Jus vert sauvage de mars

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERAProfitant d’un temps clément, je suis repartie sur les chemins pour mes chères cueillettes sauvages et vous voyez ci-dessus ma récolte, qui me donnera au moins deux jours de jus…(c’est un panier XXXL !)

En cliquant sur l’image pour y voir de plus près, vous reconnaitrez les orties, bien sûr, mais aussi des pissenlits, du gaillet gratteron, de l’oseille sauvage, des petites pousses de berce, du plantain, de la pimprenelle, du géranium robert… bref tout ce qu’il faut pour faire une bonne « potion de sorcière » (comme Nadège nomme parfois mes boissons !).

Dans cette potion j’ai donc mis :

  • 1 courgette (plutôt petite) qui aurait pu être remplacée par une chayotte (christophine) ou un pâtisson
  • 1 concombre plutôt gros
  • 2 petits choux-raves
  • 1/2 fenouil
  • 1/2 citron (avec la peau et qui avait déjà été pressé en partie pour mon eau du matin)
  • 1 pomme
  • 1 petit morceau de gingembre

avec les verdures suivantes :

  • 2 grosses poignées de pissenlits
  • 3 grosses poignées d’orties
  • 2 grosses poignées des plantes suivantes en mélange :
    • oseille sauvage
    • géranium robert
    • pimprenelle
    • gaillet gratteron

et… une petite originalité cette fois : j’ai décidé (c’était le soir et j’avais envie de plus de « crémeux ») de mixer un peu de jus avec un demi-avocat et 1/2 c. à café de psyllium. J’ai ensuite réintégré ce mélange à l’ensemble du jus.

Un régal !

(Régal que vous pouvez renouveler durant une semaine si vous décidez de faire une petite cure « détox » de printemps.)

Bonnes cueillettes sauvages à toutes et à tous : le printemps arrive avec son abondance de verdures, profitez-en.

Jus sauvage de mars« Intense »… ! comme dirait Matt (Monarch).
Format du verre, comme mon panier : XXXL
(il s’agit en réalité d’un vase contenant environ 1litre1/2 à ras bord 
;-) )

 

Colette