Comment traiter l’empoisonnement aux radiations et s’en protéger

Si vous vous sentez concerné par la protection contre les radiations, cet article vous intéressera certainement.

Contre cette forme de pollution invisible et pourtant terriblement dangereuse, il existe certains aliments relativement faciles à trouver, reconnus pour avoir des effets protecteurs. Parmi eux, la Spiruline apporte de nombreux bienfaits, qui vont même bien au-delà de la protection contre les radiations.

 

Spiruline

Cette algue bleu-vert a été utilisée pour traiter des enfants exposés à des taux faibles mais constants de radiations après la catastrophe de Tchernobyl. La spiruline est connue comme étant un des meilleurs super-aliments pour prolonger votre espérance de vie et les Nations-Unies l’ont identifiée comme ingrédient premier dans la lutte contre la malnutrition dans le monde. Mais qu’est exactement la spiruline ? Vous pourriez être surpris(e).

L’un des aliments les plus parfaits de la Nature

Bien qu’elle soit assimilée aux algues comme la dulse, la kelp, la nori, la kombu, l’aramé, la wakamé, … la spiruline est un membre de la famille des algues « bleu-vert », tout comme la Chlorella, qui ne sont pas des algues.

Bien que nous entendions souvent le terme « algue bleu-vert », la spiruline, la chlorella et l’algue AFA sont en fait des cyanobactéries. Les cyanobactéries sont classées comme bactéries parce que leur matériel génétique n’est pas organisé autour d’un noyau entouré d’une membrane. Contrairement à d’autres bactéries, elles contiennent de la chlorophylle et utilisent le soleil comme source d’énergie, comme les plantes et les algues.

La spiruline est principalement produite par deux espèces : l’Arthrospira platensis et l’Arthrospira maxima.

L’une des particularités de la spiruline est sa teneur élevée en protéines (soit près de 70% de son poids) et elle contient tous les acides aminés essentiels. Selon les archives des Conquistadors espagnols, les Aztèques consommaient de la spiruline comme aliment et le peuple Kanembu d’Afrique Centrale la récoltait dans ce qui est connu aujourd’hui sous le nom de Lac Tchad.

La spiruline sauvage pousse dans les eaux alcalines et douces du Mexique et sur le continent Africain, bien qu’elle soit cultivée et récoltée commercialement dans le monde entier. Elle se reproduit rapidement et parce que les organismes individuels ont tendance à rester ensemble, il est facile de la récolter. La production commerciale de spiruline devrait atteindre 220 000 tonnes d’ici 2020.

Le Japon est le principal producteur et également le principal consommateur de spiruline.

 

La spiruline offre d’incroyables bénéfices pour la santé

La spiruline est riche en différentes vitamines B (y compris de la B12*), en bêta-carotène et autres caroténoïdes, en minéraux comme le calcium, le fer, le magnésium, le sélénium, le manganèse, le potassium et le zinc. C’est également une excellente source d’acides gamma-linoléique (GLA), un acide gras essentiel pour votre corps et vos articulations.

Beaucoup de ces vitamines et minéraux ont d’importantes propriétés antioxydantes, qui aident à éliminer les toxines et à combattre la maladie. La spiruline est très efficace dans le cadre d’une désintoxication des métaux lourds et beaucoup d’études montrent que la spiruline est un agent anti-cancer naturel. Les recherches sur la spiruline suggèrent qu’elle offre des bénéfices potentiels sur une large variété de maladies ou problèmes de santé comme :

  • la digestion, la régulation de l’appétit, la stabilisation du taux de sucre sanguin et la réduction du risque de diabète
  • l’équilibre de la flore intestinale et contre le candida
  • tuer les virus
  • améliorer le sang
  • réduire l’inflammation
  • prévenir les maladies oculaires
  • normaliser le cholestérol
  • protéger le foie, le cœur, les reins, et le cerveau
  • réduire les réactions allergiques
  • combattre le cancer
  • stimuler le système immunitaire
  • prévenir et traiter les problèmes de thyroïde

 

Mais qu’est-ce qui peut expliquer sa capacité à vous protéger des effets des radiations ?

