La cause réelle du décès de Steve McQueen

 

Steve Mac QueenQuand la médecine conventionnelle veut protéger ses intérêts envers et contre tout, sans reconnaitre que plusieurs médecines peuvent efficacement se soutenir et se compléter… les contre-vérités abondent ! Les condamnations injustifiées aussi, comme ce fut le cas pour le malheureux Dr Kelley (charlatan… fou pour certains !) dont la vie en a été brisée. Mais, parfois, des témoins de première ligne nous permettent d’y voir plus clair et de remettre la vérité à sa place.

C’est ce que vous allez constater en lisant l’article ci-après qui est un entretien entre Ty Bollinger et le Dr Nicholas Gonzalez qui possède tous les dossiers médicaux de Steve McQueen et nous raconte les véritables évènements qui ont abouti au décès de ce grand acteur passionné de moto.
Voici donc la traduction de cet entretien (les répétitions éventuelles ou expressions curieuses sont la conséquence du langage parlé... ;-) ) :

Ty Bollinger : McQueen, La grande évasion… Souvenez-vous quand il est mort en 1980 d’un cancer (mésothéliome) et de l’histoire que vous avez entendue. Nous allons entendre le reste de l’histoire par le Dr Nicholas Gonzalez.

Dr Nicholas Gonzalez : L’histoire de Steve McQueen n’a jamais été correctement racontée. Encore un grand truc. Il y a toutes sortes de biographies sur Steve McQueen. Et comme je l’ai mentionné, Kelley, le type fou. J’ai parlé à quelques-uns de ces auteurs. Ils n’ont jamais réellement investigué correctement. Je connais l’histoire complète. En fait, dans ce bureau à une dizaine de mètres de l’endroit où nous sommes assis j’ai les dossiers médicaux complets de Steve McQueen avec tous les noms. J’ai tous ses enregistrements ici. Je les ai eus de la part de Kelley. Ils sont donc dans ce bureau. Je connais l’histoire complète. Je la connais mieux que quiconque parce que personne d’autre n’a jamais eu son dossier médical complet. McQueen était une sorte de mec téméraire, motard compétiteur, fumeur, buveur, vivait une vie destructrice comme il en a eu la réputation. Il commença à être malade en 1978-1979 et alla voir ses médecins de fantaisie à Los Angeles qui l’ont « explosé ». Vous vivez trop violemment. Vous devez supprimer la cigarette. Aucun ne l’a vraiment pris au sérieux.

Finalement, il était si débilité qu’il est allé voir son médecin en lui disant qu’il devait faire quelque chose. Le génie dit OK, faisons une radio des poumons. Il a des tumeurs dans les deux poumons. Ils ont voulu lui enlever. Il a un mésothéliome métastasique. Le mésothéliome est associé à une exposition à l’amiante. Bon, il est un fanatique des moteurs. Et, à cette époque, les tuyaux des motos étaient doublés avec de l’amiante. Et il voulait travailler dessus lui-même, il était un grand mécanicien et travaillait sur ses propres motos. Il était donc exposé à une énorme quantité d’amiante et a fini avec un mésothéliome. A cette époque, il y a 35 ans, et de nos jours le mésothéliome est totalement incurable une fois répandu. Le seul espoir est de le repérer tôt et d’opérer. Bon, mais ses brillants médecins ont complètement raté le diagnostic durant une année, alors au moment où il a été diagnostiqué, il avait métastasé. Alors, les génies ont décidé de pratiquer une immunothérapie.

Il n’y a jamais eu une étude dans l’histoire du monde montrant que l’immunothérapie avait un quelconque effet sur le mésothéliome. Parlons donc de charlatanisme… Et il l’ont pratiquée sur lui. Ça n’a pas marché. Alors donc, ils ont décidé de lui faire de la radiation ou peut-être ont-ils fait la radiation en premier. Je dois consulter mes notes. Il n’y a jamais eu une étude dans l’histoire du monde montrant que la radiation fonctionne pour le mésothéliome. Devinez quoi ? Ca n’a pas fonctionné. Alors il a fini avec un cancer avancé en stade 4, quelques semaines avant sa mort, et va voir Kelley. Kelley a fait une erreur fatale dans le traitement de Steve McQueen. Il l’a accepté comme patient. Son cancer était trop avancé et il était un gars casse-cou. Il continuait à fumer, à boire, mais il implora et Kelley était un type très compatissant. Il dit, je vais vous traiter mais vous êtes trop faible. Je ne peux pas le faire chez vous, comme pour la plupart de mes patients le font. Il y avait un hôpital à Mexico, à ce moment-là, qui administrait une partie de la thérapie de Kelley. Il lui dit, allez à cet hôpital à Mexico et je ferai en sorte de les guider. Et il l’a fait. Et il n’était pas à 100% conforme. Il continuait à recevoir des crèmes glacées Haagen Das de ses amis et des cigarettes. Mais en fit suffisamment alors il commença à aller mieux. Et alors, un des médecins de Mexico a eu la brillante idée de l’ouvrir parce qu’ils pensaient à la tumeur, il avait une tumeur dans son abdomen et aussi dans la poitrine. Enlevons-la, je pense que c’est une tumeur morte. Ils font l’opération. Le jour suivant il meurt d’une embolie pulmonaire, qui est un caillot de sang dans les poumons. Il n’est pas mort du mésothéliome. En fait, la tumeur était une tumeur morte. Kelley l’a conservée dans du formol dans son bureau, une tumeur qui avait diminué d’une énorme tumeur à presque rien. Il était mort. Il n’est pas mort de… vous savez comment les médias l’ont rapporté, je l’ai conservé, c’est comme si Kelley avait pris un fusil et tué McQueen, vous savez… ce fou, ce médecin charlatan.

