Comment devez-vous consommer les graisses et les fruits pour une santé optimale

Si vous n’avez pas eu encore l’occasion de suivre mon Facebook Live de dimanche dernier, vous pouvez toujours y avoir accès sur notre page Facebook ici.

Si vous préférez lire ou simplement revoir quelques points, vous trouverez ci-dessous la retranscription des informations transmises (sans les réponses aux questions posées pendant le Live).

Miniature FB Live Graisses végétales

 

L’alimentation actuelle génère beaucoup de questions et aussi de la peur.

D’abord parce lorsque vous mangez de manière « traditionnelle » ou « classique » aujourd’hui et que vous vous soignez avec la médecine occidentale classique, les médecins vous encouragent à vivre dans la peur en vous traitant à coups de mammographies, de coloscopies et de toutes sortes d’examens médicaux. Du coup, si vous n’êtes pas bien, vous envisagez toujours tous ces examens stressants, vous pensez aux tables d’opération où on vous ouvrira la poitrine ou le ventre pour aller voir ce qu’il se passe à l’intérieur pour essayer de comprendre le problème et éventuellement, peut-être, vous sauver.

Avec une alimentation saine, différente de l’alimentation classique que la majorité de la population a, vous n’avez pas à avoir peur d’être torturé par les médecins.

De plus, lorsque vous avez les idées plus claires grâce à une alimentation riche en nutriments (nutriments qui nourrissent vraiment votre cerveau), votre palais et votre odorat changent également. Vous commencez à apprécier des aliments plus simples et plus naturels. Enfin, la fraise a une saveur de vraie fraise et une feuille de salade ou une branche de céleri ont finalement une douceur que vous ne connaissiez pas.

C’est ce qu’il se passe avec notre Programme de Nettoyage et Vitalisation. Après seulement 14 jours, vous n’avez plus envie de malbouffe, vous voulez continuer à vous sentir aussi bien que pendant le programme !

Programme Nettoyage Vitalisation Printemps 2

 

Le plaisir de vivre dans un corps sain, le bonheur de se sentir dynamique et plein d’énergie, la joie d’avoir un esprit clair,

finissent par dépasser les plaisirs rapides que peuvent vous procurer

une glace, un gâteau au chocolat ou tout autre autre addiction alimentaire.

 

Le problème c’est qu’en continuant à manger principalement des aliments transformés, riches en sucre, dépourvus de nutriments essentiels, vous entretenez cet état de demi-fonctionnement de votre corps et de votre cerveau. Ils fonctionnent au maximum de leurs capacités avec ce que vous leur donnez comme carburant et comme ce carburant est très peu énergétique (en terme de nutriments, pas de calories), ils ne peuvent pas vous apporter tous les bons et loyaux services qu’ils seraient capables de vous apporter et qu’ils sont destinés naturellement à vous offrir.

 

Les aliments a haut indice glycémique

Les aliments ayant un indice glycémique élevé par exemple, ont un rôle déterminant dans votre état de santé physique et mental. Vous le savez peut-être déjà.

Précision qui a son importance : lorsque l’on parle d’indice glycémique élevé, on ne parle pas juste de la quantité de sucre qu’un aliment contient. Il s’agit aussi de la vitesse à laquelle le glucose présent dans cet aliment, pénètre dans votre circulation sanguine.

Par exemple, en mangeant 200 calories de légumineuses, vous apportez aussi 100 calories de glucose dans votre sang. Mais grâce aux fibres présentes dans ces légumineuses, ces 100 calories vont y pénétrer doucement en trois heures de temps. Ce qui représente moins d’une calorie par minute. Donc votre corps n’aura pas besoin d’insuline pour gérer cet apport de glucose. Votre corps fonctionnera correctement sans stress.

Mais lorsque vous consommez un aliment qui a un indice glycémique élevé, cela signifie que ces mêmes 100 calories vont arriver d’un coup dans votre circulation sanguine en 4 minutes et non plus en 120 minutes.

Le fait est que lorsque les calories que vous ingérez proviennent d’aliments ayant un haut indice glycémique et qu’ils arrivent dans la circulation sanguine rapidement, le corps réagit en produisant une grande quantité d’insuline qu’il envoie dans la circulation sanguine pour diminuer le sucre qui vient d’y arriver. Mais l’insuline est une hormone de stockage de graisse et elle stimule la réplication cellulaire et la croissance cellulaire. Or c’est un processus qui augmente aussi considérablement le risque de cancer.

C’est pourquoi, je n’ai jamais été fan des jus uniquement composés de fruits et que je n’encourage pas leur consommation. Ils contiennent énormément de sucre et plus aucunes fibres pour en ralentir l’absorption.