Tout a commencé avec Tchernobyl

Les bénéfices de la spiruline dans le traitement contre les radiations sont apparus juste après la catastrophe de Tchernobyl en 1986, près de la frontière ukrainienne.

Lorsque le réacteur de la centrale de Tchernobyl a fondu, approximativement 134 travailleurs et pompiers ont été exposés à de hautes doses de radiation (800 à 16 000 mSv) et ont développé des maladies directement liées à cette exposition. 

 Sur ces 134 travailleurs, 28 sont décédés dans les 3 mois suivant leur exposition.

Au total, plus de 160 000 enfants et 146 000 travailleurs ont été victimes d’empoisonnement par radiation du fait de vivre et de travailler dans cet environnement radiotoxique, augmentant le nombre d’anomalies congénitales, de leucémies, d’anémie, de cancers, de maladies de la thyroïde, de dégénérescence du foie et de la moelle osseuse  ainsi que des systèmes immunitaires sévèrement affaiblis.

Selon l’ouvrage de Bill Bodri, sorti en 2004, intitulé « Comment aider à soutenir la guérison du corps après une exposition radioactive intense, après la catastrophe de Tchernobyl », une société britannique aurait envoyé des cargaisons de spiruline dans des cliniques en Biélorussie pour traiter les enfants victimes de maladies dues à la radiation. Les médecins soviétiques à l’Institut de Médecine Radioactive de Minsk ont ​​administré quotidiennement 5 grammes de spiruline pendant 45 jours consécutifs à certains enfants exposés aux radiations.

Ils ont été étonnés de voir que ces enfants présentaient de rapides améliorations, en comparaison avec les enfants qui n’avaient pas reçu de spiruline. Les améliorations étaient les suivantes :

  • Les enfants traités avec de la spiruline présentaient une régénération de la moelle osseuse, du liquide rachidien, des cellules sanguines et du foie;
  • Le nombre de globules blancs dangereusement bas (environ 1000, ce qui est typique de la leucémie) était passé à 3 000 en seulement 20 jours;
  • Les niveaux de radioactivité urinaire avaient diminué de 50% en 20 jours.


Selon Bodri, « la restauration de la santé a été constatée même lorsque la maladie due à la radioactivité était si avancée que les enfants étaient au plus bas ». Et les résultats sont survenus malgré l’exposition permanente aux radiations provenant des aliments et de l’eau contaminés.

Selon les résultats obtenus à Minsk, le Ministère de la Santé de Biélorussie a conclu que la spiruline accélérait l’élimination des radionucléides du corps humain, sans effets secondaires néfastes. La spiruline est particulièrement efficace pour désactiver le césium radioactif dans nos corps (grâce à sa haute teneur en potassium).

 

On pense que la spiruline protège le corps des dommages causés par les radiations et aide à détoxifier grâce à une combinaison des mécanismes décrits ci-dessous :

