En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

4 questions de base sur la santé de la thyroïde

Thyroïde scan

Traduction d’un article de  Theresa “Sam” Houghton, nutritionniste et diplômée du centre de recherches sur la nutrition E. Cornell.

 

Environ 20 millions de personnes aux États-Unis ont actuellement une forme de maladie thyroïdienne et on estime que plus de 12% de la population développera des problèmes de thyroïde à un moment dans leur vie (1). Bien qu’il y ait de nombreux facteurs au développement d’une maladie thyroïdienne, les preuves montrent qu’une alimentation végétale peut aider à prévenir les problèmes et à gérer les déséquilibres existants.

 Quelles sont les personnes à risque ? 

Suite

Ce fléau de l’hygiène buccale

sucre et hygiène orale - Institut Hippocrate

Cela a mis un long moment à venir mais finalement, en 2014, un journal médical majeur a publié une étude scientifique définitive disant aux consommateurs ce que beaucoup d’entre nous savaient déjà intuitivement : manger du sucre déclenche non seulement des caries dentaires, mais amorce aussi un état plus sérieux nommé maladie parodontale, une déficience des gencives qui conduit même à des problèmes encore plus dévastateurs.

Écrivant dans l’ American Journal of Clinical Nutrition, une équipe de cinq scientifiques a expliqué comment ils ont étudié le sujet à partir de 2.437 jeunes adultes, âgés de 18 à 25 ans, et ont estimé leur prise de sucre en utilisant des questionnaires de « fréquences-alimentaires ». La maladie parodontale dans les participants à l’étude était considérée comme présente sur la base d’un saignement des gencives allant jusqu’à une profondeur d’environ 3mm sur un ou plusieurs endroits de la gencive. La maladie parodontale fut détectée à la fois dans les niveaux moyens et élevés de consommation de sucre parmi les jeunes adultes. La connexion avec le sucre était claire.

Suite

Bonne nouvelle : La viande rouge est bonne pour votre santé… !

Il est toujours surprenant de constater à quelle vitesse les fausses « bonnes nouvelles » se répandent à la vitesse d’un tsunami à travers les médias… et comment celles qui sont sérieuses et dont il faudrait VRAIMENT tenir compte sont si longues à être diffusées… ou plus objectivement, à être « entendues » par un large public ;-)   !

La dernière de ces « fausses bonnes nouvelles » enflamme les réseaux sociaux depuis quelques jours. En effet, contrairement à ce que toutes les institutions sérieuses et officielles -mais aussi, bien avant elles, des professionnels de santé ayant fait des observations depuis des décennies- s’étaient décidées à annoncer il y a quelques années (enfin…! devrions-nous dire), voici qu’une révélation surgit : la viande rouge serait bonne ou du moins « pas si mauvaise » pour notre santé !

Comme le dit le Dr McDougall :

« Les gens adorent entendre de bonnes nouvelles au sujet de leurs mauvaises habitudes » 

 Viande et scienceLes rapports qui prétendent désapprouver une science reconnue sans rien prouver,
sont une menace irresponsable pour le progrès, et une préoccupation de santé publique.

 

Suite

Maladie d’Alzheimer et régime cétogène : une aide ou pas ?

 Sad Senior Woma XXIV

 

Bonjour chères lectrices et chers lecteurs !

Aujourd’hui, pour continuer la série d’articles consacrés au régime cétogène*, je vous propose la traduction d’un article étudiant ses effets sur la maladie d’Alzheimer, écrit par les docteurs Dean et Ayesha Sherzai, sur le site du Centre de recherches en nutrition du professeur Colin T. Campbell, auteur du célèbre ouvrage « L’enquête Campbell ».

En effet, ce mode d’alimentation s’enorgueillit d’être une aide précieuse dans le cadre de cette maladie, entre autres choses. Voyons ce qu’en pensent deux médecins spécialistes du cerveau et de la maladie d’Alzheimer.

Le Dr Dean Sherzai est co-directeur du programme de prévention de la maladie d’Alzheimer de l’université de Loma Linda. Il a suivi une formation en neurologie à la faculté de médecine de l’Université de Georgetown et a obtenu une bourse de recherche sur les maladies neurodégénératives et la démence à l’Institut National de santé et à l’université de San Diego. Il est également titulaire d’un doctorat en leadership des soins de santé axé sur la santé communautaire de l’Université Andrews.