Si je ne dois consommer que des fruits, je préfère de loin l’option fruit entier ou smoothie. Toutefois, la grande majorité du temps, j’associe les fruits et les verdures dans mes jus et mes smoothies. 

 

Smoothie vert poire 2

 

 

 

L’excès d’insuline ne fait donc pas qu’encourager l’obésité et le diabète. En effet, plus souvent votre pancréas devra produire d’insuline pour équilibrer les taux de sucres dans votre sang, suite à l’ingestion d’aliments à haut indice glycémique, plus votre pancréas va être obligé d’en produire en plus grande quantité parce que tout ce processus va finir par vous rendre insulino-résistant !

Qu’est ce que cela veut dire ?

La graisse que vous produisez par votre mode d’alimentation peut vous rendre insensibilise à l’effet de l’insuline. A partir de ce moment, la dose d’insuline initialement produite ne suffisant plus pour équilibrer le taux de sucre, le corps étant bien fait et cherchant toujours à garder l’ensemble de ses fonctions en équilibre, le pancréas va produire davantage d’insuline pour tenter de réussir à rééquilibrer le déséquilibre qui s’est produit suite à votre consommation d’aliments à haut indice glycémique.

Donc plus vous êtes en sur-poids, plus vous produirez d’insuline.

En effet, pour la même quantité consommées d’aliments à haut indice glycémique,

le pancréas d’une personne en sur-poids produira plus d’insuline

que le pancréas d’une personne qui n’est pas en sur-poids.

 

Or toute cette insuline qui encourage la formation de graisse, stimule ce que l’on appelle l’angiogénèse.

L’angiogénèse est le processus de développement de nouveaux vaisseaux sanguins pour faire face à certaines situations. Ce processus est indispensable et naturel, par exemple dans le cas du développement embryonnaire. A l’âge adulte, cependant, les vaisseaux sanguins ne se développent plus, sauf dans certaines circonstances particulières :

  • chez la femme, les vaisseaux sanguins se développent tous les mois pour former la muqueuse utérine,
  • pendant la grossesse de nouveaux vaisseaux forment le placenta qui relie la mère et l’enfant,
  • suite à une blessure, les vaisseaux sanguins doivent se développer pour soigner la blessure sous la croûte   tous les mois,  les femmes comme  afin alimenter la graisse parce que les graisses ne peuvent pas croître sur le corps sans exiger de nouveaux vaisseaux sanguins pour y pénétrer.

En temps normal, le corps a donc la capacité de réguler la quantité de vaisseaux sanguins présents à un moment donné. Une fois que les circonstances exceptionnelles mais naturelles sont « passées », le corps a les capacités de ramener ces nouveaux vaisseaux sanguins à leur état d’origine grâce à un système élaboré d’équilibrages, de stimulants et d’inhibiteurs.  

Toutefois, cette angiogénèse peut également être déclenchée dans des situations exceptionnelles et non naturelles. Dans le cas qui nous intéresse, l’angiogénèse n’est pas naturelle.

L’accumulation de graisse dans le corps provoque également ce phénomène d’angiogénèse.

Pour gérer le surplus de graisse, le corps fabrique de nouveaux vaisseaux sanguins car les cellules graisseuses sécrètent des « stimulants » de l’angiogénèse. Tout comme les cellules cancéreuses (qui sont considérées par le corps comme des tissus anormaux) ! Une surproduction d’insuline entraîne donc l’angiogénèse et même l’accélère. L’insuline est donc aussi une hormone augmentant le risque de cancer.

Donc en résumé, les aliments à haut indice glycémique :

  • nous font vieillir plus vite,
  • affaiblissent nos cellules cérébrales,
  • créent du stress (au niveau cérébral), un stress oxydatif
  • promeuvent d’autres facteurs et réactions hormonales qui augmentent notre risque de mourir d’un cancer.

 

Les aliments à haut indice glycémiques les plus consommés sont le sirop d’érable, le sirop d’agave, le miel (bien que s’il est cru et bio il n’a plus grand chose à voir avec tous les autres miels. Voir cet article du Dr cousens), les produits à base de farines raffinés comme le pain blanc et le riz blanc. Manger du pain blanc, c’est comme manger du sucre pur.

 

Les sucrants naturels

Mais alors si vous avez un palais sucré, que pouvez-vous manger ?

Peut-être avez-vous déjà remplacé le sucre dans vos recettes par des dates, des raisins secs, de pruneaux ou des bananes, voire de la compote de pommes. Ont-ils le même effet sur votre santé ?

Ce n’est pas tout à fait pareil. Les sucrants généralement utilisés n’ont plus de fibres, ni bioflavonoïdes ni anthocyanidines etc…

Lorsque vous consommez du sucre sous forme d’un morceau de fruit comme un abricot ou une date, les fibres présentent dans les fruits ralentissent son absorption et leur effet biologique est de soutenir le développement des bonnes bactéries dans les intestins qui ralentissent également l’absorption du glucose.

