Deux minutes de votre temps pour sauver des vies

 

Orques

Je fais appel à votre générosité pour prendre simplement 2 minutes (et je suis large) pour contribuer à sauver les 74 Orques sauvages qui meurent de faim en ce moment même.

En effet, plus de 50% de leur alimentation provient du saumon du bassin de Columbia, bassin qu’il leur est impossible d’atteindre à cause des barrages construits dans la rivière Lower Snake en 2018.

Pour information, les orques sont en voie de disparition aujourd’hui. Il ne reste que 75 individus dans les eaux du nord-est de l’océan Pacifique. La popularité des orques dans les aquariums à travers le monde est en partie responsable de cette extinction progressive, d’après Kim Juniper, titulaire de la Chaire sur les écosystèmes des océans de l’Université Victoria.

« Entre 1965 et 1975, on a enlevé 58 individus de la population pour les envoyer dans les aquariums du monde. 45 ont survécus au voyage tandis que 13 sont morts durant la capture. Donc on avait la moitié de l’effectif et depuis, ils n’ont pas récupéré. » déclare Kim Juniper. 

Selon la directrice du Whale Museum sur l’île San Juan, Jenny Atkinson, la situation des orques du sud est particulièrement problématique en raison du manque de disponibilité du saumon quinnat, leur principale source de nourriture. « Vous avez une espèce d’orques menacée à la recherche d’une source de nourriture qui est, elle aussi, menacée. »

Jenny Atkinson ajoute que la présence de toxines due à la proximité des centres urbains dans l’eau de la mer Salish compromet le système immunitaire des baleines. En plus du manque de nourriture et de la pollution, la circulation maritime et le bruit menacent aussi la population d’orques du nord-est du Pacifique.

Il semblerait que si les barrages de la rivière Snake étaient rompus, le taux de survie doublerait voire même triplerait peut-être, en ramenant plusieurs millions de poissons dans le bassin Columbia et en donnant ainsi aux orques une chance de se rétablir en augmentant leur approvisionnement alimentaire.

Les quatre barrages inférieurs de la rivière Snake ne sont, semble t-il, pas d’une importance vitale pour la population humaine, car ils ne permettent pas de contrôler les inondations et ne produisent que de l’électricité excédentaire de faible valeur. 

 

Cette pétition est destinée à faire intervenir la sénatrice Patty Murray et le gouverneur Jay Inslee de l’état de Washington pour laisser les orques se nourrir. 

439 000 personne ont déjà signé (dont moi-même bien sûr !). Il faut encore 60 000 signatures pour atteindre les 500 000 et espérer faire bouger la situation en faveur de ces pauvres animaux que l’activité humaine affame et assassine.

Si ce combat vous touche, il ne vous faudra que 2 minutes pour apporter votre contribution en cliquant sur ce lien et en signant cette pétition. 

N’hésitez pas ensuite à faire passer l’information auprès de vos amis et à les encourager à apporter aussi leur petite pierre. Ensemble, nous pouvons faire changer les choses !

 

Nadège