En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Combattre un cancer stade 4 sans les protocoles habituels

James Russell, le Chef « cru », anglais, dont nous apprécions tellement le travail a eu la bonne idée de rappeler sur son site l’histoire d’Elaine Gibson, apparue dans une vidéo réalisée par Ty Bollinger dans le cadre de son remarquable documentaire « Quest for cures » , comme vous pouvez la voir ici, racontant en quelques mots son chemin vers la guérison d’un cancer (lymphome non-hodgkinien) :

 

 

Ceux qui ne comprennent pas l’anglais, peuvent suivre son aventure ci-dessous, telle que la résume James Russell :

Suite

Guérison d’un cancer des poumons grâce aux smoothies verts – témoignage

Voici un témoignage de guérison d’un cancer des poumons envoyé à Victoria Boutenko, la papesse des smoothies verts qui nous avait bien gentiment préfacé notre petit livre sur « Les incroyables vertus des smoothies verts » (premier livre en français sur ce sujet, désormais traduit en plusieurs langues d’ailleurs !).

Ce témoignage fort intéressant et qui pourra donner des pistes de guérison a été rapporté sur le blog de Victoria. Je vous le traduis ici :

 

Il y a un peu plus de deux ans on me diagnostiqua un cancer des poumons (je n’ai jamais fumé). L’oncologue souhaitait une opération suivie d’une chimiothérapie, immédiatement. A cette époque ma santé n’était pas bonne. En raison de ma santé et de mon âge (71 ans), je pensais que je ne survivrais pas à une chirurgie. Je ne le pensais pas davantage de la chimiothérapie. Au lieu de cela je me rendis à lInstitut Optimum Health à San Diego (Californie) durant 2 semaines. J’ai suivi un programme d’alimentation crue et de jus d’herbe de blé durant quelques mois supplémentaires. Un scanner de mes poumons pris à cette époque montrait que le nodule était toujours là, et avait légèrement grossi. Je décidais de ne plus retarder l’opération et fis enlever 1/3 de mon poumon droit. Le chirurgien dit que mon sang était correct et que les autres tests étaient bons, et j’ai très bien supporté la chirurgie.

Suite

Témoignage de guérison d’un cancer de la prostate

Je vous propose aujourd’hui le témoignage d’un homme souffrant d’un cancer de la prostate et qui a découvert l’alimentation vivante grâce à sa maladie.

J’avais traduit ce témoignage (paru dans un des derniers numéros du magazine du centre de santé Hippocrate) sur notre ancien blog il y a 4 ans mais je pense qu’il est utile de le faire paraitre de nouveau en espérant qu’il puisse donner de l’espoir à certains et des pistes à explorer.

Mon nom est William Elder et je vis à Southampton, en Grande-Bretagne, avec ma femme Sarah. Ensemble, nous gérons une maison d’hôtes depuis 12 ans. Nous avons eu toutes sortes de demandes de la part de nos clients durant tout ce temps. Alors lorsqu’une femme, qui avait réservé pour trois nuits, me dit qu’elle avait besoin de place dans notre réfrigérateur pour ses légumes et dans notre cuisine pour faire du jus, je ne m’étonnais pas.

Suite

Témoignage de guérison d’un cancer du sein par le cru et des méthodes naturelles

Janette Murray-Wakelin a combattu le cancer à travers une alimentation crue et a profité d’une santé meilleure que jamais depuis qu’elle est devenue crudivore. Elle raconte à Sarah Best l’histoire de son voyage vers une santé optimum :

Janette Murray-WakelinJanette et son mari, Alan

Quand Janette Murray-Wakelin fut diagnostiquée avec un très agressif cancer du sein il y a plus de six ans*, on lui a donné six mois à vivre. La tumeur faisait trois centimètres et le cancer s’était étendu à toute la poitrine et aux ganglions lymphatiques. Il lui fut recommandé d’entreprendre la chimiothérapie conventionnelle et un traitement de radiothérapie, dont on lui dit que cela pourrait prolonger sa vie de six mois.
*
L’article datant de 2008… il faut donc ajouter 8 ans (et Janette continue à courir !).

A 52 ans, mère de deux enfants et grand-mère d’un, elle n’était pas décidée à accepter ce pronostic. « J’avais eu un mode de vie très sain, étant végétarienne pendant 25 ans, et végétalienne les 15 dernières années » explique Janette. « J’avais aussi toujours été physiquement très active toute ma vie, aussi fus-je plutôt choquée par le diagnostic. Cependant, le pouvoir de l’intention est beaucoup plus grand que celui de la peur, et j’avais l’intention de rester ici pour un très long moment ! ».