 

Corbeille fruits

 

Bien sûr, il ne s’agit pas d’avoir une alimentation uniquement de fruits. Car les autres aliments que vous consommez comme les légumineuses, les verdures et les champignons participent également à limiter l’effet glycémique.

Ces autres catégories d’aliments encouragent le développement d’un microbiome sain dont les (bonnes) bactéries :

  • ralentissent l’absorption des aliments,
  • « digèrent » une partie de ce glucose
  • ralentissent son absorption dans la circulation sanguine (en plusieurs heures au lieu de quelques minutes).

 

En d’autres termes, l’indice glycémique des aliments joue un rôle très important sur votre santé générale.

 

En mangeant des aliments entiers naturellement sucrés (et non plus des sucres raffinés, des aliments contenant des sucres raffinés ou même des jus de fruits sans fibres), vous permettez aux sucres naturels et aux fibres d’interagir favorablement avec le microbiome. Et les autres aliments sains que vous consommez auront aussi un effet bénéfique tout en gardant votre taux de sucre sanguin équilibré et normal.

Ces informations sur le sucre, les fibres et les effets sur votre santé sont aussi valables pour les graisses végétales.

 

Les graisses végétales

De très nombreuses études ont montré que les personnes consommant des oléagineux et des graines vivent généralement plus longtemps. L’une des raisons principales de cet effet est que consommer un petit peu de graisses avec vos légumes facilite l’absorption des composants anti-cancer, des composants soutenant la longévité et des composants qui ralentissent le vieillissement, présents dans ses légumes.

Mais nous parlons ici aussi des oléagineux et des graines entières, en poudre ou sous forme de purée crue, c’est-à-dire comme dans le cas du sucre, avec leurs fibres.

Les huiles mêmes végétales et de très bonne qualité sont des produits transformés, qui ne contiennent plus de fibres et qui sont donc absorbées très rapidement par le corps. Le même processus s’opère avec les huiles (stimulation du stockage de la graisse, stimulation de la libération des hormones qui encouragent le stockage de la graisse …).

Les oléagineux et graines entiers ou en purée ont des effets bénéfiques sur le corps et sont riches en composants importants pour la santé, sans compter qu’ils amplifient les effets bénéfiques des autres aliments.

De plus, le cerveau en a besoin en continu mais en petites quantités. Injecter un peu de graisses saines dans votre circulation sanguine permet de manger moins ou d’avoir moins envie de manger et de garder un taux de glycémie stable pendant plusieurs heures. 

Walnuts in shell isolated on white background

Si vous avez une alimentation végétalienne ou envisagez d’en adopter une, ATTENTION ! De nombreuses études ont montré que de nombreux vegans souffraient de dépression, en particulier ceux qui optaient pour une alimentation pauvre en graisses.

Pourquoi ? Parce que le cerveau n’en recevait pas suffisamment. 

 

Les vegans/végétaliens qui souffrent de dépression sont très souvent

ceux qui ne consomment pas assez de graisses ou ceux qui ont plus besoin de protéines.

 

En effet, nous n’avons pas tous les mêmes besoins mais pour autant cela ne veut pas dire que vous devez remanger de la viande ou d’autres produits d’origine animale !

Il se trouve seulement que certaines personnes sont de mauvais stimulateurs de certains nutriments. Cela nécessite donc simplement des ajustements dans leur alimentation sans pour autant abandonner ce mode alimentaire.

De même, en vieillissant, certaines personnes voient diminuer leur capacité à assimiler les protéines. Toutes ces personnes doivent donc modifier leur alimentation végétalienne en incluant, non pas nécessairement des produits d’origine animale, mais plus d’aliments riches en protéines végétales comme les graines de chanvre, les pignons de pin, voire des légumineuses cuites plus faciles à digérer ou germées comme les lentilles (parmi les plus faciles et agréables à consommer de cette manière).

En d’autres termes, vous devez adapter votre alimentation à vos besoins spécifiques et cela peut se faire parfaitement en gardant une alimentation végétalienne (sans pour autant se gaver de soja ou autre produits vegans très transformés qui ne soutiennent absolument pas la santé).

Mais revenons à la dépression et la démence (qui peut aussi être encouragée par une alimentation pauvre en graisses). 

Dans le cas d’une alimentation trop pauvre en graisses, vous pouvez ajouter :

… toutes riches en acides gras essentiels Oméga 3 dont nous sommes plus souvent carencés. Ces aliments sont également riches en lignanes.