Le Dr Ayesha Sherzai est neurologue et co-directrice du programme de prévention de la maladie d’Alzheimer de l’Université de Loma Linda, où elle dirige le programme Lifestyle pour la prévention des maladies neurologiques. Elle a suivi une double formation en médecine préventive et en neurologie à l’Université de Loma Linda et a eu une bourse de recherche en neurologie vasculaire et en épidémiologie à l’Université de Columbia. Elle est également formée en alimentation végétale. 

* Les articles précédents consacrés à l’alimentation cétogène :

Suite

Votre santé en danger si vous ne consommez plus d’œufs

Une rumeur médiatique laisse à penser que la phobie des œufs et du cholestérol qui semble actuellement se répandre mettrait notre santé en danger….

Et quels sont les individus exposés en première ligne ? mais les végétaliens, bien sûr, qui ont choisi de renoncer à tous les sous-produits animaux !!! 

Ce qui est surtout désolant c’est que ce type d’information alarmiste (si pas tout-à-fait erronée) sème des doutes et des inquiétudes inutiles chez nombre de personnes n’ayant ni le goût, ni l’envie de s’informer sérieusement sur la nutrition, et continue à détourner d’une alimentation majoritairement sinon exclusivement végétale, reconnue pourtant de plus en plus (les études s’accumulent actuellement par dizaines) comme non seulement la plus saine mais aussi, accessoirement, la plus écologiquement durable. Ce qui n’est pas sans importance à l’heure où l’ensemble des humains s’interroge sur la pérennité de notre Planète…

Mais en quoi consisterait ce supposé « danger » ? Par manque de choline.

Oeufs

Il serait donc bon de savoir ce qu’il en est vraiment au sujet de cette choline :

Suite

Une journée de détox aux boissons vertes (vidéo)

 Green detox smoothie

 

Si vous êtes lectrice ou lecteur fidèle de notre blog, vous savez que je suis une grande fan des smoothies verts depuis de nombreuses années (plus de 10 ans maintenant qu’ils font partie de ma vie tous les jours !).

Je ne fais que m’émerveiller de leurs bienfaits, sur moi d’abord mais aussi sur tous ceux qui les intègrent dans leur alimentation au quotidien ! Leurs vertus nettoyantes et leur simplicité de réalisation en font, de mon point de vue, la meilleure façon de soutenir nos organes de détoxification (reins, foie, lymphe, peau …) dans notre monde moderne tellement pollué.

Suite

Le chaînon manquant pour une guérison totale : Pardonner

Malgré tous vos efforts et mises en pratique de nombreuses techniques, vous n’obtenez pas la santé et le bien-être que vous recherchez ? Vous n’êtes peut-être pas si loin que cela de votre but, il ne vous manque probablement qu’une petite chose mais qui fera toute la différence.

Dans les divers protocoles thérapeutiques sérieux de guérison est toujours inclus un travail psychologique et spirituel qui peut faire, parfois, des miracles sur le corps physique. De nombreux patients en ont fait l’expérience, dont par exemple (parmi tant d’autres) Françoise Bernard qui en avait rapporté le détail dans son excellent livre « Cancer, mon chemin de guérison ». (Et les résultats étant toujours incertains et individuels, une question restera longtemps posée : Qui guérit ?)

Le PARDON, peut faire partie de ce processus, et c’est ce que rapporte cet article publié par l’équipe de « The Truth about cancer » que j’ai choisi de traduire ci-dessous :

Pardonner

John Lewis, un membre du Congrès, de Géorgie, est un militant pour les droits civiques des Afro-américains qui a souffert de l’oppression indicible des années 1960 dans les États du sud de l’Amérique, divisée racialement. Quelques 30 années après avoir été sévèrement molesté pour avoir manifesté en faveur de l’égalité raciale, il a écrit un article d’opinion (désormais célèbre) pour le New York Times à la suite de la mort de l’un des plus violents persécuteurs politiques.

Dans l’article, Lewis a surpris toute la nation en exprimant des mots non pas haineux envers cet homme, mais porteurs de grâce et d’un pardon de grand cœur.

Au cas où vous seriez étranger à cette période particulière de l’histoire américaine, l’ancien gouverneur George Wallace était considéré par beaucoup pour être l’une des voix ségrégationnistes les plus résolues de l’époque. Comme héritage de Wallace, plutôt que la honte, Lewis (qui a grandi en voyant Wallace promouvoir la division Noirs-Blancs sur la scène nationale) a publiquement et ouvertement pardonné à son ancien rival dans l’un des journaux les plus mondialement connus… à la grande surprise du peuple américain.

Suite