  • La spiruline est riche en vitamines, en minéraux et en antioxydants qui ensemble soutiennent une bonne santé ou stimulent le système immunitaire.
  • La spiruline est riche en phyto-pigments (phycocyanine, chlorophylle, bêta-carotène et autres caroténoïdes) qui soutiennent les antioxydants et réduisent les dommages des radicaux libres provenant des radiations, des polluants, des médicaments et autres toxines environnementales. Ces pigments peuvent également expliquer les propriétés anti-inflammatoires de la spiruline.
  • La spiruline est riche en métallothionéines (protéines ayant une haute affinité avec les ions métalliques) qui lient les isotopes radioactifs et les éliminent du corps (Matsubara et al. « Radioprotective effect of metallo-thionine, » presented at Radial Rays Conference, Tokyo Japan 1985).
  • La spiruline est riche en fer hautement assimilable qui aide à prévenir l’anémie. Une nouvelle étude publié dans le journal de Biologie Moléculaire et Cellulaire en janvier 2011 confirme cette information en ayant montré que la spiruline est efficace dans le traitement de l’anémie et des dysfonctionnements immunitaires relatifs à la vieillesse chez les personnes âgées.
  • La spiruline a un certain nombre de propriétés de renforcement du sang comme il a été prouvé par une étude sur des animaux en 2011 en Chine. L’étude a conclu que la spiruline avait des propriétés chimio-protectrices et radio-protectrices et était une aide pour combattre le cancer. Les cellules immunitaires dans votre sang sont hautement radio-sensibles et sont considérées comme de bons indicateurs concernant les effets biologiques au niveau moléculaire.
  • La spiruline peut aider d’une certaine manière à protéger les cellules contre la radiation gamma, comme il a été montré dans une étude sur la moelle osseuse des souris.
  • La spiruline aide à protéger les reins qui sont les premiers organes à subir des dommages après une exposition importante à la radiation. Les recherches suggèrent que la spiruline aide à se protéger contre la néphrotoxicité des traitements contre le cancer, des antibiotiques et des analgésiques.

 

Un grand nombre d’études sur la spiruline sont disponibles et démontrent le large éventail des bénéfices de la spiruline sur la santé.

 

Autres informations importantes concernant le rayon d’action de la spiruline pour lutter contre l’empoisonnement aux radiations :

L’intérêt principal de la spiruline pour l’empoisonnement aux radiations (dans le cas de l’empoisonnement au plutonium) est sa richesse en fer. En effet, pour lutter contre le plutonium, il est recommandé d’associer la Dulse, une algue marine à du fer d’origine végétale dont la spiruline est très riche.

Contre l’empoisonnement au Césium, c’est le potassium qui est efficace et dont la spiruline est également riche.

Contre l’uranium, là encore, la spiruline est efficace alors que la chlorella est, elle, essentiellement utile contre le mercure.

Quant à lutter contre l’empoisonnement au strontium, les scientifiques du Laboratoire gastro-intestinal de l’Université McGill à Montréal ont démontré que les alginates dérivés de la Laminaria (une algue marine) pouvaient réduire de 50 à 80% la quantité de strontium radioactif absorbé par l’intestin.

 

Note Importante concernant la teneur en iode de la spiruline :

La spiruline ne contient pas d’iode si elle a poussé dans l’eau douce (comme c’est souvent le cas à l’état naturel sauf cas exceptionnel de lacs salins). Donc la quantité d’iode que la spiruline contiendrait dépend de son lieu de culture ou de croissance (allant de pas du tout à un peu).

 

En conclusion, parmi les mesures prioritaires pour se protéger au mieux des radiations,
  consommer régulièrement (
au moins 3 fois par semaine) toute une variété d’algues,
à la fois de mer (
iode) et d’eau douce (sans iode).

 

Recommandations de dosage

En supposant que la spiruline que vous consommez provienne d’une source de bonne qualité, elle peut être un formidable complément nutritionnel pour vous, vos enfants et même vos animaux de compagnie, fournissant éventuellement de l’iode hautement assimilable et une large variété de super-nutriments. Lorsque vous achetez de la spiruline, assurez-vous qu’elle soit d’une source de grande qualité.

Si vous prévoyez d’ajouter la spiruline à votre alimentation, la posologie recommandée pour une utilisation préventive est de :

  • 3 000 mg par jour pour les adultes
  • 500 à 1 500 mg pour les enfants, pour une utilisation préventive.

Pour une utilisation thérapeutique, 10 000 à 20 000 mg par jour sont nécessaires pour les adultes.

 

Sources : Food Matters, Dr Mercola, Dr Brian Clement de l’Institut Hippocrate

 

Nadège