Connaissez-vous cette plante miraculeuse aux propriétés anti-inflammatoires ?

D’abord qu’est-ce que l’inflammation ?

L’inflammation est normalement le signal d’alerte donné par un système immunitaire en bonne santé. C’est la réponse naturelle du corps pour réparer rapidement une blessure ou pour combattre un potentiel agresseur pour votre santé.

Toutefois, à notre époque, l’inflammation est plus souvent liée à une alimentation riche en sucres raffinés et en aliments très transformés ainsi qu’en produits d’origine animale, ce qui entraine une inflammation chronique et des problèmes de santé comme l’asthme et la polyarthrite rhumatoïde par exemple. En effet, tous ces aliments ne sont pas des aliments destinés ou capables de soutenir la santé de votre corps. c’est pourquoi leur consommation entraine une réponse inflammatoire, étant traités comme des agresseurs pour les cellules du corps.

Vous devez donc agir sur votre alimentation pour éviter l’inflammation mais le soutien de certains super-aliments peut décupler vos efforts et palier à la grande variété d’agresseurs contre lesquels notre corps doit lutter aujourd’hui.

Moringa_feuilles_poudre

L’inflammation et le moringa

L’inflammation est également souvent liée à la quantité d’antioxydants présents dans le corps. Lorsque le corps contient trop d’oxydants, cela entraine de l’inflammation [1] . Les antioxydants aident essentiellement à équilibrer le taux d’oxydants dans le corps en réduisant l’inflammation et en prévenant les dommages cellulaires. De récentes études ont montré que les antioxydants présents dans le  Moringa Oleifera pouvaient jouer un rôle dans la réduction et le traitement des maladies associées à l’inflammation chronique. Les recherches suggèrent également  que le Moringa pouvait diminuer les effets de l’asthme [2], de l’arthrite [3], des réactions allergiques [4] et des colites [5].

Les feuilles du Moringa sont également riches en phytochimiques appelés glucosinolates [6] qui sont convertis de manière enzymatique en isothiocyanates, des composés trouvés communément dans les légumes verts. Les isothiocyanates sont connus pour être anti-inflammatoires et détoxifiants [7].

Davantage de recherches sont toutefois nécessaires pour comprendre tout le potentiel anti-inflammatoire des  feuilles de Moringa. Cependant, ces études suggèrent que le Moringa pourrait être une excellente addition à n’importe quelle alimentation anti-inflammatoire.

 

Le Moringa est un arbre à croissance rapide très bien adapté aux régions du monde ayant des climats tropicaux et sub-tropicaux comme l’Afrique subsaharienne, le Sud-Ouest de l’Asie, le sud de la Chine, l’Inde et le sud de la Floride. Ses feuilles ont le goût des cacahuètes non grillées avec une légère amertume en arrière goût.

Le Moringa résiste très bien à la chaleur extrême, à l’humidité, à l’exposition intensive au soleil et même aux sols pauvres sableux.

Parce qu’il développe rapidement une grosse racine creusant profondément dans le sol pour trouver de l’eau parfois rare, le Moringa est capable d’endurer de longues périodes de sécheresse. De plus, les insectes ne le fréquentant pas, il n’ pas besoin d’insecticides. Même les graines peuvent être utilisées pour purifier de l’eau sale. 

Le grand intérêt du Moringa est que ses feuilles sont très, très nutritives.

Il semblerait qu’elles contiennent :

  • 2 fois la teneur en protéines des œufs
  • 3 fois la teneur en potassium des bananes
  • 4 fois la teneur en calcium du lait
  • 4 fois la teneur en vitamine A des carottes
  • 7 fois la teneur en vitamine C des oranges

En d’autres mots, c’est comme faire pousser des multi-vitamines dans votre jardin !

 

Les caractéristiques particulières du Moringa lui permettent de pousser très rapidement dans les régions du monde où il serait le plus apprécié et le plus nécessaire, ce qui lui a d’ailleurs valu le surnom « d’arbre miracle ».

Ses feuilles peuvent être consommées crues ou déshydratées pour être ensuite saupoudrées sur les salades ou les plats de légumes.

Si vous avez la chance d’avoir un jardin dans un région au climat apprécié par le Moringa, peut-être pourriez-vous envisager d’en planter un. Ses feuilles peuvent aussi être déposées sur le sol ou laissées sur place une fois tombées. En se décomposant, elles font un excellent compost pour nourrir le sol.

A défaut d’être dans une région où pousse naturellement le Moringa, vous pouvez quand même profiter des tous ces nutriments pour compléter votre alimentation quotidienne grâce à la poudre de feuilles de Moringa.

Certifiée biologique, ultra-fine, cette poudre de feuilles de Moringa apportera un complément en chlorophylle, vital pour vos cellules.

moringa_bio_poudre

 

Le Moringa : un complément à une alimentation anti-inflammatoire

Une alimentation anti-inflammatoire n’est pas un régime au sens strict du terme. Cette alimentation n’est pas destinée à perdre du poids (bien qu’en limitant l’inflammation dans le corps, la perte de poids est souvent une conséquence d’un équilibre retrouvé), ni un planning alimentaire pour une durée déterminée. C’est plutôt un choix dans la sélection et la préparation d’aliments anti-inflammatoires basés sur des connaissances scientifiques. Une alimentation anti-inflammatoire apporte de l’énergie et beaucoup de vitamines, de minéraux, d’acides gras essentiels, de fibres alimentaires et des phyto-nutriments protecteurs.

 

Les grandes lignes d’une alimentation anti-inflammatoire sont :

  • une grande variété d’aliments
  • complets et les plus frais possibles
  • limitation de la consommation d’aliments transformés et de produits d’origine animale
  • une abondance de légumes et de fruits frais (de préférence biologiques)

Évidemment, si vous avez une alimentation majoritairement végétale, vous avez déjà certainement une alimentation anti-inflammatoire (attention toutefois à votre consommation de graisses et d’oléagineux pouvant être inflammatoires à doses importantes, doses étant différentes selon les personnes et leur activité physique) !

 Pour compléter une alimentation anti-inflammatoire avec du Moringa, vous pouvez tout simplement ajouter une c.à soupe de feuilles de moringa en poudre à votre smoothie, à votre jus, à vos sauces salades, à vos soupes, à vos tartinades … Cette quantité correspondra à consommer environ l’équivalent de 500 ml de feuilles vertes fraîches.

Et pour découvrir les bienfaits du Moringa de manière tout à fait gourmande et saine, je vous conseille ce smoothie.

 

Références

[1] Geronikaki & Gavalas, 2009.
[2] Mahajan et al, 2009.
[3] Mahajan et al, 2007
[4] Mahajan & Mehta, 2010.
[5] Mohsen et al, 2014.
[6] Doerr et al, 2009.
[7] Linus Pauling Institute, n.d.

 

Nadège

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer