimentaires étaient d’ailleurs présents en large proportion bien avant la déferlante du végétalisme !

 

L’auteur de la newsletter conseille pour éviter les mauvaises surprises à long terme,  une alimentation sur le modèle méditerranéen car il a fait ses preuves et il serait sans prise de tête. Sur ce point, je suis plutôt d’accord.

Je m’explique : si vous n’avez aucune connaissance en alimentation végétale et en nutrition (pas besoin pour autant d’avoir un bac +10 en nutrition pour autant, comme le suggère pourtant l’auteur !), il est effectivement préférable d’adopter une alimentation « raisonnée » de type méditerranéenne (beaucoup de légumes et de fruits frais, peu de protéines animales, peu de graisses). 

Maintenant dire qu’il suffit de faire comme nos parents ou grand-parents pour avoir une alimentation saine me fait rigoler quand je pense à l’alimentation qu’avait mes grand-parents (qui pensaient bien faire évidemment) ! Si j’avais cette alimentation, je ne serais certainement pas en aussi bonne santé qu’aujourd’hui !

Certes, ils ne mangeaient pas autant de produits transformés que nous, ils avaient accès à une alimentation plus fraîche et surtout ils étaient moins exposés aux toxines que nous (que 5% du taux de toxines auxquelles nous sommes exposés aujourd’hui !).

Cela dit, les repas de mes grand-parents étaient constitués généralement de produits animaux au moins deux fois par jour sans compter beurre et laitages, matin, midi et soir, en quantités peut-être plus raisonnables qu’aujourd’hui mais quand même. Du gluten à tous les repas également et toujours un dessert.Sans parler de l’accompagnement de la protéine animale qui n’était pas forcément des légumes mais des pommes de terre, du riz blanc ou des pâtes.

Il faudrait donc revenir un peu plus loin dans notre arbre généalogique pour trouver une alimentation vraiment saine sauf effectivement peut-être dans les régions où l’alimentation dite méditerranéenne est de tradition. 

Donc faire comme nos parents ou grand-parents n’est pas nécessairement LA solution pour une santé optimale.

 

Autre affirmation de l’auteur : beaucoup de vegans ne mangeraient pas assez de protéines, ce qui entrainerait une fonte des muscles !!!

Alors là, c’est bien l’idée la plus ridicule que j’ai pu entendre et il n’est pas le seul à le dire ! Sachant qu’à notre époque c’est plutôt une surconsommation de protéines qui posent problème, c’est assez drôle. De plus, comme vous trouvez des protéines dans énormément de végétaux, il est très difficile de développer une carence en protéines, à moins d’avoir une activité sportive vraiment intense et de ne presque rien manger !

C’est bien la preuve que cette personne ne sait pas vraiment de quoi elle parle et a basé sa newsletter sur les idées habituelles qui circulent ici et là.

Les vegans auraient aussi le risque de manger trop de glucides (pain, pommes de terre, riz blanc et pâtes) pour se caler l’estomac surtout les débutants.

Je ne peux pas le contredire sur ce point. C’est pourquoi nous avons toujours conseillé aux nouveaux venus dans cette alimentation, de bien se renseigner avant, afin d’avoir une alimentation équilibrée. Mais, franchement, est-ce que ces fameux glucides ne sont pas déjà la base de l’alimentation d’une grande partie de la population « omnivore/carnivore » ?

Donc affirmer catégoriquement que, je cite « le régime végan est forcément très riche en céréales et en légumineuses … et que cela ne convient pas à tout le monde », est particulièrement réducteur et ne représente qu’une petite partie de la population végétalienne. Dernière chose : une alimentation très riche en céréales et en légumineuses ne convient selon moi A PERSONNE !  

Même si je suis d’avis qu’il faut s’y connaitre un peu en nutrition végétale pour une santé optimale sur le long terme et qu’il faut connaitre les informations contenues dans mon programme de 4 Semaines d’Alimentation Végétale et Vitalisante d’Automne, je n’estime pas « incroyablement difficile d’équilibrer une alimentation végétale » !  Ce sont d’ailleurs, de mon point de vue, des informations que tout le monde devrait connaitre ! Elle éviterait certainement de nombreuses maladies courantes. 

