Déodorant naturel ultra-efficace à faire soi-même

Je vous l’avoue tout de suite : la recette n’est pas de moi et vous avez peut-être déjà vu des variantes circuler sur le net.

Toutefois, je la partage avec vous, parce qu’après avoir essayé pendant des années des déodorants plus ou moins bio, plus ou moins naturels, je n’ai jamais été complètement satisfaite. Aucun ne résistait à des heures de grosses chaleurs. Celui-là, si ! Et j’ai fait quelques adeptes, depuis, autour de moi.

Déodorant 2

D’abord les ingrédients sont faciles à trouver, ils ne sont pas très chers (à part peut-être les huiles essentielles et encore, il n’en faut que quelques gouttes donc le flacon dure très longtemps) et la préparation est très rapide et pas compliquée du tout. Vous pouvez même en faire une assez grande quantité d’un seul coup et vous serez paré(e) pour des mois et des mois.

 Pour un pot déjà assez conséquent d’environ 100 ml :

  • 50 g d’huile de coco crue et bio (j’insiste sur cette caractéristique parce qu’ainsi elle est anti-bactérienne et anti-fongique ce qui est plutôt intéressant pour un déodorant !)
  • 30 g de bicarbonate de soude (la version alimentaire, en poudre très fine)
  • 20 g de fécule de maïs bio (la fécule de pomme de terre ou l’arrow-root fonctionnent aussi très bien)
  • 5 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa ou tea-tree (pour leurs vertus anti-bactériennes et anti-fongiques. L’huile de Palmarosa qui capte déjà les odeurs, a l’avantage supplémentaire d’éloigner les moustiques et autres insectes indésirables, ce qui peut être un atout en été)
  • 5 gouttes d’une des huiles essentielles suivantes :  menthe (pour le côté rafraichissant) ou lavande (anti-bactérienne et qui a une odeur qui peut plaire davantage) ou encore sauge sclarée (régule la transpiration) ou un mélange* (voir ci-dessous)

Faites fondre l’huile de coco au bain-marie puis ajoutez-y le bicarbonate et la fécule en fouettant avec un petit fouet pour éliminer tout grumeau.

Ajoutez les huiles essentielles et fouettez de nouveau.

Versez dans un pot ou un stick et laissez prendre au réfrigérateur. S’il fait chaud, vous le conserverez de préférence au réfrigérateur. Non pas qu’il ne se conserve pas très bien à température ambiante mais il deviendra liquide et sera moins pratique à utiliser.

Une fois figé, il vous suffira d’en prélever une minuscule quantité (la moitié d’un petit pois suffit largement pour une aisselle) et de l’appliquer en massant légèrement comme pour une crème hydratante.

Maintenant si vous n’aimez pas ce type de texture, vous pouvez essayer les galets ci-dessous.

 

Pour une version de voyage (mais qui n’est pas vegan) qui vous permettra de faire des galets à passer sous les aisselles et que vous pourrez conserver à température ambiante, ajoutez 5 g de cire d’abeille fondue au bain-marie, au mélange ci-dessus.

Vous verserez alors la préparation dans des moules en silicone avant de faire prendre au frais. Une fois démoulé, vous passerez simplement le galet sur vos aisselles comme pour un déodorant classique.

 

L’odeur est très légère, ce qui est un vrai soulagement par rapport aux déodorants du commerce dont les parfums sont juste insupportables de mon point de vue. Voilà donc un déodorant très efficace et vraiment pas cher, dont vous serez sûr(e) des ingrédients, 100% sans danger pour votre santé !

 

 

* En mélangeant les deux huiles suivantes, elles vont travailler en synergie avec l’Huile essentielle de Palmarosa :

  • Huile essentielle de sauge sclarée qui régule la transpiration
  • Huile essentielle de ciste qui réduit la taille des pores sudoripares

 

 

Nadège

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer