« Chaga latte » parfumé – (pour stimuler, avec plaisir, le système immunitaire)

Pour ceux qui aiment la saveur du café, mais qui ont renoncé à en boire, voici une boisson qui devrait leur plaire tout en participant à leur bonne santé ! Découvrez ici l’intérêt du chaga.

Chaga latte

Pour un grand verre :

  • 30 cl d’une tisane de Lapacho* (Pau d’Arco), ou une autre, ayant de préférence une saveur assez légère ou neutre, ou encore tout simplement de l’eau
  • 1/4 de c. à café de chaga en extrait poudre ou bien 1 c. à café de chaga entier en poudre
  • 1 c. à soupe d’huile de coco
  • 6 cl de lait végétal de votre choix, ou 2 c. à soupe de noix de cajou
  • Sucrant (si votre état de santé vous l’autorise) : sirop d’agave, de yacon, d’érable, miel ou pour sucrer sans conséquence sur le métabolisme : xylitol ou stévia
  • 8 à 10 gouttes d’huile essentielle de vanille ou 1/2 c. à café de poudre de vanille (oui, ça peut vous paraitre beaucoup, mais c’est ce qui va parfumer votre boisson) que vous pouvez aussi remplacer par du Chaï ou de la cardamome selon vos préférences.

 

Préparation

  1. Commencez par mixer les noix de cajou soit à sec, soit avec un peu d’eau,  si vous n’utilisez pas de lait végétal.
  2. Versez le liquide choisi (tisane ou eau) dans le blender avec soit les noix de cajou mixées soit le lait.
  3. Ajoutez le chaga, l’huile de coco, le parfum choisi ainsi que le sucrant si vous en mettez.
  4. Mixez le tout.
  5. Dégustez !

C’est un savoureux moment que vous vous offrirez….

ATTENTION : Vous pouvez évidemment boire ce « latte » chaud, tiède (mon préféré en l’occurence) ou froid. Mais quand vous mixez vos ingrédients soyez très prudent avec le liquide chaud dans le blender et surtout selon la taille de celui-ci. S’il est tout petit ne mettez JAMAIS tout le liquide chaud… vous risquez de voir jaillir des fuites violentes et de vous brûler ! Mettez plutôt un peu de liquide froid pour faire le mixage et ajoutez ensuite manuellement le liquide chaud. Si vous avez un blender avec un grand contenant, vous n’aurez pas de problème… mais soyez tout de même prudent avec les liquides chauds.

 

 * D’après ce site il a été démontré que le lapacho est excellent pour la santé, regorgeant de principes actifs bénéfiques pour le corps.Il apporte de nombreux bienfaits sur le système sanguin, de par sa capacité à régénérer, fluidifier et oxygéner le sang. C’est un détoxifiant efficace qui permet de renforcer le système immunitaire. On reconnaît aujourd’hui ses propriétés antibactériennes, antioxydantes, antivirales et antiparasitaires.

Parmi les principes actifs du lapacho, on peut citer en vrac : potassium, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, cuivre, cobalt, bore, argent, or, lapachon (antibiotique et anti-inflammatoire naturel) calcium, fer, baryum, strontium, iode, etc. Il permet de soulager, voire d’aider à guérir : l’anémie, les ulcères, l’arthrite et les rhumatismes, l’asthme, les gastrites, de nombreuses maladies de peau comme le psoriasis, les bronchites, les inflammations du gros intestin, de la vessie et la prostate. Mais encore les colites, la dysenterie, les diarrhées, la constipation, l’incontinence, la fièvre, les maux de gorge, les morsures de serpent, les cancers (oesophage, intestins, poumon, prostate), les problèmes respiratoires, l’arthrite, les insuffisances circulatoires, et même la syphilis. Son usage est très répandu dans la médecine traditionnelle amérindienne.

La propriété la plus controversée est son effet dans la lutte contre le cancer. Une petite balade sur les forums de médecine et vous verrez qu’on y trouve des sceptiques et des convaincus, enfin quoi qu’il en soit, rien n’est encore prouvé. On dit que le lapacho permet de détruire la membrane protectrice des cellules cancéreuses ce qui entraine la mort prématurée des cellules cancéreuses.

Pour ma part, j’ai la chance d’avoir une adorable amie, originaire du Mexique, qui m’en rapporte dans ses bagages à chacun (ou presque) de ses voyages annuels en France… j’en profite évidemment pour faire des cures de cette précieuse plante.

 

Colette