En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Comment détoxer rapidement et facilement (3 manières)

 

Mini détox FB page capture

 

Si nous entendons tellement parler de détox en ce moment, c’est probablement parce que nous vivons dans un monde qui n’a jamais été autant pollué et toxique pour nous.

Il y a seulement 100 ans, nos grand-parents n’étaient exposés qu’à 5% des toxines auxquelles nous sommes exposés aujourd’hui !!!

Les produits synthétiques ont littéralement envahi notre quotidien lorsque les industriels se sont aperçus qu’ils pouvaient conserver nos aliments et nos cosmétiques beaucoup plus longtemps. Sans parler des nombreuses autres utilisations, même en médecine. 

De grosses entreprises comme Monsanto ont prospéré, créant de nombreux emplois et toujours de nouveaux produits que nous avons accueillis à bras ouverts, tout en rejetant dans l’air et dans l’eau les sous-produits de cette fabrication.  

Relativement récemment, nous avons commencé à prendre conscience du danger que cette production représentait. De plus en plus de publications ont essayé de tirer la sonnette d’alarme avec les preuves que si d’un côté ces produits nous apportaient un certain confort, ils créaient un énorme inconfort en même temps, ailleurs d’une manière plus ou moins visible. 

Il est clair aujourd’hui que le fonctionnement de notre corps, de notre cerveau, de notre système nerveux, de notre système digestif et de notre système respiratoire sont négativement impactés et fonctionnent maintenant au ralenti, agressés par les quantités énormes de produits chimiques auxquelles nous sommes confrontés tous les jours que ce soit dans notre nourriture, notre environnement ou même nos traitements médicaux.

Nous savons maintenant que nombre de ces produits chimiques sont à l’origine ou augmentent le risque de maladies graves comme le cancer, les maladies auto-immunes ou encore les maladies dégénératives. Sans compter que beaucoup de ces produits chimiques n’ont même pas été testés pour savoir s’ils étaient sans danger pour l’environnement ou notre santé. Un nouveau-né aujourd’hui aurait environ 230 produits chimiques dans son cordon ombilical !

Je ne veux pas vous démoraliser pour le reste de la journée ! Mais pour agir, il faut être informé(e) et rassurez-vous, vous pouvez quand même améliorer les choses. 

Suite

Les choses à faire et ne pas faire pour réduire l’inflammation chronique

Face mask for acne treatment with Papaya, lemon and honey.

Amies lectrices et amis lecteurs qui n’avez pas Facebook, je vous invite à retrouver ci-dessous la version écrite sur « Les choses à faire et à ne pas faire pour réduire l’inflammation chronique », sujet  de mon Facebook Live d’hier sur notre Page Facebook Veg an’Bio.

Sachez toutefois que vous n’avez pas besoin d’avoir un compte Facebook pour pouvoir regarder cette vidéo. Il vous suffit simplement de chercher notre page Facebook sur Google et vous pourrez y avoir accès quand même !

Sinon, si l’envie vous prend de rejoindre notre communauté et ainsi être informé immédiatement de tout nouveau Facebook Live (je ne les retranscrirais pas tous ici), c’est par ici !

L’inflammation, un mot qui fait peur aujourd’hui et dont on ne connait pourtant que depuis très récemment l’impact sur de nombreuses pathologies.

Suite

Infusion pour soigner la thyroïde mais pas seulement …

Les infusions sont des moyens simples et peu onéreux de se soigner et vous feront le plus grand bien en cette période d’entre-deux fêtes.

Composée de plantes médicinales relaxantes et puissamment anti-infectieuses, cette infusion, proposée par Anthony William dans son livre Thyroïd Healing, sera particulièrement bénéfique pour votre thyroïde mais profitera aussi à tout votre corps ainsi qu’à votre esprit pour vous détendre en cette saison qui peut s’avérer un peu stressante.

  

شاي أعشاب Kruietee Te llysieuol Zeliščni čaj Tisana חליטת צמחים ハーブティ Yrttitee Infuso Bylinný čaj Kräutertee Herbal tea Gyógytea Tisane 草本茶 허브차 Kruidenthee Tizano Травяной чай Örtte Pflanzenheilkunde

 

Petite explication de ce que ses composants peuvent faire pour vous :

Suite

Beauté toxique : que cachent vos cosmétiques ?

Il y a quelques années, j’avais traduit un article de Mike Adams sur le danger des cosmétiques et autres soins de beauté que je vous invite à lire ici si ce n’est déjà fait.

Ce sujet étant toujours d’actualité, je vous propose aujourd’hui la traduction d’un autre article, extrait du magazine du centre de santé Hippocrate en Floride :

Dans leur livre Toxic Beauty, sur l’envers de l’industrie cosmétique, le Dr Samuel S. Epstein et son co-auteur Randall Fitzgerald révèlent les vérités dérangeantes sur les ingrédients nocifs dans vos cosmétiques et produits de soins que l’industrie cosmétique et la FDA (Food and Drug Administration) préfèrent que vous ne connaissiez pas.

Selon le Dr Epstein, la FDA n’exige pas que les soins de beauté ni leurs ingrédients soient approuvés par leurs services avant d’être mis sur le marché. Il en va de même pour le marché français. La supervision de la FDA ne commence qu’après la mise sur le marché. Si personne ne signale de problème avec un produit, celui-ci continue d’être commercialisé sans aucun autre contrôle.

C’est à peu de choses près le même processus en France avec l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé).

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné, cliquez sur « suite ».

Suite

La sclérose en plaques (SEP) : un témoignage de guérison

Les maladies neurologiques étant en progression galopante, j’ai pensé qu’il pouvait être intéressant de traduire le témoignage de Rebecca Carlson, éditrice du magazine Purely Delicious :

(…)

C’était en novembre 2005 et mon mari et moi revenions juste de vacances en Jamaïque. Le matin d’après, je ressentais des fourmillements dans toutes mes jambes comme si elles étaient endormies. J’ai pensé que je devais avoir mal dormi mais la sensation ne partit pas, je pris rendez-vous avec mon médecin.
Après une semaine ou plus de tests, elle me dirigea vers un spécialiste en neurologie. Entre-temps mes symptômes s’étaient aggravés et j’avais perdu toute sensation dans mes jambes, ma vision était devenue floue et j’expérimentais des vertiges.
Après une série d’échographies et d’IRM, mon docteur me téléphona et m’annonça qu’il suspectait une sclérose en plaques. Je m’effondrais sur le sol de la cuisine, en larmes, tremblante et essayant d’être attentive à ses mots. Mais la seule chose dont je me souvienne étaient ces mots « 
Venez maintenant. Vous devez être admise dès que possible pour commencer le traitement.« . Et je me souviens de quelque chose à propos du fait qu’ils avaient besoin d’effectuer une rachicentèse pour vérifier le diagnostic. 

Article réservé à nos abonnés.

 

Suite