En Suisse : graines germées et bactéries

Voici des informations complémentaires apportées par Carole Dougoud dans sa dernière newsletter :

Je reçois de nombreuses questions anxieuses à propos des graines germées et de la bactérie qui fait fureur dans les médias.
Voici mon avis suite à une petite enquête faite auprès de 2 grands producteurs de graines germées et de pousses en Suisse et en France. Vous aurez 2 mails car les textes sont trop longs.

SUISSE  Les graines sèches sont analysées régulièrement depuis toujours à cause des différentes bactéries qui sévissent dans l’alimentation (Bacillus Cereus, Escherichia Coli, Listeria et Salmonelles). Ce n’est pas la première fois qu’une bactérie pose des problèmes. Le dilemne est que sur une tonne de graines sèches avant germination, même en faisant 20 prélèvements, on ne peut garantir que le lot entier ait été vérifié par les analyses.
Est aussi analysée la production finale des pousses ou graines germées car c’est plus probablement pendant la production que le danger est le plus grand. Les ouvriers portent des uniformes, des masques et des gants de travail et ne sont pas autorisés à produire s’ils sont malades.

QUELLE SOLUTION ADOPTER ?   Le producteur suisse fait subir aux graines un trempage court de 2 à 3 min dans de l’eau à 55-60°C avec pour objectif de tuer les bactéries qui pourraient être dans la graine et qui ne résistent pas à cette température.

altSurprise !

Une température de 55-60 ° je l’ai mesurée c’est un peu plus chaud que ce que j’ai indiqué dans mon livre.
En effet, vous avez pu lire que je recommande de faire le premier trempage à l’eau chaude pour gagner du temps et démarrer le métabolisme des glucides plus fortement. Quand je dis « eau chaude », c’est celle d’un bon bain donc à 45 ° pour ceux qui l’aime chaud !
Avec un thermomètre spécial cuisson, j’ai vérifié les températures suivantes :

  • 50 ° = tout-à-fait supportable à la main d’adulte
  • 55° = un peu chaud – on ne reste pas longtemps dans l’eau mais on n’a pas du tout l’impression d’être brûlé
  • 60° = vraiment chaud, on se contente juste de passer le doigt sous le filet d’eau pour sentir mais on ne s’éternise pas.
    Par contre aucune impression d’être brûlé après.

Comme j’ai fait cela progressivement, je me suis dit que le meilleur moyen était de procéder de la même façon avec les graines. J’ai donc trempé les graines à 55-60°, j’y ai laissé le thermomètre et très vite la température s’est mise à descendre progressivement.
J’ai vraiment eu la sensation de ne pas brûler la graine, pas plus que ma main. Et les graines ont germé correctement suite à cela. 

Preuve de confiance

Ce que m’a dit le producteur est donc confirmé. De toutes façons, une firme qui livre la grande chaîne de magasins Manor ne plaisante pas et si ce producteur dit qu’elles germent correctement après ce traitement, il doit savoir ce qu’il dit.
Pour ma part, je lui fais confiance et je trouve ce procédé à la fois intelligent et autarcique.
Sinon comment savoir la qualité de nos graines.
Comme d’habitude, on doit se débrouiller seul en face des événements et couper en 4 ce qui est dit aux nouvelles à la TV ou la radio (et je suis sympa !). Ne cédons pas à la panique qui incrimine les graines germées.
Je viens de lire que les glaçons

servis dans certains lieux ont contaminé aussi des gens. il y a bien longtemps que je suis très prudente avec la glace dans mes boissons, entr’autres pour ce motif.   
Je continue mon enquête auprès d’autres producteurs suisses et vous tiens informés, au fur à mesure.

Par ex: Les barquettes d’herbe de blé dans les supermarchés Manor sont produites avec toutes les garanties citées ci-dessus.
A Genève, une personne produit aussi de l’herbe sur commande. Demandez-moi son tél.
France
Parallèlement, j’ai fait la même chose pour la France.

 

Si vous avez des inquiétudes, contentez-vous de manger ce que vous germez à la maison, ce que vous pouvez contrôler de B à Z puisque vous ne produisez pas la graine.alt

 

Faites ce premier trempage à l’eau chaude après vous être procuré le thermomètre en question ou un autre qui supporte l’eau.
Que vous germiez en bocal, en terre ou dans l’EasyGreen automatique, soignez la qualité de l’eau et achetez des graines bio.

Et rien ne vous empêche aussi de vous renseigner. Tous les revendeurs doivent être au courant des mesures de précaution qui sont prises pour les graines germées qu’ils mettent en vente. Et toutes les firmes de production peuvent vous dire ce qu’ils font pour être fiables.

 

Ce qu’il faut aussi savoir : Notre organisme est comme la terre

 

  •  Notre organisme est comme la terre. il peut cohabiter avec un certain nombre de bactéries et de virus. Quand ceux-ci dépassent le nombre admis par le système immunitaire, celui-ci se met en action et cette activité de défense entraîne des élévations de température et diverses réactions d’élimination. C’est le cas fréquent des grippes et c’est pourquoi il faut les traiter par des méthodes naturellement anti-biotiques (comme le cuivre-or-argent), des régimes de detox et la fortification de nos défenses. Si l’organisme est affaibli, son système de défense laisse plus de place aux agents pathogènes.
  • La terre doit faire face au même problème. Si elle bien traitée et enrichie comme il le faut (engrais naturels, jachère, procédés adaptés à chaque sol, eau de qualité ! …). elle pourra plus facilement faire face aux attaques des différents agents pathogènes et ne pas développer de plants faibles et de graines malades.
  • Conclusion : nous devons porter notre attention sur ce que nous pouvons faire nous-même pour maintenir un système immunitaire en bon état. Ne sachant d’où vient vraiment le danger, soyons très prudents.
    Mangeons local, bio, frais, de source connue, ayons nos propres plantations et nos germinations,  privilégions les plats non cuisinés par les autres. Renforçons nos défenses naturelles, et surtout développons une confiance dans la vie naturelle et spirituelle qui nous protège de la pire contamination qui soit : la peur.

Tout l’été, nous vous attendons avec des activités tournées vers la cuisine, les soins, le mouvement et le plein-air.
Cette lettre ne remplace pas le site où vous trouvez tous les détails : 

http://www.hautevitalite.ch

Colette