En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Cancer inopérable : c’est ce qu’on vous a dit ?

 Cancer inopérable - Hippocrate

Mon enfer a commencé avec ces mots :  » Vous avez un cancer inopérable, et c’est votre jambe ou votre vie !« . Mon oncologue orthopédiste m’a dit ces mots après avoir échoué dans sa tentative à enlever une tumeur dans mon genou gauche. « Je ne peux pas vous garantir la survie après l’amputation » continua-t-il « mais c’est un début« .

Peu après, l’équipe médicale a conseillé à mon mari de contacter l’hôpital ; le pronostic n’était clairement pas optimiste. Nous étions dévastés. Je ne pouvais pas croire que je pouvais perdre à la fois ma jambe et ma vie. Après y avoir bien réfléchi, l’amputation était simplement inacceptable. Je savais qu’il devait y avoir une meilleure voie. Cependant, après avoir cherché diverses options, j’ai décidé de me soumettre à une expérience de perfusion hypothermique du membre isolé (HILP) -une procédure chimiothérapique localisée et presque barbare dans laquelle les produits chimiques sont envoyés dans les veines. Cette procédure a pour résultat une jambe perfusée : un état permanent lugubre provoquant une jambe durcie, sévèrement cicatrisée avec une peau brûlée et noircie. Nous pensions que cela pourrait empêcher l’amputation et retarder la croissance de la tumeur suffisamment longtemps pour pouvoir trouver une autre solution.

Suite

L’encens et la myrrhe : évocateurs de Noël… et de guérison !

Entendre ces deux mots « encens » et myrrhe » c’est avoir immédiatement à l’esprit (du moins dans nos cultures chrétiennes…) l’image des trois rois mages apportant leurs présents à l’enfant Jésus ! Et ces présents, précieux à l’époque sans aucun doute, nous sont toujours accessibles à l’heure actuelle alors que nous avons des informations précises sur leurs qualités.

Three king. Three wise men with gifts. Engraving style. Vector illustration.

  

Il est certain que ces « rois mages », dont le nom anglais utilisé par certains me semble plus juste : « wise men » signifiant « hommes sages », connaissaient les qualités de ces produits. Un enfant à la naissance a parfois souffert de son passage vers l’air libre et peut présenter des bleus et contusions que la myrrhe, par exemple, saura efficacement atténuer.

Ces deux huiles essentielles sont de plus en plus mises en avant pour toutes sortes de pathologies, et en particulier le cancer, c’est pourquoi je vous traduis ci-dessous ce qu’en a dit le Dr Josh Axe lors des entretiens organisés par T.T.A.C. en 2014 :

Suite

Le CANNABIS : la nouvelle arme anti-cancer ?

Comme vous le savez sans doute déjà, le cannabis a fait l’objet de bien des controverses et d’interdictions depuis des années en ce qui concerne son utilisation comme médicament.

Toutefois, de nombreux malades n’ont pas hésité, à se mettre hors-la-loi pour se procurer son huile afin de sortir de leur grave condition parfois désespérée. Grâce à eux, et aux résultats indiscutables obtenus, de plus en plus de pays et d’états américains autorisent désormais son emploi thérapeutique.

Vous trouverez dans l’article (publié par ce site et écrit par ) traduit ci-dessous un exemple de ces succès :

Cannabis - Huile

Une femme écossaise à qui on avait donné juste quelques mois à vivre en 2013, clame qu’elle doit remercier l’huile de cannabis pour le fait d’être en rémission depuis presque quatre ans. Après avoir été diagnostiquée pour une tumeur cérébrale incurable, Lynn Cameron s’est vue proposer les agressions habituelles : les traitements de chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie, mais en vain ; les scanners n’ont révélé aucun changement et les médecins lui donnèrent entre six et dix-huit mois de vie.

Suite

Libérée du cancer !

Ce témoignage de Freezia Herrera est rapporté par l’Institut Hippocrate dans son magazine (Volume 37 – Issue 2). Cette femme y raconte son expérience de guérison d’un cancer du sein, malgré un mode de vie qu’elle considérait comme très sain.

Libérée du cancerVoici donc la traduction de ce récit :

Avant d’être diagnostiquée d’un cancer du sein le 21 janvier 2009, je me considérais comme très saine. Je me sentais d’ailleurs tellement saine, que lorsque je me suis rendue à un rendez-vous de mammographie et que l’infirmière me demanda de revenir pour d’autres tests, j’ai dit « OK ! » ; je ne pensais absolument pas qu’il pouvait y avoir un quelconque problème.

Suite

Guérison d’une tumeur cérébrale par un changement de mode de vie

Je vous propose la traduction de l’histoire d’Erin DeNardo, guérie d’une tumeur cérébrale suite à un changement de mode de vie.

La vie D’Erin était fabuleuse. Erin était un magnifique mannequin élégant voyageant autour du monde à seulement 23 ans et qui avait un excitant futur devant elle. Erin ne le savait pas mais sa vie allait s’effondrer.

Suite

Combattre un cancer stade 4 sans les protocoles habituels

James Russell, le Chef « cru », anglais, dont nous apprécions tellement le travail a eu la bonne idée de rappeler sur son site l’histoire d’Elaine Gibson, apparue dans une vidéo réalisée par Ty Bollinger dans le cadre de son remarquable documentaire « Quest for cures » , comme vous pouvez la voir ici, racontant en quelques mots son chemin vers la guérison d’un cancer (lymphome non-hodgkinien) :

 

 

Ceux qui ne comprennent pas l’anglais, peuvent suivre son aventure ci-dessous, telle que la résume James Russell :

Suite

Guérison d’un cancer des poumons grâce aux smoothies verts – témoignage

Voici un témoignage de guérison d’un cancer des poumons envoyé à Victoria Boutenko, la papesse des smoothies verts qui nous avait bien gentiment préfacé notre petit livre sur « Les incroyables vertus des smoothies verts » (premier livre en français sur ce sujet, désormais traduit en plusieurs langues d’ailleurs !).

Ce témoignage fort intéressant et qui pourra donner des pistes de guérison a été rapporté sur le blog de Victoria. Je vous le traduis ici :

 

Il y a un peu plus de deux ans on me diagnostiqua un cancer des poumons (je n’ai jamais fumé). L’oncologue souhaitait une opération suivie d’une chimiothérapie, immédiatement. A cette époque ma santé n’était pas bonne. En raison de ma santé et de mon âge (71 ans), je pensais que je ne survivrais pas à une chirurgie. Je ne le pensais pas davantage de la chimiothérapie. Au lieu de cela je me rendis à lInstitut Optimum Health à San Diego (Californie) durant 2 semaines. J’ai suivi un programme d’alimentation crue et de jus d’herbe de blé durant quelques mois supplémentaires. Un scanner de mes poumons pris à cette époque montrait que le nodule était toujours là, et avait légèrement grossi. Je décidais de ne plus retarder l’opération et fis enlever 1/3 de mon poumon droit. Le chirurgien dit que mon sang était correct et que les autres tests étaient bons, et j’ai très bien supporté la chirurgie.

Suite