Suite

Mélanome stade 3 : Je ne suis pas encore mort !

Ce témoignage de David DeSantis, de Malvern en Pennsylvanie (USA), pourra donner de l’espoir et des pistes à ceux qui pensent, peut-être, qu’il n’y a qu’une seule voie pour trouver la guérison…

Témoignage cancer - Dave & Kathy

Rapporté dans le magazine de L’Institut Hippocrate de Floride, voici ce qu’écrit David DeSantis :

J’ai été diagnostiqué pour un mélanome de stade 3 en novembre 2013. Avant ce diagnostic j’étais très sain. Je venais de participer au championnat « The Xterra World » et avais obtenu un record personnel, terminant le 9ème dans mon groupe d’âge.

Suite

« La vérité sur le cancer » : une série documentaire REMARQUABLE, à ne surtout pas manquer

Série hélas en anglais, ce qui désolera ceux qui ne sont pas anglophones (Toutefois rassurez-vous des traductions sont prévues ; une au moins, en espagnol, pour 2016)… mais je me permettrai quand même de leur conseiller de faire suivre cette information à TOUTES leurs relations (famille, amis, MÉDECINS & THÉRAPEUTES…) au cas où celles-ci le seraient (et pourraient ainsi éventuellement leur faire profiter soit d’une traduction soit d’un partage des informations données  !).

C’est un travail EXCEPTIONNEL, et le mot est beaucoup trop faible, qui a été fait par Ty Bollinger et son équipe, dont j’ai déjà parlé dans plusieurs articles, et dont la précédente série de 2014 (« The Quest for the cures« ) avait déjà changé la vie de milliers de personnes.
Dans cette actuelle série de 9 vidéos, c’est une succession d’incroyablement précieuses informations de la part de médecins, de praticiens divers et variés, d’anciens malades, qui partagent des expériences et/ou des thérapies menées hors des chemins balisés officiels, et donnent des explications permettant de sortir de la classique trilogie conventionnelle -chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie- avec des succès véritablement renversants qui n’ont conduit, eux, qu’à des effets secondaires (si on peut les nommer ainsi) extrêmement positifs.
Une vidéo entière, la dernière de la série, est consacrée à ces « rescapés » de la maladie dont les témoignages sont souvent bouleversants.

Suite

Cancer du pancréas stade 4 : témoignage de guérison… 32 ans plus tard (vidéo)

Ce printemps 2015 une série d’entretiens (une dizaine de vidéos) autour des divers traitements du cancer,  ont été réalisés par Ty Bollinger, enregistrés à travers les États-Unis auprès de médecins, de thérapeutes, de patients.
Tous ces entretiens sont passionnants, instructifs et certains bouleversants, mais… ils sont en anglais ; donc les anglophones peuvent se précipiter sur son site pour en profiter en les achetant, ils ne le regretteront pas. Cependant, Ty Bollinger* a eu la bonne idée de faire quelques extraits comme celui qui est ci-dessous, en transcrivant les paroles ce qui facilite grandement le travail de traduction. Par conséquent, il est possible que d’autres extraits (pour autant que je les reçoive) soient prochainement traduits pour ceux qui ne comprennent pas, ou mal, l’anglais.
Il a fait son métier de sa passion : diffuser toutes les informations possibles sur les pistes pouvant guérir cette maladie (qui a bouleversé sa famille).

Évidemment vous trouverez des répétitions dans cette transcription : c’est du langage parlé…

Suite

Alimentation/cancer : encore un exemple de guérison sans chimie

Parmi les nombreux témoignages que nous rencontrons au fil de nos recherches (et que nous ne pouvons pas hélas tous relayer…) en voici encore un qui pourra peut-être apporter une piste de plus pour certains et de l’espoir à tous.

Pousses brocoliIl est rapporté par l’Institut Hippocrate de Floride (notre source inépuisable !) dans l’excellent livre de Brian Clement (son co-directeur) :

Le 1er janvier 1995, je me suis réveillé avec, sur le cou, une masse de la taille d’un gros citron. Ma femme a insisté pour m’amener aux Urgences de Palm Spring en Californie où nous étions en vacances. On m’a fait quelques analyses sanguines et l’on m’a conseillé de consulter mon médecin à mon retour. Ce dernier a diagnostiqué un lymphome (cancer des glandes lymphatiques) et m’a informé que si je ne commençais pas immédiatement une chimiothérapie, il ne me resterait plus que six mois à vivre. Il a ajouté que, même avec ce traitement, je ne vivrais pas plus de cinq ans.

Suite