La cuisine d’un crudivore : les ustensiles indispensables

Bon, franchement, pour être honnête, à part un bon couteau il n’y a pas d’outils d’indispensable pour manger cru ! Disons que la liste qui suit est celle des ustensiles qui vous permettront de réaliser plus facilement et rapidement une grande variété de plats, soupes, petit-déjeuners et autres gourmandises crues et végétaliennes.

CouteauxJ’ai commencé à manger plus de cru alors que je n’avais aucun de ceux-ci. Je me suis équipée très progressivement dans l’ordre où je les ai classés. Mais bien sûr vous ne devez pas le respecter à tout prix ! Vous vous équiperez selon vos moyens et surtout selon votre mode de vie, vos choix alimentaires et vos priorités.

Comme je vous le disais, la base pour préparer des plats crus, ce sont :

De bons couteaux et au moins une bonne planche à découper 

Un assortiment de couteaux de tailles différentes et une planche à découper de qualité sont un basique indispensable dans toute cuisine, que vous mangiez cru ou pas d’ailleurs, en tout cas si vous voulez manger des aliments frais préparés par vous-même ! Il y a plusieurs options disponibles en ce qui concerne les marques de couteaux mais ce qu’il est important de prendre en considération c’est, d’une part le fait que vous soyez à l’aise avec, que leur prise en main soit agréable pour vous et, d’autre part, que leur lame reste aiguisée et solide sur le long terme. Il est donc peut-être plus sage de dépenser quelques euros de plus pour avoir un couteau qui vous rendra service tous les jours pendant de longues années. 

Quelques planches à découper vous aideront également à mieux préparer vos aliments. Choisir entre le plastique ou le bois est un choix personnel, mais les planches à découper en bois, en plus d’être plus jolies, je trouve, vieillissent beaucoup mieux et restent plus propres que les planches en plastique.

Le sac à lait / filtre à jus 

Réalisé dans une matière synthétique ou dans une matière naturelle comme le chanvre bien souvent, il vous permettra à lui seul d’enrichir considérablement vos repas. Personnellement, bien qu’adeptes en général des matières naturelles, pour cet ustensile et après avoir testé différentes matières, nous avons définitivement opté pour les matières synthétiques qui sont résistantes et imputrescibles.

Réutilisable de très nombreuses fois (selon la qualité – nous en avons chacune plusieurs qui nous servent depuis plusieurs années), il pourra être utilisé pour :

  • faire des laits végétaux : si vous avez déjà un blender ou un bon mixeur, vous pourrez réaliser vous-même très rapidement de délicieux laits végétaux en quelques minutes (amandes, noisettes, noix, chanvre …)
  • filtrer des jus: nul besoin d’un couteux extracteur (bien que leurs qualités soient indéniables) pour profiter des bienfaits des jus de légumes et de fruits frais. Le principe est à peu de chose près le même qu’avec les oléagineux (voir explications ici)
  • ET faire germer des graines : en remplacement d’un germoir lourd, éventuellement encombrant et fragile, il vous permettra aussi de faire germer une quantité intéressante de graines. Je le trouve parfait pour les graines de sarrasin (pour faire les croustazines !)

Le cordon, s’il est assez long, vous permettra de le suspendre facilement pour faire germer les graines ou le faire sécher après utilisation. Choisissez une maille très fine afin de permettre une très bonne filtration et de faire germer les graines les plus petites. Un fond arrondi sera un plus en facilitant considérablement le nettoyage.

Dernier avantage et pas des moindres : il est extrêmement pratique à la maison comme il est idéal en voyage. En effet, il ne prend pas de place et vous permet de faire des jus ou produire vos germes où que vous alliez ! En déplacement, vous pourrez même l’utiliser comme essoreuse à salade ! Il vaut donc mieux en avoir plusieurs …

Les bocaux et bouteilles en verre

Ne sous-estimez pas ces ustensiles. En tant que contenants de stockage, ils vous serviront de multiples manières, sans compter qu’ils sont dans une matière recyclable et sans danger pour votre santé ! Vous pourrez y garder vos graines, oléagineux, vos fruits séchés … à l’abri de l’air.

