Comment revitaliser votre thyroïde

 Woman with throat sore is holding her aching throat

Malgré le fait qu’ils soient désormais très courants, les problèmes de thyroïde restent relativement mal compris et donc, finalement, encore mystérieux.

La glande thyroïde agit comme un thermostat pour le corps donc lorsque votre thyroïde fonctionne au ralenti, vous aussi et quand votre thyroïde arrête de fonctionner de manière optimale, de nombreux aspects de votre santé peuvent en être affecter et arrêter de fonctionner à leur tour.

Les symptomes les plus courants d’un sous-fonctionnement de la thyroïde sont la fatigue, la prise de poids, le brouillard mental, la dépression, la perte de cheveux, l’insomnie et la faiblesse musculaire (voir aussi cet article du Dr Ritamarie Loscalzo pour avoir plus détails). 

L’explication de la médecine conventionnelle pour la thyroïdite de Hashimoto est que le système immunitaire devient confus et commence à attaquer la thyroïde.

Toutefois, il existe une autre théorie plus qu’intéressante.

D’après Anthony Williams (médium médical dont la réputation n’est plus à faire aux Etats-Unis), plus de 95% des problèmes de thyroïde apparaissent après une infection au virus Epstein-Barr (un virus de la famille de l’herpès, celui-là même qui est à l’origine de la mononucléose, cette maladie surnommée « la maladie du baiser »), infection qui a pu être déclarée des années et des années avant d’avoir un problème de thyroïde ou qui a même pu passer quasi inaperçue.

Donc il est tout à fait possible que ce soit l’EBV (virus d’Epstein-Barr) qui perturbe votre système immunitaire et qui a déclaré la guerre à votre thyroïde, réduisant ainsi sa capacité à produire des hormones indispensables.

Si vous pensez avoir un problème de thyroïde, la première chose à faire est de demander à votre médecin d’effectuer des analyses sanguines des hormones thyroïdiennes (la TSH, la T4 , la T3 et les anticorps thyroïdiens). Toutefois, les résultats ne constituent pas une réponse absolue : même si vos tests sont dans la normale, gardez à l’esprit que votre thyroïde peut, quand même, ne pas fonctionner de façon optimale.

Les traitements conventionnels impliquent de prendre des hormones thyroïdiennes dans l’espoir que le corps les utilisera pour remplacer celles que la thyroïde ne produit plus. Bien que cela puisse entraîner une certaine amélioration des symptômes pour certains, cette approche ne règle pas les causes du problème.

C’est là qu’intervient la fameuse phrase d’Hippocrate : « Laisse la nourriture être ta médecine, et la médecine être ta nourriture ». En effet, que l’on adhère ou pas à cette origine d’un problème de thyroïde, il est évident que votre premier médicament doit être votre alimentation, suivie de près par votre mode de vie. Votre corps fonctionne avec comme carburant, les nutriments que votre nourriture lui apporte. C’est donc jute une question de bon sens que d’ajuster d’abord son alimentation avant de vouloir prendre un quelconque médicament ! 

Comme presque tous les organes de votre corps, votre thyroïde a la capacité de se régénérer et de se soigner elle-même lorsqu’on lui apporte ce dont elle vraiment besoin. Et certains fruits et certains légumes peuvent aider votre corps à se débarrasser du virus d’Epstein-Bar à l’origine de votre problème et ainsi vous délivrer de ses symptômes.

 

Les aliments à privilégier pour soutenir la thyroïde dans sa guérison sont :

En plus de détruire le virus EBV, ces aliments apportent à votre thyroïde des nutriments essentiels, aident à réparer les tissus de la thyroïde, réduisent la croissance des nodules, éliminent les métaux lourds et les déchets viraux tout en stimulant la production d’hormones thyroïdiennes.

En incluant ces aliments de manière régulière à votre alimentation, vous offrez la meilleure opportunité à votre thyroïde de se soigner. En apportant à votre corps les bons nutriments, ceux dont il a réellement besoin, vous pouvez retrouver votre santé ! 

 

Je vais vous parler un peu plus en détail du miel cru qui peut sembler une « abomination » pour ceux d’entre vous qui seraient végétaliens / vegans. Avant de partir de cette page en colère, je vous invite à lire cet article du Dr Gabriel Cousens, crudivore végétalien depuis plus de 40 ans, sur l’usage des produits de la ruche.

