Faites vous-même vos pousses vertes de tournesol et de petits pois

Plateaux x 2Plateaux de pousses de tournesol et de pousses de petits pois
(photos de Tanya Maher)

Cet article est la traduction de l’anglais d’un article de Tanya Maher, dont je vous ai déjà parlé plusieurs fois sur ce blog. Tanya est une jeune femme adorable, pleine de vitalité et d’expérience en matière d’alimentation vivante puisqu’elle est elle-même coach de santé en alimentation crue végétalienne depuis plusieurs années et également co-fondatrice des restaurants Tanya’s à Londres où l’on ne sert que de la crusine haut de gamme. J’ai eu la grande chance de pouvoir manger dans le premier qu’elle a ouvert et je peux vous dire que tout y est absolument délicieux et d’une très grande qualité !

Il y aurait beaucoup à dire sur Tanya qui vient aussi de publier son 1er livre en version papier aux éditions Hay House « The Uncook Book ».  Une véritable réussite ! Des recettes toutes excellentes, des photos superbes, des explications limpides bref, si vous êtes à l’aise avec l’anglais, je vous invite à vous le procurer ! Avant cela, elle avait déjà écrit plusieurs ouvrages sous forme de e-livres dont vous trouverez la traduction en français de l’un d’entre eux « Séduction », ici. Ce dernier est consacré à ses créations chocolatées, de pures merveilles, faciles à réaliser grâce à ses explications très claires !  Son histoire et le pourquoi de sa venue à l’alimentation vivante sont également passionnants mais mériteraient à eux seuls un article et ce n’est pas le sujet de celui-ci.

Aujourd’hui, grâce à Tanya, je veux vous apprendre comment faire des pousses de tournesol et des pousses de petits pois.
A ne pas confondre avec les graines germées.
Les graines germées se font dans un bocal, un sac à germer ou un germoir. Il faut aussi souvent un peu moins de temps pour obtenir le résultat souhaité avec les graines germées.

Là je vous parle de pousses c’est-à-dire de belles tiges de 7 à 10 cm environ, bien vertes, extrêmement riches en nutriments et en chlorophylle mais également délicieuses ! Certaines graines à germer, en effet, se prêtent davantage à ce genre de « culture » que d’autres. Nous allons parler de deux d’entre elles, les plus faciles à trouver et les plus simples à cultiver.

La graine de tournesol est particulièrement intéressante en jeune pousse car elle a une teneur exceptionnelle en acides gras polyinsaturés (66% des lipides totaux), en protéines (28% du poids total) dont tous les acides aminés essentiels et en vitamines, en particulier en vitamine D.

Le petit pois quant à lui, est une très vieille légumineuse populaire déjà très appréciée des Gaulois. Il est riche en vitamines (A, B1, B2, B5, B6, B9, C et E), en minéraux (soufre, phosphore, sodium, potassium, magnésium …), en protéines sous forme d’acides aminés (25%) et en fibres. Il est également très digeste, nutritif et énergétique.

Mais pour vous introduire dans le monde merveilleux des pousses, voici la traduction d’un article, extrait du livre « Anastasia », fort intéressant qui vous surprendra peut-être et vous apprendra sûrement : 

Extrait du livre « Anastasia » :

« Chaque graine que vous plantez contient en elle-même une énorme quantité d’informations sur l’Univers. Rien de ce qui a été fait par l’homme ne peut être comparer avec cette information que se soit en taille ou en précision. Avec l’aide de cette base de données, la graine sait exactement à la milliseconde quand elle doit « naitre », pousser, quel jus prendre de la Terre, comment utiliser les rayons des astres célestes – le Soleil, la Lune et les étoiles – ce que c’est que de se développer, quel fruit donner. Ces fruits sont destinés à soutenir la vie de l’Homme. Plus puissants et efficaces que tous les médicaments manufacturés du présent ou du passé, ces fruits sont capables de contrecarrer et de résister à toutes maladies du corps humain. Mais dans ce but, la graine doit connaitre la condition humaine. C’est pourquoi durant le processus de maturation, elle doit satisfaire ses fruits avec la bonne combinaison de substances pour guérir un individu spécifique de cette maladie, si bien sûr, il l’a ou risque de l’avoir.

