En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Cancers du sein liés aux hormones : souvent les plus grandes chances de survie !

Il y a beaucoup de confusion quand on en vient au sujet de la progestérone et du cancer du sein. Environ 70% des cancers du sein sont RE+ (récepteur estrogène positif) et la plupart de ces cancers du sein (environ 87%) sont également RP+ (récepteur progestérone positif).

Sein palpation (Passeport santé)(Photo PasseportSanté)

L’aspect « récepteur d’hormones » a depuis longtemps été un facteur majeur pour envisager le traitement du cancer du sein. Beaucoup de femmes s’inquiètent quand elles entendent que leur cancer du sein est à la fois RE+ et RP+, croyant que cela est un « double problème ». Il est temps de remettre les pendules à l’heure.

En fait, les médecins savent depuis longtemps que les femmes avec des taux élevés, à la fois, de récepteurs d’estrogènes et de progestérone (RE+ et RP+) ont souvent les meilleures chances de survie. En dépit de cela, il semble que quelques oncologues peuvent ne pas réellement comprendre ou expliquer un point vraiment clé…

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre, c’est ce que nous propose de découvrir Jokubas Ziburkus, naturopathe, ayant donné une conférence à L’Institut Hippocrate sur ce sujet, en novembre dernier. Voici ci-dessous l’article qui en a été tiré et que je vous ai traduis.

Chanvre

« Système endocannabinoïde et cannabis » – Quelle est cette effervescence ? »

D’innombrables personnes aux U.S.A., aux Amériques, en Europe et ailleurs ont une opinion en ce qui concerne le débat excitant sur les effets médicinaux et le potentiel thérapeutique du cannabis.

Tout ceci a pris racine, en partie, dans la récente preuve clinique qui démontre que la plante cannabis, et ses composants, a la capacité de traiter efficacement quantité de désordres neurologiques ou liés au cancer et aussi la douleur. Avec la majorité de la population U.S., le canada, le Brésil, l’Australie et de nombreux pays d’Europe ayant accès a une forme quelconque de cannabis légal, il y a un besoin urgent de nous éduquer et de devenir des consommateurs et des professionnels de la santé plus fiables. Les médicaments dérivés du cannabis ont été utilisés à travers les âges et cet article introduira le lecteur à quelques concepts tel que le système endocannabinoïde et aux phytocannabinoïdes.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Combattre un cancer stade 4 sans les protocoles habituels

James Russell, le Chef « cru », anglais, dont nous apprécions tellement le travail a eu la bonne idée de rappeler sur son site l’histoire d’Elaine Gibson, apparue dans une vidéo réalisée par Ty Bollinger dans le cadre de son remarquable documentaire « Quest for cures » , comme vous pouvez la voir ici, racontant en quelques mots son chemin vers la guérison d’un cancer (lymphome non-hodgkinien) :

 

 

Ceux qui ne comprennent pas l’anglais, peuvent suivre son aventure ci-dessous, telle que la résume James Russell :

Suite

Traiter le cancer du pancréas avec des enzymes…

Encore une courte traduction que nous devons au travail exceptionnel de Ty Bollinger dans le domaine de l’information sur le cancer.
Il s’agit ici de la traduction du langage parlé, et donc parfois avec des répétitions…

 

Ty Bollinger : Parlons du travail du Dr Kelley. Nous avons précédemment interviewé le (défunt) Dr Gonzales un petit peu à ce sujet mais parlons du travail du Dr Kelley et comment cela a impacté votre carrière.

Suite

Le pardon participe aussi à la santé

pardonhttp://www.cybercartes.com/cartes/pardonne-moi

 

Ce sujet du pardon, sur lequel il y a tant à dire, est abordé par Andy Roman (conseiller en santé mentale) dans le dernier n° du magazine « Healing our world » publié par l’Institut Hippocrate de Floride, et je vous le traduis ci-après car il résonne comme une sonnette de rappel pour nous interpeller sur nos propres capacités de pardon et leurs limites (s’il y en a) :

Après un jugement épuisant et des heures de délibérations brûlantes le jury avait accusé William, 19 ans, du kidnapping et du meurtre de Jessica, 14 ans. Le juge avait décidé d’un emprisonnement à vie et, comme part de la peine, de rencontres obligatoires avec la mère de Jessica, à sa demande.

Jour après jour, la mère de Jessica rencontra William dans une pièce privée de la prison. Tandis qu’il était enchaîné à son siège, elle hurlait sur lui, le maudissait, criait devant lui. Elle l’obligea à regarder des photos de Jessica et lui raconta de nombreuses histoires sur elle. Tout d’abord, William fut renfrogné, engourdi et indifférent. Il s’asseyait, bras mous, regard fixe et vide.

Suite

11 conseils pour les patients atteints d’un cancer par une survivante

Si vous connaissez quelqu’un à qui on a diagnostiqué un cancer, je vous invite à partager et lui faire suivre cet article, extrait du blog de Kris Carr (Crazy Sexy Cancer) et que je vous ai traduit ici. Kris est elle-même une survivante, atteinte d’un cancer rare et qui a raconté son histoire dans son livre. Elle continue d’inspirer des milliers de personnes dans le monde au travers de son site et des conférences qu’elle anime régulièrement.

kris-carr-velo

Voici un peu de son histoire et les conseils qu’elle donne aux personnes qui comme elle traversent cette épreuve.

Suite

Ce que vous n’êtes pas supposé savoir sur les crèmes solaires et l’exposition au soleil

Le retour du soleil et des grosses chaleurs signe également le retour des rayonnages de crèmes solaires toutes plus perfectionnées, semble-t-il, les unes que les autres.
Avant de vous jeter dessus et de vous enduire abondamment, je vous invite à lire l’article de Mike Adams que j’avais traduit il y a quelques années mais toujours d’actualité et peut-être même encore plus, puis la traduction de celui qu’il vient de publier sur ce sujet des crèmes solaires. Je mettrais ma main au feu que vous y découvrirez avec stupéfaction des informations que vous ne connaissiez pas et je vous donnerai pour finir les noms des crèmes solaires véritablement 100% naturelles et parfaitement aussi efficaces (testées sur mes enfants et moi dans des conditions très estivales) que les écrans solaires même dits « écrans totaux ».

Plage - soleil
Posez des questions à quelqu’un sur les crèmes solaires et vous allez entendre pléthore d’informations erronées, données par une personne qui a été désinformée de façon répétitive par les autorités sanitaires et les médias officiels. Presque rien de ce que vous entendez sur les crèmes solaires par le biais des chaînes traditionnelles de médias n’est précise. Donc voilà un petit guide rapide sur les 6 plus importantes choses que vous devez  savoir sur les crèmes solaires, le soleil et la vitamine D.

 

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Comment solutionner 80% des problèmes de constipation, d’hémorroïdes ou de périnée

Constipation toilettes élimination

Que diriez-vous si quelqu’un vous disait qu’il existait un simple conseil à appliquer qui résoudrait tous vos problèmes d’élimination ? Constipation, hémorroïdes, appendicite, périnée fragile, infections urinaires … tous envolés ! Vous voudriez l’essayer aussitôt, n’est ce pas ?

C’est ce qui m’est arrivé quand je l’ai découvert il y a 4 ans et c’est comme ça que je me suis retrouvé dans mes toilettes dans une position un peu curieuse.

Suite