Vous pourrez également y faire des aliments fermentés si faciles à réaliser et tellement bons pour votre santé ! Les aliments lactofermentés comme le kombucha, le kimchi, la choucroute et bien d’autres gourmandises encore, vous apportent d’excellents probiotiques et des vitamines bénéfiques à votre système digestif.. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont : un bocal, du sel de qualité, de l’eau pure ou minérale et les légumes de votre choix.

Le robot-ménager

Avant d’avoir la chance que l’on m’offre un blender topissime, je me suis longtemps contentée du bon robot-ménager que j’avais déjà, même pour faire mes smoothies. C’est un ustensile qui permet de réaliser de nombreuses tâches : couper, trancher, mélanger, hacher. Avec, vous pourrez faire des sauces, des fromages, des crumbles, des laits végétaux (en association avec le sac à lait) et des purées d’oléagineux ou de graines. Les possibilités sont presque infinies et vous permettent déjà d’enrichir considérablement vos repas. D’ailleurs beaucoup de recettes crues ne demandent qu’un robot-ménager.  

Des livres de recettes

Si vous êtes nouveau dans l’alimentation vivante, crue végétalienne ou même si vous êtes maintenant aguerri et recherchez juste quelque chose de nouveau, il existe désormais de nombreux livres de crusine pour vous guider. Le choix est certes plus vaste en langue anglaise/américaine mais l’engouement pour ce type d’alimentation grandissant en France, le choix augmente très rapidement dans la langue française. Vous en trouverez certains chez Market’Veg, sous forme classique c’est-à-dire imprimés sur papier ici ou sous forme de fichiers téléchargeables à accès immédiat ici. Vous pouvez également trouver de très nombreuses recettes sur notre blog ici ou sur notre ancien blog.

Comme dans tous les autres livres de cuisine, vous y trouverez des exemples d’entrées, de plats principaux, de soupes, d’encas et de desserts. Certains vous proposeront une liste des ingrédients crus de base, ce qui vous permettra de vous constituer une réserve de base.

 
 
Maintenant si vous voulez aller plus loin dans votre découverte de l’alimentation vivante,crue et végétalienne, si vous voulez varier vos menus quotidiens, si vous voulez vous simplifier la vie et si votre budget vous le permet, voici les ustensiles qui pourront vous servir très souvent, voire quotidiennement pour certains. Et si vous pensez que vous n’en avez pas les moyens, peut-être pouvez-vous envisager de vendre quelques-uns de vos appareils ménagers actuels qui ne vous serviront probablement plus si vous envisagez de passer à une alimentation majoritairement crue et végétalienne comme votre four micro-ondes (à éliminer en premier même si vous ne changez pas d’alimentation !), votre grille-pain, l’appareil à raclette et/ou à fondue (le jour exceptionnel où vous voudrez en faire une, il y a fort à parier que vous pourrez en emprunter un à un ami, un voisin, un inconnu qui vous le prêtera sur un site spécialisé de partages de services ou même le louer), la cafetière …
 
Le blender

Même si vous avez un robot-ménager, un blender vous permettra de réaliser des smoothies onctueux, des purées de légumes ou de fruits (crues toujours bien sûr !), des soupes veloutées à souhait, des glaces en quelques minutes et même des jus (en association avec le sac à lait). C’est un excellent ustensile pour les personnes qui auraient des difficultés à digérer les aliments grâce à sa capacité de mixer si finement que tout en conservant les bénéfices des fibres, elles se présentent sous une forme beaucoup plus digestibles.

 
Je vous invite vivement à faire le choix d’un très bon blender dès le début parce que si vous êtes arrêté par le prix (ce qui peut se comprendre, il s’agit dans le cas des meilleurs d’un très gros investissement), vous risquez de vous laissez tenter par un blender de moins bonne qualité mais qui fera un travail également de moins bonne qualité et durera moins longtemps. J’ai vu de nombreuses personnes autour de moi être démotivées à consommer des smoothies parce que leur blender ne mixait pas suffisamment. Le résultat n’était pas onctueux et beaucoup moins agréable à boire qu’avec un blender très puissant.
 
