Ce que personne ne vous dit sur le Coronavirus

 

Ce qu'on ne vous dit pas

 

Je partage aujourd’hui avec vous la traduction d’une des dernières newsletters du Dr Ritamarie Loscalzo, que nous apprécions beaucoup depuis des années à cause de la qualité de son travail, de ses recherches et de ses connaissances. Je pense qu’il pourra toujours vous être utile mais particulièrement en ce moment.

Je comprends que la menace du coronavirus est réelle, et beaucoup de gens sont tombés malades, mais la panique n’est pas une bonne idée en ce moment.

La peur affecte votre système immunitaire – elle stimule la libération de cortisol, un corticostéroïde.

Le cortisol est immunosuppresseur et régule à la baisse les principaux facteurs de transcription inflammatoire, comme NF-kB et AP-1. De plus, il augmente les produits chimiques qui suppriment les cytokines, qui sont des produits chimiques impliqués dans l’inflammation.

La diminution de la production de cytokines inhibe la transcription des gènes pro-inflammatoires, affaiblissant essentiellement votre réponse immunitaire et laissant votre système plus vulnérable aux infections.

J’entends encore et encore qu’il faut se laver les mains, ne pas toucher son visage, utiliser un désinfectant pour les mains et rester à l’écart des endroits où on sera à proximité des gens. Bien que ce soient d’excellentes suggestions, ce n’est que le début de ce que vous devez faire.

Ce que personne dans les médias traditionnels ne vous dit, c’est que votre alimentation peut épuiser votre système immunitaire, et quels aliments vous devez arrêter de manger et lesquels vous devez consommer davantage pour donner une chance à votre système immunitaire de se battre si vous êtes exposé au virus. 

Voici quelques-unes de mes suggestions – et ce que je fais pour me protéger et protéger ma famille.

Évitez le sucre et la farine. La farine se transforme très rapidement en sucre. Le sucre paralyse les macrophages, un type de globules blancs responsables de la destruction des envahisseurs microbiens et qui les empêcher de vous nuire. Des études montrent que manger ou boire 100 grammes de sucre peut réduire la capacité des globules blancs à tuer les germes de 40% et l’effet immunosuppresseur du sucre peut durer jusqu’à 5 heures.

Dans les années 1970, le Dr Linus Pauling a découvert que la vitamine C aide le corps à combattre le rhume. Dans le cadre de la même recherche, le Dr Pauling a constaté que le sucre ralentit considérablement ce processus. Le glucose et la vitamine C ont une structure chimique similaire … si similaire que lorsqu’un globule blanc essaie d’extraire plus de vitamine C du sang qui l’entoure, le glucose peut s’y substituer par erreur.

Si la concentration de glucose dans le sang devient trop élevée, la concentration de vitamine C des globules blancs tombera en dessous du niveau nécessaire pour une lutte optimale contre les infections.

Pauling a constaté qu’à un taux de sucre dans le sang de 120, la capacité des globules blancs à absorber et à détruire les virus et les bactéries est réduite de 75%. Beaucoup de gens ont plus de sucre dans la sang que cela toute la journée. Cela peut prendre de quatre à six heures pour que la concentration de vitamine C dans les globules blancs atteigne à nouveau la concentration optimale.

En plus d’éviter le sucre, c’est une bonne idée d’augmenter l’apport en vitamine C – à la fois sous forme alimentaire et sous forme de supplémentation. Les légumes et les fruits colorés sont une excellente source de vitamine C, ainsi que le bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A, qui est important pour la capacité des muqueuses à lutter contre les infections.

En plus de la vitamine C et de la vitamine A, la vitamine D, le zinc, l’iode et le magnésium peuvent être importants pour une fonction immunitaire forte.

 

Mon élixir immunitaire protecteur quotidien pendant cette pandémie contient :

  • 2 c. à soupe de vinaigre de cidre de pomme
  • 2 c. à soupe de jus de citron frais
  • 2 gousses d’ail (ou 1 cuillère à café de poudre d’ail si l’ail frais n’est pas disponible)
  • 2,5 cm de gingembre frais
  • 2,5 cm de curcuma frais (ou 1 c. à café de poudre si le frais n’est pas disponible)
  • ¼ cuillère à café de piment de Cayenne (plus si tolérable)
  • 1-3 grammes de vitamine C – liposomale si disponible ou en poudre
  • 1 c. à café de zinc liquide
  • 1 c. à café de quercétine en poudre
  • 1 goutte de solution d’iode de Lugol
  • 1 à 2 gouttes (5000 à 10 000 UI) de vitamine A
  • 2000 – 5000 UI de vitamine D liquide
  • 1 c. à soupe d’un mélange de champignons médicinaux
  • 1 c. à café d’astragale

 

Ajouter 60 ml d’eau ou plus, comme vous le souhaitez et bien mélanger.

Vous n’avez pas à le faire exactement comme moi – improvisez s’il vous manque quelque chose, ou ajoutez des choses dont vous savez avoir besoin.

De plus, j’ai pris quelques doses supplémentaires de vitamine C tout au long de la journée, ainsi que de la teinture de raisins de l’Oregon, de la biocidine et des vaporisateurs pour la gorge Herb Pharm et de l’échinacée.

En résumé, pour vous protéger, vous et votre famille, contre le coronavirus, le rhume, la grippe et d’autres maladies infectieuses, il vous faut un système immunitaire sain.

 

Évitez le sucre et les choses qui peuvent être converties rapidement en sucre, comme l’alcool et les produits à base de farine.

1. Mangez beaucoup de légumes à feuilles vertes chargés d’antioxydants et de nutriments qui soutiennent votre système immunitaire.

2. Mangez des algues pour leur contenu riche en minéraux.

3. Mangez beaucoup d’ail et d’herbes aromatiques comme l’origan, le thym et le romarin, qui ont de puissants effets antiviraux (les huiles essentielles peuvent être utilisées aussi).

4. Consommez des aliments anti-inflammatoires et des épices comme le curcuma, le gingembre et le piment de Cayenne.

5. Équilibrez votre apport en acides gras oméga 3, à partir de noix et de graines comme le chia, le lin, le chanvre et les noix. Les algues sont également une excellente source d’oméga-3. Les poissons des grands fonds (non d’élevage) sont une bonne source de gras oméga 3, mais attention à la contamination par le mercure et les PCB. Évitez les graisses chauffées, transformées et hydrogénées.

6. Soutenez votre système immunitaire avec des herbes comme l’échinacée et l’astragale à moins que vous ne soyez réellement malade, auquel cas vous aurez besoin d’herbes antivirales et stimulantes immunitaires plus fortes.

7. Si vous montrez des signes d’infection, ajoutez des herbes et des nutriments comme de la vigne de l’Oregon (Berberis Aquifolium ou encore Mahonia Aquifolium), de l’argent colloïdal et du sureau. Consultez le livre Herbal Anti-Virals de Stephen Buhner pour des idées.

8. Dormez 8 heures par nuit.

9. Méditez ou pratiquez la cohérence cardiaque ou d’autres pratiques de pleine conscience pour réduire le stress.

 

Ecoutez le moins possible les informations, arrêtez de vous inquiéter et soyez proactif. Écoutez de la musique, chantez, dansez et ajoutez du plaisir au quotidien !

Sortez au soleil. Si vous n’avez pas de terrasse, ouvrez grand la fenêtre et restez devant le soleil pendant un moment et entourez-vous de choses que vous aimez.

 

Pour vous aider dans ce sens, je vous invite à ajouter un grand smoothie vert à votre alimentation quotidienne si cela n’est pas déjà une habitude pour vous. Pour vous y aider ou vous encourager, inscrivez-vous au challenge Smoothies Verts.

*Je viens également de publier ici une vidéo dans laquelle je vous guide dans une séquence d’EFT, ma technique préférée pour diminuer le stress, ennemi n°1 de votre système immunitaire. A faire et refaire tous les jours ou le plus souvent possible.

 

Prenez soin de vous ! 

Nadège