Honey with acacia blossoms

 

De mon point de vue, alors que je suis contre l’exploitation des animaux, d’autant que nous avons les moyens à notre époque de l’éviter, en dehors des incroyables bienfaits du miel, je pense sincèrement que le seul moyen de les protéger à l’heure actuelle, est de ne choisir que du miel de grande qualité « préparé » par des apiculteurs qui chouchoutent leurs abeilles en respectant leur rythme, en travaillant avec elles en collaboration comme c’est le cas de la marque Ballot-Flurin qui applique l’apiculture douce, une technique brevetée dans le respect des abeilles. 

En adoptant une consommation responsable (j’en parle plus loin dans l’article) et en exigeant une qualité haut de gamme, je suis persuadée que nous participons de manière active à protéger cette merveilleuse espèce. Les abeilles meurent par milliers aujourd’hui. Si nous les laissons complètement tranquilles comme le veut le véganisme, est ce que cela va pour autant les préserver de la pollution à l’origine de leur extinction ? Je pense plutôt qu’en encourageant des apiculteurs à s’en occuper de la bonne manière, dans le respect de leurs rythmes naturels, en les soignant avec des plantes, en prélevant qu’une partie de leur travail …, elles seront mieux soutenues et protégées.

 

Mais revenons aux bienfaits du miel cru.  

Le miel lorsqu’il est cru, est connu et reconnu pour ses propriétés hautement thérapeutiques : antibiotique, antifongique, antiviral, antiseptique, anti-âge et anti-cancer. Ce n’est rien de moins qu’un petit miracle de la nature !

Le miel cru est, d’après Anthony Williams, le meilleur carburant reconstituant pour nourrir et revitaliser votre thyroïde. Le glucose et les autres nutriments présents dans le miel cru sont pratiquement complètement assimilés par la thyroïde pour nourrir la glande. Grâce à sa teneur en zinc, le miel cru agit comme un anti-viral qui combat l’agent pathogène responsable du déséquilibre.

Le miel a permis de sauver l’humanité pendant les période de disette et il sera probablement de nouveau indispensable dans l’avenir pour notre survie (d’où l’importance de sauver les abeilles). Toutefois vous n’avez pas besoin d’être en train de mourir pour profiter de ses bienfaits !  

Pour ceux d’entre vous qui en auraient peur parce que le miel est un sucre et que vous pensez qu’il doit être évité à tout prix, je vais vous rassurer. 

D’abord il s’agit ici uniquement de miel cru, pas du miel trouvé en pots énormes, de source assez floue. Je vous parle ici d’un miel qui n’a pas été filtré ni chauffé et qui apporte des bienfaits que le miel classique habituellement trouvé sur les rayons des supermarchés n’apporte pas.

Le sucre du miel cru n’a rien à voir avec le sucre raffiné qu’il soit sous forme de poudre ou de sirop. En effet, parce que les abeilles récoltent du nectar sur des plantes ici et là, le fructose et le glucose du miel est saturé avec plus de 200 000 composants phytochimiques encore inconnus des scientifiques ! Y compris des tueurs de pathogènes, des composés qui nous protègent des radiation et des composés anti-cancéreux. Arrivés dans les cellules cancéreuses, cette dernière classe de composés phytochimiques arrêteraient le processus de développement du cancer (voir plus loin comment le consommer). 

 Le miel cru est très riche en enzymes actifs, en acides aminés, en vitamines, en minéraux et en acides gras qui sont vitaux pour une bonne santé générale et en prévention des maladies.

Le miel cru contient par exemple des vitamines du groupe B et de la vitamine C ainsi que des minéraux tels que le calcium, le magnésium, le potassium, le zinc sélénium, phosphore, chrome et manganèse.

Notre système immunitaire essaie constamment de s’adapter aux micro-organismes que nous rencontrons. C’est pourquoi le miel cru, l’un des aliments les plus adaptogènes de la planète produit par les abeilles, un des êtres les plus adaptogènes de la planète, est tellement important pour soutenir notre système immunitaire. Le miel sous sa forme pure et crue est l’arme secrète contre les maladies infectieuses. 

Lorsque votre système immunitaire est affaiblit pour une raison ou une autre, vous êtes davantage sujet à attraper un coup de froid ou une gastro-entérite ou d’avoir un empoisonnement alimentaire. Le miel cru soutient votre corps pour qu’il garde une première ligne de défense forte en stimulant les neutrophiles et les macrophages qui luttent contre les agents pathogènes. Le miel cru est également anti-inflammatoire car il empêche les pathogènes de proliférer. 