Les lignanes sont des phytochimiques qui ont des effets anti-cancer et les graines de lin et les graines de chia en contiennent.   

Il est certain maintenant qu’une alimentation végétale ou majoritairement végétale est meilleure pour les humains et permet de prolonger la vie.

Mais certains aliments y participent davantage que d’autres et certains aliments ont de puissants effets anti-cancer comme ces lignanes que l’on trouve dans les graines de lin et les graines de chia. Donc même si les autres oléagineux et les autres graines sont saines (en petite quantité), en incorporant ces graines particulières dans votre alimentation vous améliorerez considérablement votre santé.

Même si tous les légumes sont sains et doivent être consommés en grande quantité et de manière variée, pensez également à ajouter  régulièrement un peu de ceux de la famille des crucifères.

Des études scientifiques qui ont suivi des personnes sur des dizaines d’années (les seules études vraiment valables) ont montré qu’ils vous apporteront des isothiocyanates qui sont très protecteurs contre le cancer.

Choux2

Pour en revenir aux lignanes, une étude a suivi pendant dix ans un groupe des femmes atteintes de cancer du sein et a montré que celles qui consommaient des lignanes (même si c’était 1/3 de milligramme de lignane) avaient vu leur risque de mourir de ce cancer baisser de 71% en comparaison avec les femmes qui ne consommaient pas de lignanes. Et pourtant cela ne représentait même pas une cuillère à café, c’était plutôt de l’ordre d’un dixième de cuillère à café en moyenne dans cette étude !

Donc si l’on peut constater de tels effets sur des personnes déjà malades, imaginez ce que cela peut faire si vous commencez à prendre cette saine habitude plus tôt dans votre vie. Si vous êtes déjà malade, vous pouvez améliorer votre santé dès maintenant mais si vous commencez plus tôt (et ce n’est pas la peine d’attendre que quelque chose aille de travers), les effets protecteurs seront encore plus efficaces.

Assurez-vous donc de consommer régulièrement les composés suivants au -travers de votre nourriture :

  • des isothiocyanates que vous trouverez dans les verdures et particulièrement dans les crucifères,
  • des composés organosulfurés (qui contiennent du soufre) que l’on trouve dans les oignons (ou dans le MSM d’origine végétale)
  • des inhibiteurs de l’aromatase ou anti-aromatases* que l’on trouve dans les champignons. 

* L’aromatase est une enzyme qui permet à l’organisme de continuer à produire des oestrogènes, oestrogènes qui ont un rôle sur la croissance de certaines cellules cancéreuses)

 

Toutes ces avancées dans la science de la nutrition moderne nous permettent d’aménager notre alimentation pour répondre au mieux à nos besoins naturels et plus que jamais, nous protéger des nombreuses agressions que notre corps subit chaque jour (pollution, stress).

Nous avons la possibilité aujourd’hui de concevoir une alimentation riche d’une grande variété d’aliments végétaux ayant d’incroyables propriétés anti-cancer (et ce n’est pas des aliments transformés !) et de les utiliser afin qu’ils fonctionnent en synergie les uns avec les autres. Parce que lorsque nous les utilisons ensemble, nous pouvons vraiment bénéficier d’une bien meilleure protection et ainsi allonger notre espérance de vie.

S’il vous est difficile pour des raisons d’approvisionnements, d’avoir une alimentation très variée en végétaux, pensez aux graines germées.

Graines germées

Les graines à germer :

  • se conservent longtemps (avant germination),
  • sont très économiques d’un point de vue quantité/bienfaits (il en faut très peu pour un apport nutritionnelle énorme),
  • sont faciles à cultiver (pas besoin de jardin, juste un bocal)
  • et prennent peu de place et permettent de varier considérablement vos apports nutritionnels.

Si vous n’êtes pas habitué(e) à faire germer des graines, choisissez de l’alfalfa ou encore mieux un mix qui germera aussi très facilement et qui sera plus riche.

Pour vous guider, vous pouvez bénéficier des conseils de ce petit fascicule.

 

 

Fascicule Graines germées

 

Pour en savoir plus sur les bienfaits de chaque graine à germer, je vous conseille l’excellent ouvrage de Ludmilla De Bardo.

Livre Graines germées

 

Et si vous profitiez de ces belles journées pour reprendre en mains votre santé ?

Avec un programme qui vous apportera tous les nutriments dont vous avez besoin pour faire un grand nettoyage de printemps à l’intérieur de votre corps, un programme basé sur toutes les connaissances scientifiques actuelles sur la nutrition, vous retrouverez toute votre énergie de jeunesse (et peut-être même plus !) et offrirez une véritable cure de jouvence à votre corps à l’intérieur et à l’extérieur. 

 

Sur ce, prenez soin de vous.

Nadège