La santé de votre cœur dépend de celle de votre cerveau

Coeur Cerveau

 

De plus en plus, la science met en évidence les liens qui existent entre toutes les parties de notre corps.Tous les organes interagissent entre eux et le cerveau et le cœur ne font pas exception, ils sont même très liés puisque de la santé de l’un dépend la santé de l’autre. Alors si vous voulez vieillir avec toutes vos capacités intellectuelles, n’oubliez pas de prendre soin de votre santé cardiaque ! 

Je vous propose justement la traduction d’un article du Dr Anna Maria Clement de l’Institut Hippocrate à ce sujet.

 

Des études récentes sur le cerveau et le cœur ont montré à quel point ces deux organes essentiels ont besoin de la même chose pour fonctionner à leur potentiel maximum.

Une étude conduite par l’Université de Californie à Los Angeles a trouvé que les bactéries ingérées dans la nourriture pouvaient soit endommager, soit aider les 100 milliards de neurones et les billions de connexions qui orchestrent tout, de la compréhension à la mémoire en passant par le mouvement et le sommeil. Les mauvaises bactéries peuvent provoquer tout et n’importe quoi, du cancer du cerveau chez les enfants à la maladie d’Alzheimer.

Le Giardia, un parasite, a montré qu’il contribuait aux problèmes cérébraux de la même façon que les mauvaises bactéries.

Le cerveau envoie des messages aux intestins, c’est pourquoi le stress et les autres émotions peuvent contribuer à des symptômes gastro-intestinaux. A l’inverse, les intestins peuvent contaminer le cerveau et compromettre son équilibre.

L’alimentation humaine moderne, riche en graisses saturées, en sucre et en produits chimiques est désormais directement liée aussi bien aux maladies cardiaques qu’à la maladie d’Alzheimer. Dans le cas de chacun de ces problèmes de santé, c’est l’inflammation que ces substances entraînent, qui réduit la taille des vaisseaux, altère la fonction vasculaire et empêche l’oxygène et la circulation sanguine d’atteindre le cœur (la pompe) et le cerveau (le guide).

D’ici l’année 2025, 7 millions de personnes aux Etats-Unis seulement, seront touchés par la maladie d’Alzheimer.

Selon le Centre de Contrôle de la Maladie en 2013, chaque année dans ce pays, plus de 795 000 personnes souffrent d’un accident cardio-vasculaire et 130 000 de ces personnes en meurent. Les attaques cardiaques et les accidents cardio-vasculaires sont les résultats d’une alimentation non-nutritive, du stress et d’un manque d’activité physique régulière.

L’obésité, le diabète et la démence sont de vieux camarades mais le rôle de l’insuline sur le système nerveux central est connu pour nuire à la fonction vasculaire, créant de l’inflammation. L’hippocampe, qui soutient l’apprentissage et la mémoire, est paralysé par le stress oxydatif que les sucres, la caféine et les produits chimiques provoquent.

Les docteurs Ornish et Esselstyn de l’Institut Hippocrate ont prouvé, suite à des dizaines d’années de recherches cliniques, que la consommation de produits animaux (produits laitiers, poisson, volaille, viande rouge, œufs ….) impactait de manière dramatique votre cœur et votre cerveau. Nos années d’études cliniques et pratiques ainsi que nos observations sur la cause des maladies cardiaques et autres, nous ont permis d’avoir une compréhension en profondeur du besoin universel d’une alimentation végétale biologique.

Nous ne sommes plus limités par la restrictive spécialisation dans laquelle s’est reposée la médecine moderne. L’arrogance et la fausse fierté doivent être mises de côté pour embrasser la pléthore de nouvelles connaissances que les pionniers en sciences de la santé nous apportent.

Nous savons maintenant que le rire et la joie ainsi que les interactions sociales saines sont aussi essentiels à notre bien-être que les aliments et l’exercice physique.

La science nous montre que ces activités mentales et émotionnelles réduisent le cortisol, augmentent l’absorption de la sérotonine, stimulent la libération des endorphines et de la dopamine et au final font diminuer énormément le stress et renforcent le système immunitaire.En plus, ce sont des activités gratuites qui aident à faire fonctionner le coeur et le cerveau correctement.

L’oxyde nitrique*, que nous avons utilisé dans notre travail depuis plus qu’une dizaine d’années, provient des nitrates et des nitrites que l’on trouve dans les sols sains biologiques. Il y a presque 40 ans, l’oxyde nitrique a été identifié comme une molécule impliquée dans une grande quantité de processus physiologiques, y compris la régulation du flux sanguin, la protection des cellules et la réduction de leur mort et encore plus important, dans la respiration mitochondriale. En clair, l’utilisation des nitrates ouvrent les veines, fait mieux travailler les cellules de la manière dont elles devraient et soutiennent les fonctions cardiaque et cérébrale.

Bien que que quelques-uns de ces miracles peuvent être obtenus en consommant des végétaux crus comme des feuilles vertes et des légumes racines, prendre un complément à base de plantes comme je le fais est une bonne idée pour protéger la mémoire, la fonction cardiovasculaire, la libido, … 

D’autres nutriments essentiels issus des plantes, sont les oméga-3, les vitamines du groupe B, les vitamines C, D, E, B12, le zinc, le sélénium, la cannelle, les clous de girofle, le glutathion, l’huile de CBD … Tous soutiennent les récepteurs des cannabinoïdes dans tout votre corps et dans votre cerveau, améliorant ainsi la capacité des systèmes anatomiques à fonctionner efficacement.

Dans une étude parue récemment, Nature NeuroScience a étudié les subtils et pourtant puissants changements dans le cerveau des femmes enceintes juste après qu’elles aient donné naissance pour la première fois. L’architecture du cerveau des mères évolue vers la signalisation social, s’adaptant mieux à la détection de personnes ou de situations potentiellement dangereuses. Ce remarquable changement dure les deux premières années de la vie du bébé.

Les hommes et les femmes réagissent aux situations stressantes différemment. La différence de réaction réside dans la façon dont les circuits neuronaux du cerveau répondent à l’hormone Ocytocine (une hormone qui agit comme un neurotransmetteur).  

L’ensemble des réponses des neurones à l’ocytocine sont anatomiquement similaires chez les deux sexes, mais les hommes sécrètent une protéine qui antagonise l’effet du stress associé à la corticotrophine, libérant une hormone qui procure un effet anti-anxiété avec l’ocytocine, effet non observé chez les femmes.

En conclusion, il n’y aucun doute que tous les systèmes de notre corps sont indépendants et en même temps interdépendants. Ce qui est mauvais pour l’un est mauvais pour l’autre mais le plus important, ce qui est bon pour l’un est bon pour l’autre.

 

*Note :  la betterave est l’aliment le plus riche en oxyde nitrique. La consommation de jus de betterave permet de réduire la pression artérielle chez des sujets hypertendus. Le céleri, le fenouil, le radis noir ou encore le cresson contiennent aussi des quantités intéressantes d’oxyde nitrique.

 

 

D’où l’importance d’une alimentation essentiellement végétale, si pas 100% végétale, équilibrée et riche en aliments crus, mais ça vous le savez déjà probablement !

Toutefois, il n’est pas toujours facile au quotidien de savoir quoi manger et quand le manger, c’et pourquoi je vous ai concocté un programme de 4 semaines de menus complets pour tous les repas, avec les recettes adaptées à la saison automnale et les listes de courses.

Découvrez toutes les informations ici >>> Programme 4 Semaines d’Alimentation Végétale Vitalisante Automne 2018

 

Programme 4 semaines alimentation vitalisante Automne

 

Nadège