« Pour que cette graine de concombre, de tomate ou de n’importe quelle autre plante pousse cultivée dans sa parcelle puisse avoir de telles informations, les étapes suivantes sont nécessaires :

« Avant de planter, placez dans votre bouche une ou plusieurs petites graines, gardez-les dans votre bouche, sous la langue pendant au moins 9 minutes. »

« Puis placez la graine entre les paumes de vos mains et tenez-la pendant environ 30 secondes. Pendant ce temps, il est important que vous vous teniez pieds nus sur la terre à l’endroit où vous la planterez plus tard. »

« Ouvrez vos mains et soulevez doucement la graine jusqu’à votre bouche. Puis soufflez dessus légèrement, pour la réchauffer avec votre respiration et la petite graine saura tout ce qui est en vous. »

« Puis vous devrez la porter avec vos mains ouvertes pendant encore 30 secondes, en présentant la graine aux corps célestes. Et la graine déterminera le moment de son éveil. Les planètes l’aideront toutes dans ce sens ! Et elles donneront aux graines la lumière dont elles ont besoin pour produire le fruit spécialement pour vous. »

« Après cela vous planterez la graine dans le sol. En aucun cas, vous ne devrez l’arroser aussitôt pour ne pas laver la salive qui la recouvre, avec les autres informations vous concernant que la graine a prises. Elle peut être arrosée trois jours après plantation. »

« La plantation doit être faite en des jours appropriée à chaque légume (les gens savent déjà cela à partir du calendrier lunaire). En l’absence d’arrosage, une plantation prématurée n’est pas aussi nocive qu’une plantation trop tardive. »

« Selon Anastasia, la graine est donc en mesure de prendre l’information sur la personne qui la plante et ensuite, pendant la maturation de son fruit, elle va prendre le maximum d’énergie nécessaire à un individu donné auprès de l’Univers et de la Terre. Les mauvaises herbes ne doivent pas être éliminées complètement car elles ont leur propre fonction définie. Certaines mauvaises herbes servent à protéger la plante de la maladie alors que d’autres apportent des informations supplémentaires. Pendant le temps de culture, il est vital de communiquer avec la plante. Et il est souhaitable de l’approcher et de la toucher pendant une pleine lune au moins une fois durant sa période de croissance. »

« … Anastasia soutient que le fruit cultivé de cette manière à partir de cette graine et consommé par celui qui l’a cultivé, est capable non seulement de le soigner de toutes les maladies de la chair mais également de retarder de manière significative le processus de vieillissement, le sauver de ses mauvaises habitudes, augmenter incroyablement ses capacités mentales et lui donner un sentiment de paix intérieure. Le fruit aura l’influence la plus efficace s’il est consommé dans les trois jours après récolte. »

« … Les fruits de plantes cultivées de cette manière se distingueront des autres plantes de la même espèce pas seulement par leur goût. S’ils sont analysés, on verra qu’ils sont également différents au niveau des substances qu’ils contiennent. Lors de la plantation des semis, il est important d’assouplir la terre dans le trou avec les doigts et les orteils nus et de cracher dans le trou. Répondant à ma question « Pourquoi les pieds? », Anastasia expliqua qu’à travers la transpiration des pieds, des substances (les toxines, sans aucun doute) contenant des informations sur les maladies du corps passent. Ces informations sont prises par les semis. Ils les transmettent aux fruits qui seront ensuite capables de contrer la maladie. Anastasia recommande de marcher pieds nus, de temps en temps, autour de l’endroit où les graines ont été plantées. »

La germination est très légèrement différente parce vous travaillez avec des centaines de graines à la fois et qu’il y a le processus de trempage aussi, donc dans ce cas particulier, voici mon interprétation jour par jour et mes instructions :

 

Comment obtenir des pousses de tournesol et des pousses de petits pois.