La newsletter de ce monsieur étant longue, je reviendrais sur les autres points abordés dans un prochain article, points qui pourront vous intéresser et apporter de l’eau à votre moulin si une personne de votre entourage vous adresse les mêmes remarques !   

En attendant, même s’il est tout à fait possible d’être en mauvaise santé avec une alimentation végétalienne par manque de connaissances et/ou  de temps pour acquérir ces connaissances et les mettre en pratique, il est également tout à fait possible comme le montre le Dr Brian Clement, Cherie Soria, le Dr Ritamarie Loscalzo, Nomi Shannon, Jinjee Talifero, Jason Wrobel, Matt Monarch, Elaina Love, David Wolfe, le Dr Gabriel Cousens, Viktoras Kulvinskas, Irène Grosjean … d’avoir une alimentation végétalienne, même crue ou majoritairement crue de très nombreuses années (entre 20 et 50 ans pour les personnes citées) et être en parfaite santé.

Mais il est vrai qu’il faut connaitre quelques basiques.

Si vous faites partie des personnes qui souhaiteraient avoir une alimentation végétale, majoritairement crue mais que vous vous inquiétez (à raison) d’éventuelles carences sur le long terme, je vous invite à rejoindre mon programme de 4 Semaines d’Alimentation Végétale Vitalisante dans lequel je vous propose 1 mois de repas complets (petit-déjeuner, déjeuner, dîner et encas) de saison (Automne) avec recettes, listes de courses et planning alimentaire.

 4 semaines alimentation végétale vitalisante Automne

 

Pour compléter cette superbe opportunité de vous simplifier la vie au quotidien tout en apportant un incroyable soutien à votre santé, ce programme contient des modules de formation en nutrition végétale afin que vous puissiez devenir autonome en apprenant par exemple :

  • Comment savoir si vous consommez suffisamment de nutriments pour être en bonne santé,
  • Comment maximiser l’assimilation de certains nutriments pour être en bonne santé,
  • Dans quels aliments vous pouvez trouver les nutriments indispensables et en quelles quantités les consommer, 
  • Quand vous devez vous supplémenter,
  • Comment prévenir la fatigue et la maladie avec une alimentation uniquement végétale,
  • Comment gérer les fringales. 

   

ATTENTION, vous n’avez que jusqu’à ce soir minuit pour profiter de l’offre exceptionnel que je vous propose sur ce programme.

 

N’attendez pas, cliquez ici >>> Programme de 4 Semaines d’Alimentation Végétale et Vitalisante – Automne pour découvrir le programme en détails, sans engagement de votre part.

 

Ce programme sera également une magnifique manière de soutenir votre santé et votre bien-être si vous le suivez juste après le Programme de Nettoyage et Vitalisation qui se déroule « en live » du 24 septembre au 7 octobre.

L’association de ces deux programmes est une opportunité incroyable de reprendre en mains efficacement, facilement et sereinement votre alimentation et intégrer d’excellentes habitudes alimentaires dans votre quotidien. 

Si vous n’avez pas encore rejoint la communauté de « détoxeurs » de ce programme, vous pouvez encore le faire et suivre ce nettoyage interne en même temps que nous. En choisissant de coupler le programme de Nettoyage avec le Programme 4 Semaines d’Alimentation, non seulement vous donnez un sacré coup de boost à votre santé mais vous pouvez aussi bénéficier d’une réduction de 25€ supplémentaire sur les tarifs spéciaux encore en cours pour quelques jours. 

 

Couv page de commande Learnybox

 

Bien sûr, si vous avez des questions, si vous n’êtes pas certain(e) que ces programmes sont fait pour vous, nous pouvons en discuter avant de faire votre choix, soit par email sur programmes@veganbio.com, soit par téléphone au 06 38 38 84 86.

 

Je vous souhaite un très agréable week-end en pleine santé !

 

Nadège