Combinaisons alimentaires et smoothies verts : une autre piste pour mieux digérer

Smoothie vert bol manguei

La question étant souvent posée sur ce sujet, j’ai trouvé intéressant de traduire cet extrait du livre Green Smoothie Revolution: The Radical Leap Toward Natural Health de Victoria Boutenko dans lequel ses informations peuvent être utiles à beaucoup (et sûrement à tous ceux qui ont des problèmes avec le sucre) :

La question la plus fréquente que je reçois au sujet des smoothies verts concerne les combinaisons alimentaires. Les gens demandent s’il est correct de combiner fruits et légumes dans un smoothie. Je réponds habituellement que je ne mélange jamais fruits et légumes dans mes smoothies, seulement fruits et verdures*.

 

Je crois que les verdures ont été placées de façon erronée  dans la catégorie des légumesLes verdures ne contiennent pas d’amidons, et la plupart des légumes en ont.

Le lait et la viande viennent tous les deux de la vache, mais ils appartiennent à différentes catégories d’aliments. De façon similaire, il y a une différence substantielle entre les feuilles vertes et les légumes, même s’ils sont souvent cueillis sur la même plante. Je définis les « verdures » comme les feuilles plates d’une plante, attachées à la tige, qui peuvent être roulées autour d’un doigt (avec très peu d’exceptions, dont les feuilles du cactus Nopal et le céleri). Conserver les verdures dans la même catégorie que les légumes est trompeur et peut même être néfaste à la santé publique. Je suggère que le département légumes ait au moins trois sections séparées : fruits, légumes, et verdures.

Et, évidemment, il y a de nombreux fruits différents qui sont de couleur verte simplement parce qu’ils ne sont pas mûrs. J’ai reçu des e-mails de lecteurs qui ont commencé à acheter des fruits verts, non mûrs, au lieu de fruits mûrs dans l’intention fausse de consommer plus de verdures. La plupart d’entre nous savent que les bananes vertes ne sont pas mûres, mais ne réalisent pas que les raisins verts, les melons, les citrons verts, les poires, les olives et la plupart des pommes vertes et des tomates sont en fait des fruits jaunes qui ne sont pas mûrs. De la même façon, les poivrons verts sont des poivrons non mûrs. Les fruits qui ne sont pas mûrs contiennent habituellement des inhibiteurs d’enzymes, qui ralentissent l’action de nos enzymes digestives et peuvent causer des irritations de l’intestin. De plus, un fruit non mûr a un contenu d’amidon plus élevé et moins de fructose, ce qui le rend plus difficile à digérer. Pour cette raison je n’achète jamais de fruit non mûr.

Je vois de nombreux bénéfices à ajouter des verdures aux autres aliments. Par exemple, outre le fait d’avoir une valeur nutritionnelle élevée, les verdures contiennent une quantité de fibres. Les fibres dans les verdures ralentissent l’absorption du sucre du fruit. Cette qualité donne la possibilité de boire des smoothies verts même aux gens qui ont une haute sensibilité au sucre, tels que ceux qui ont du diabète, de la candidose ou de l’hypoglycémie.

Dans son livre Food Combining Made Easy le Dr Herbert Shelton explique que les aliments amidonnés doivent être mangés seuls parce que les amidons sont digérés avec des enzymes différentes de celles qui sont utilisées pour tous les autres groupes d’aliments. Combiner des aliments amidonnés avec des fruits peut causer des fermentations et des gaz.

Le Dr Shelton a trouvé que combiner les végétaux verts avec n’importe quel groupe d’aliment donne des résultats favorables. Le Dr Ann Wigmore, qui fut pionnière de l’alimentation crue aux États-Unis, a aussi enseigné dans ses conférences que les feuilles vertes sont les seuls aliments qui peuvent être combinés avec n’importe quel autre groupe d’aliments sans effets négatifs.

Des légumes tels que carottes, betteraves, brocoli, courgette, radis Daikon, chou-fleur, chou, choux de Bruxelles, aubergine, citrouille, courges, okra, petits pois, maïs, haricots verts et d’autres ne se combinent pas bien avec les fruits en raison de leur contenu élevé d’amidon. Alors que ces légumes sont nutritifs et bénéfiques pour notre santé, leur contenu élevé d’amidon les rend inutilisables dans les smoothies aux fruits.

Si vous ne souhaitez pas mélanger des fruits doux dans vos smoothies verts, vous pouvez utiliser des légumes non amidonnés ou des fruits tels que tomates, concombres, poivrons rouges, avocats et céleri. Vous pouvez aussi utiliser des fruits à bas indice glycémique tels que les baies (n’importe lesquelles), les pommes, les cerises, les prunes et les pamplemousses.

Alors, peut-on combiner verdures et fruits dans nos smoothies ? Absolument.

 

Note personnelle : On peut aussi mélanger légumes et verdures, mais dans ce cas le mélange est plus volontiers dénommé « soupe » que smoothie, alors qu’en fait c’est le même type de préparation. Il s’agit bien ici d’expliquer qu’il vaut mieux éviter le mélange fruits et légumes (que ce soit avec des verdures ou non).

 

Vous trouverez des inspirations pour chaque saison dans notre livre « Les incroyables vertus des smoothies verts« , tout en découvrant tous les bénéfices que ces boissons vertes vous apportent.

 

Pour en savoir un peu plus sur les combinaisons alimentaires, avec cette vidéo :

 

  

 

 

Et sur d’autres manières de mieux digérer votre smoothie vert avec cette vidéo :

 

 

Colette