Nous vous conseillons les marques suivantes :
  • Omniblend (la gamme intermédiaire entre les blenders du commerce et les 2 suivants de la liste)
  • Blendtec
  • Vitamix 

 

L’extracteur de jus

A ne pas confondre avec un blender ! Le blender mixe et garde tout ce qu’on lui met dans son bol (le jus, la pulpe, les fibres …). Seul, il permet de réaliser des smoothies, pas des jus !

L’extracteur écrase les ingrédients que vous lui donnez et sépare le jus de la pulpe/des fibres. Il ne vous reste donc que le jus.

Les jus sont une façon rapide et facile d’obtenir une énorme quantité de vitamines et de minéraux instantanément assimilé par le corps sans fatigue digestive ni désagrément dû aux fibres. C’est une excellente façon de commencer la journée (si vos jus sont verts pour alcaliniser le corps et garder un taux de glycémie stable) et de vous hydrater en vous reminéralisant après de l’exercice physique. Les jus constituent un excellent encas de milieu de journée qui vous permettra aussi de vous réhydrater et de vous redonner de l’énergie rapidement pour terminer vos activités.  

L’extracteur ne doit pas être confondu avec la centrifugeuse que je ne conseillerais pas si vous devez vous équiper. Cette dernière laisse beaucoup de jus dans la pulpe.

 

Le déshydrateur

Le déshydrateur peut être un très bon ustensile pour les personnes qui veulent apporter une diversité de textures dans leur alimentation ou qui ont un potager/verger. Des chips de chou ou d’épinards (voir recette ici) aux fruits séchés, le déshydrateur peut vous faire tout cela. Assurez-vous qu’il descende à une température de 40°C pour préserver tous les éléments nutritifs (enzymes, vitamines) tout en séchant. Certains fours peuvent aussi le faire, ce qui vous permettraient de ne pas acheter un autre ustensile ou de d’en acheter un qui vous permettra de cuire aussi si vous n’êtes pas crudivore à 100%.

Le déshydrateur vous permet également de faire des réserves d’herbes aromatiques ou de fruits pour l’hiver, période où les propositions sont plus limitées. Personnellement, je ne me sers pas de mon déshydrateur tous les jours, loin de là ! C’est d’ailleurs pourquoi, je ne m’en suis équipée que tard. Mais maintenant que je l’ai, je suis bien contente au printemps et à l’été de faire moins même de délicieux pâtes de fruits maison et préparer des bocaux de fruits séchés (mirabelles, mes préférées, fraises, baies, tomates, pêches, melons, …) qui constitueront des encas tout prêts tout au long de l’année ou bien serviront de base pour faire des confitures-minutes (voir recette dans cette vidéo). Grâce à cet ustensile, je peux également recycler la pulpe de mes jus pour réaliser de délicieux crackers crus, à mon goût.  

 

Pour conclure cet article, je dirais qu’adopter un mode de vie végétalien va au-delà de ce que vous manger et englobe aussi ce que vous utilisez. Puisque vous allez éliminer les aliments chargés toxiques de votre alimentation, vous devez également les éliminer de votre environnement immédiat. Supprimez donc tous les produits chimiques dangereux de votre cuisine et qui peuvent contaminer ce que vous mangez. Je vous invite à lire cet article si vous ne voyez pas de quoi je veux parler. Vous n’avez pas à aller loin pour trouver un nettoyant sain et tout aussi efficace que ceux du commerce : vinaigre, jus de citron, huiles essentielles (tea tree par exemple) sont d’excellentes bases. L’huile de coco, anti-fongique et antibactérienne, pourra être utilisée comme vernis à bois pour les plans de travail et les planches à découper en bois.Vous trouverez de nombreuses recettes sur le net pour préparer vous-même et plus facilement que ce que vous croyez, vos produits d’entretien ménager. Sur Aroma-Zone par exemple, vous trouverez quelques recettes simples et efficaces.
 
Nadège