Comment éliminer les effets négatifs du stress

Vous savez déjà que lorsque vous êtes stressé(e), vous ne vous sentez pas bien. Vous vous rendez aussi certainement compte que cela vous fait perdre votre self-control.

Mais savez-vous comment cela impacte votre santé ?

Stressed beautiful young woman in kitchen. Tired at home. Food concept.

Lorsque vous êtes stressé(e), votre corps brûle beaucoup plus de nutriments qui sont indispensables pour une bonne santé. Les nutriments les plus impactés par le stress et donc, ceux dont vous avez besoin en plus grande quantité que d’habitude, sont :

  • La vitamine B5 ou acide pantothénique : une fois dans l’organisme, la vitamine B5 se transforme en coenzyme A qui agit sur le système nerveux et sur les glandes surrénales, d’où son surnom de « vitamine antistress ». Elle a un rôle essentiel dans les mécanismes régulateurs de l’adrénaline et de l’insuline entre autre. 
  • La vitamine C : au cours de l’évolution, l’être humain a perdu la capacité de synthétiser cette vitamine. Nous devons donc la trouver chaque jour dans notre alimentation. La vitamine C est absorbée principalement par l’intestin grêle. Elle est ensuite éliminée par l’urine. Dans l’organisme, elle est surtout présente dans le cristallin de l’œil, les globules blancs, l’hypophyse, les glandes surrénales et le cerveau. Cette vitamine participe à des centaines de processus dans l’organisme. Par exemple, elle aide à maintenir une fonction immunitaire forte, elle favorise la cicatrisation des plaies, stimule la production de globules rouges et améliore l’absorption du fer contenu dans les végétaux. Elle a également un fort pouvoir antioxydant.
  • Le zinc : c’est un oligo-élément, on ne le trouve donc qu’à l’état de traces dans l’organisme. Il est pourtant présent et donc important, dans toutes les cellules, notamment dans les glandes surrénales, la peau, certaines parties du cerveau, le pancréas, les membranes de l’œil, la prostate et le sperme. Le zinc joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives. Il est nécessaire à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l’organisme. Il joue également un rôle dans l’équilibre de l’humeur, dans la vision, le goût et l’odorat. Il intervient dans le processus de coagulation sanguine, dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne, ainsi que dans le métabolisme de l’insuline.
  • Le magnésium : c’est un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme humain. Il participe à plus de 300 réactions métaboliques dans le corps. Il agit en association étroite avec le sodium, le potassium et le calcium, avec lesquels il doit rester en équilibre dans l’organisme. Le magnésium contribue notamment à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire. Il est essentiel au maintien d’un rythme cardiaque régulier, au métabolisme des lipides, ainsi qu’à la régulation du taux de sucre sanguin et de la tension artérielle. Par son action relaxante, le magnésium joue un rôle dans le soulagement des douleurs associées au syndrome prémenstruel, aux menstruations et aux migraines, par exemple. 
  • Le potassium : une carence en potassium peut se manifester par de la fatigue, des crampes musculaires, des ballonnements, des douleurs abdominales et de la constipation.
  • Le chrome : c’est un oligo-élément dont la fonction principale (majeure pour le fonctionnement de l’organisme) est de réguler la sécrétion de l’insuline pancréatique de façon à maintenir constant le taux de sucre dans le sang (glycémie). Une carence en chrome entraîne ce qu’on appelle familièrement des fringales : une envie irrépressible de grignotage pour apporter instantanément à l’organisme le sucre dont il est en manque pendant l’épisode d’hypoglycémie. Certains facteurs augmentent l’élimination du chrome par l’urine comme le stress permanent, la fatigue chronique, les maladies infectieuses, l’abus d’alcool, la prise de diurétiques, de l’exercice physique intense et prolongé. Comme notre réserve est très petite (oligo-élément) une supplémentation en chrome peut être nécessaire. Choisissez en priorité de le faire par les aliments riches en chrome. 
  • Le beta-carotène : il protège votre corps pendant un épisode de stress. Les personnes souffrant d’hypothyroïdie sont plus susceptibles d’être carencées en vitamine A. Le beta-carotène favorise également l’absorption du fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.
     

     

Malheureusement, vous ne pouvez pas toujours contrôler votre stress même si je vous recommande vivement d’intégrer dans votre vie quotidienne, tous les jours même, et surtout lorsque vous n’êtes pas stressé(e) (pour justement minimiser l’impact du stress dans les moments difficiles que vous ne pouvez pas contrôler), des techniques réputées pour vous aider à gérer le stress comme le yoga, la méditation, une activité sportive qui vous fait plaisir … 

Les techniques suggérées ci-dessus sont encore plus indispensables à ce moment-là même si elles sont plus faciles à mettre en place lorsque vous êtes plus serein(e), donc en dehors de périodes stressantes.

Mais lorsque le stress est là, pour en minimiser l’impact négatif sur votre santé, vous devez faire particulièrement attention à ce que vous mangez ou buvez. C’est d’ailleurs peut-être plus facile que de vous mettre à la méditation si vous n’y êtes pas déjà habitué(e) !

Bien entendu, la première chose à faire est de limiter ou d’éliminer les stimulants en tout genre, qui ne feront qu’aggraver la situation, comme le café, le chocolat, le thé, le sucre raffiné … Ensuite, vous devez choisir des aliments qui permettront de rééquilibrer les pertes de nutriments (cités précédemment) que les réactions physiques dues au stress entraînent inévitablement.

La digestion étant souvent très affectée par le stress, il sera préférable de les consommer sous formes de jus ou de smoothies.

Les aliments à privilégier, en période de stress, sont :

  • le brocoli et le kale pour apporter plus de vitamine B5,
  • le poivron rouge, le kale et les blettes pour plus de vitamine C,
  • le gingembre, le persil et la carotte pour plus de zinc,
  • les blettes et le persil qui sont d’excellentes sources de magnésium, 
  • le persil, les blettes et les épinards pour plus de potassium,
  • les pommes de terres, les poivrons verts et les pommes pour le chrome,
  • la carotte, les blettes et le persil pour plus de béta-carotène,
  • l’ail, la pastèque et le gingembre pour fluidifier le sang.

 

Retrouvez dans cet article deux exemples de recettes de jus particulièrement intéressantes en période de stress.

 

Nadège