La maladie de Crohn, le summum de la fragilité intestinale

Je voudrais juste apporter cette information, pour le moment, celle de la guérison de cette maladie par l’alimentation vivante, crue… parce que manger cru semble tout simplement impossible à tous ceux qui ont les intestins plus ou moins fragiles. Prendre l’exemple de la guérison de la maladie de Crohn est donc le plus révélateur du pouvoir de l’alimentation vivante.

Il s’agit  ici de l’expérience de David Klein, naturopathe, (un site est dédié à cette maladie) qui dès l’âge de 18 ans a été gravement malade des intestins et a souffert tout ce que connaissent les malades victimes de colites ulcéreuses et de la maladie de Crohn. A 26 ans il était au pire, souffrant de ce qu’il nomme des « explosions gastriques » à chaque fois qu’il mangeait, ayant jusqu’à 10 mouvements intestinaux par jour , terriblement douloureux, avec évacuation de mucus et de sang. Mais il ne s’est jamais résolu à admettre l’avis médical qui lui conseillait d’accepter sa maladie jusqu’à ce qu’un remède miracle vienne le sauver. Une rencontre heureuse en 1984, l’introduit dans le monde de l’auto-guérison et de l’alimentation basée sur les végétaux. Pensant tout d’abord que manger des aliments crus était une idée folle alors qu’il souffrait de diarrhée ininterrompue, il se mit à étudier la médecine naturelle et fit le ménage dans son mode alimentaire habituel. Et depuis a pu aider des centaines de personnes à sortir de leur cauchemar.

Il raconte dans les grandes lignes son odyssée (en anglais) sur cette page.

Un site américain (celui de David Klein) propose ce livre, et est spécialisé dans toute la littérature concernant les méthodes naturelles de santé.

Colette