La véritable histoire n’a jamais été dite. D’abord, ses brillants médecins conventionnels ont raté le diagnostic pendant un an. Ensuite il lui font une immunothérapie, qui ne sert à rien, ensuite une radiation, qui ne sert à rien. Quant tout cela a échoué alors il va voir Kelley qui le maintient en vie, tue la tumeur et ensuite se fait blâmer pour avoir tué Steve McQueen. C’est une histoire bizarre. Dans aucun des rapports médiatiques n’a été mentionné le fait que le diagnostic a été raté mais que les médecins conventionnels avaient fait tout ce qu’ils pouvaient. Et même aujourd’hui, en 2014, le mésothéliome métastasique est universellement à 100% incurable par les thérapies standard. Maintenant, nous avons des patients qui s’en sont sortis magnifiquement sans. Alors Kelley a été blâmé pour cela. Il en a été complètement dévasté. Cela l’a démoli. Et il ne s’en est jamais vraiment remis.

Ty Bollinger : Wouah ! Quelle histoire stupéfiante que vient de partager le Dr Gonzalez sur Steve McQueen. […..]. La chose intéressante, comme vous venez de l’entendre c’est que le Dr Kelley ne l’a pas tué. Il a été connu comme le charlatan qui a tué Steve McQueen. Mais en réalité, les tumeurs étaient nécrosées. Le Dr Kelley était en fait en train de guérir Steve McQueen de son mésothéliome qui est une forme incurable de cancer, soit dit en passant, selon les oncologues conventionnels. Et en réalité, la chirurgie l’a tué. C’est intéressant de voir comme ces choses sont répandues de sorte que l’ensemble du public croit maintenant que le Dr Kelley, qui est maintenant décédé, a tué Steve McQueen quand en réalité il le guérissait.

Maintenant, je veux clarifier les choses. Nous ne sommes pas en train de vous dire de ne pas aller vers les traitements conventionnels. Nous n’essayons pas de prendre la décision à votre place. Notre but est d’éduquer, et le fait est qu’il y a plusieurs options pour traiter le cancer. Et donc nous souhaitons que vous connaissiez cette information afin que vous puissiez prendre une décision en connaissance de cause si ce diagnostic vous arrive un jour. C’est notre but. Ce n’est pas de vous persuader d’aller vers un chemin ou un autre.  […]

 

NOTE : Pour en savoir plus sur le protocole du Dr Kelley il n’y a hélas que des documents en anglais. En effet vous trouverez quantités d’informations sur la cure « Gerson/Kelley » mais qui ne doivent pas être prises en compte, selon une naturopathe qui nous en a informée et qui est en relation avec la famille GERSON laquelle, d’après elle, aurait demandé que cette association des thérapies soit stoppée. Donc les documents en anglais que vous pouvez trouver sont celui-ci d’une part et cet autre sur un site qui vend du café pour irrigation de côlon -que faisait pratiquer le Dr Kelley-, un autre qui est sur le site mis en lien dans l’article ci-dessus sur le nom de « Kelley » et enfin pour ce qui est d’un praticien, le Dr Linda Isaacs poursuit le travail du feu Dr Nicholas Gonzalez, qui lui-même poursuivait le travail du Dr Kelley. La cure GERSON qui est connue pour ses lavements au café, utilise évidemment bien d’autres outils, dont les jus (abondants) et a également d’innombrables succès depuis des décennies. Elle est plus facile d’accès en français (pas plus facile toutefois à mettre en œuvre sans soutien et aide -famille ou autre-, essentiels dans la durée), vous la trouverez ici.

 

Colette