1. La seule différence entre les pousses de tournesol et les pousses de petits pois, c’est que les petits pois ont besoin d’un temps de trempage deux fois plus long que celui des graines de tournesol. Donc si vous les faites pousser en même temps (graines de tournesol et petits pois), faites tremper les petits pois un soir et laissez pendant 24 heures et ensuite mettez les graines de tournesol à tremper le lendemain matin pendant 12 heures.

Ce que dit Anastasia : « Comme les pieds transpirent, les toxines viennent à la surface, éliminant les maladies internes du corps et elles doivent être lavées pour nettoyer les pores … En versant l’eau restante sur les semis, vous donnez des informations supplémentaires aux micro-organismes et aux plantes sur votre état de santé actuel.

… C’est seulement après avoir reçu ces informations que notre monde visible et invisible autour de nous va travailler et prendre de l’Univers et de la Terre tout ce dont il a besoin pour le fonctionnement normal du corps. »

2. Elliot (le mari de Tanya) fait un bain de pieds dans de l’eau chaude le soir et lorsque l’eau commence à refroidir à environ 40°C, il met 250 ml de graines de petits pois dans cette eau et les laisse pendant 24 heures. Je répète le processus le matin suivant avec 250 ml de graines de tournesol entières que je laisse pendant 12 heures.

 Plateaux 1

(1er jour – les graines sont placées dans un endroit sombre pour germer)

3. Égouttez l’eau dans un autre récipient pour une autre utilisation.

4. Remplissez à moitié un plateau (environ 33 cm x 22 cm) de compost. Je mets le plateau avec les graines, qui a des trous pour le drainage au-dessus d’un plateau sans trous comme cela je n’ai pas à m’inquiéter d’un excès d’arrosage.

5. Parsemer la surface du compost avec les graines germées.

6. Vaporisez avec un peu de l’eau récupérée et laissez dans un endroit sombre.

 Plateaux 2

(2ème jour – arrosage 2 fois par jour)

 

7. Gardez les plateaux à température ambiante pendant 3 jours, en arrosant 2 fois par jour (matin et soir) car il est important de garder les graines et le compost humide pendant la germination. Ne mettez pas trop d’eau.

 

Plateaux 3

(3ème jour – vous pouvez clairement voir les queues des germes).

 Plateaux 4

(4ème jour- placez les plateaux à la lumière)

 

8. Le 4ème jour, placez les plateaux dans un endroit lumineux, loin des courants d’air et plus c’est lumineux, mieux c’est.

Vous pouvez accélérer ou ralentir la croissance des pousses de tournesol et de petits pois en jouant avec la température. L’air frais et les rayons du soleil sont ce qu’ils préfèrent mais à la saison froide, vous devez les garder à l’intérieur ou à proximité d’un rebord de fenêtre.  A la saison chaude, il est préférable de protéger les plants de la lumière directe du soleil.

 Plateaux 5(5ème jour – les pousses vertes sont maintenant visibles)

 

9. Selon la variété de graines de tournesol, les coques brunes des graines ne tomberont pas forcément toutes seules (aucun problème avec celles-ci). Vous devrez les enlever à ce stade, car elles arrêtent la croissance des pousses.

 

Plateaux 6(6ème jour – Les pousses de graines de tournesol poussent beaucoup plus vite)

 Palteaux 7

(7ème jour – Les pousses de graines de tournesol sont presque prêtes)

 

Palteaux 8(8ème jour – Les pousses de graines de tournesol sont maintenant à leur niveau maximal de nutrition)

 

10. Après 7 à 11 jours, les pousses font environ 7 à 10 cm de haut. C’est à ce moment qu’elles ont leur valeur nutritive optimale, ayant transformé l’énergie de la lumière en chlorophylle, donnant des feuilles d’un beau vert brillant.

11. Pour récolter les pousses, coupez un petit buisson avec une paire de ciseaux à environ 1 cm au-dessus de la surface du compost.

Plateaux petits pois Pousses de petits pois

 

Plateaux tournseolPousses de tournesol

 

Dégustez vos pousses dans vos salades, vos smoothies, vos wraps ou simplement seules, natures, en grignotage !

 

(Toutes les photos sont de Tanya Maher.)

Nadège