Le miel cru permet aussi d’améliorer la santé de votre système digestif, de réduire les irritations de la gorge et de soulager les laryngites, de stabiliser la pression artérielle, de calmer les nerfs, de soulager les nausées matinales, d’équilibrer les taux de sucre, de soigner les ulcères, de purifier le sang, de combattre les rhumes et autres coups de froid et de nettoyer les reins

Le miel cru est également excellent pour la digestion car il contient des probiotiques qui aide à maintenir un bon équilibre des bactéries dans l’intestin (en renforçant les bonnes).

Le miel cru fonctionne aussi comme un expectorant et est connu pour ses bienfaits sur les problèmes respiratoires comme la bronchite et l’asthme.

Le miel aide à avoir un sommeil réparateur et soutient le processus de régénération du corps pendant la nuit.

Le miel cru a également des propriétés hygroscopiques c’est-à-dire qu’il absorbe l’humidité des germes ce qui finit par les tuer. C’est pourquoi le miel cru est un excellent soin de premier secours à appliquer sur la peau après une coupure ou une égratignure. Il accélère le processus de guérison.

Le miel cru est un sucre très facilement assimilable et le fait qu’il contienne des coenzymes B12 en fait un aliment de choix pour le cerveau

 

Cela étant dit, le miel cru restant un sucrant, il doit être considéré (et c’est comme cela qu’il l’est par les médecins spécialisés dans l’alimentation vivante) comme un alicament et donc doit être consommé avec modération (et non pas à la louche comme c’est parfois le cas !). Pour profiter pleinement de ses bienfaits, vous pouvez envisager de consommer une cuillerée à café de miel cru une fois par jour dans une infusion ou dans de l’eau chaude citronnée. Cela peut vous paraître peu mais c’est comme cela qu’il est efficace.

Ne pensez surtout pas qu’en en consommant plus, vous bénéficierez de plus d’effets positifs ! Le plus est  l’ennemi du bien.

Et si vous voulez maximiser l’effet du miel cru, vous pouvez le combiner avec une infusion préparée avec des plantes bénéfiques pour la thyroïde, comme celle-ci par exemple.

 

herbal tea

 

Cette petite dose de miel cru vous apportera également de l’énergie en plus des propriétés de la variété de miel que vous aurez choisi. Cela peut vous apporter le petit coup de fouet dont vous avez besoin dans la journée !   

Le miel de Mille Fleurs cru est un miel très complet en raison de la variété de plantes à partir desquelles il est préparé et qui associent leurs vertus thérapeutiques. Il est donc très riche en divers nutriments et est une excellente source d’antioxydants. Il renforce le système immunitaire, est antiseptique, antibactérien et anti-inflammatoire. Il stimule également l’élimination des toxines. Sa richesse en fer stimule la production de globules rouges et aide à combattre la fatigue physique et mentale.

Le miel de Tournesol est connu pour sa richesse en oligo-éléments (bore, calcium et silicium). En plus de ces propriétés cicatrisantes (comme tous les miels crus), il permet de lutter contre le cholestérol.

Le miel de coriandre en plus des vertus propres au miel, a des propriétés digestives. Il peut aider dans le cas de ballonnements et autres soucis de transit. Il est également connu pour favoriser l’appétit et donner un coup de fouet à l’organisme. 

Le miel de Chêne est très riche en oligo-éléments. C’est un miel tonique, fortifiant des voies respiratoires. Il est donc particulièrement recommandé en hiver et durant les saisons fraîches.

Le miel de Citronnier a des propriétés fortifiantes. Il peut aider dans le cas de fatigue, de convalescence, d’infections respiratoires, de troubles circulatoires ou de la digestion.

Le miel de Ronce est particulièrement riche en minéraux, ce miel est tonique, dynamisant et diurétique. Il est recommandé en cas d’infections des voies respiratoires. Il calme la toux et aide à soigner les maux de gorge, les angines, les enrouements et même les aphtes. 

 Miel Citronnier 500

 

Si le sujet de la santé de la thyroïde vous intéresse, vous pouvez lire ces autres articles :

 

Sur ce, prenez soin de vous,

Nadège

 

Sources :

  • Anthony Williams (Medical Medium) 
  • Dr Ritamarie Loscalzo