Intolérance au gluten : 10 indices

Ceux qui sont identifiés par le Dr Amy Myers et qui pourraient être utiles pour certains d’entre vous. Voici ce qu’elle écrit :

Plus de 55 maladies ont été reliées au gluten, la protéine trouvée dans le blé, le seigle et l’orge. On estime que 99% des personnes qui ont soit une intolérance au gluten soit une maladie cœliaque ne sont jamais diagnostiqués.

On estime aussi que jusqu’à 15% de la population américaine est intolérante au gluten. Pourriez-vous en être ?

Suite

Changer le monde ? Nez qui coule sans être enrhumé ? Sinus encombrés ??

Voyez donc le témoignage de Woody Harrelson, le célèbre acteur américain que certains d’entre vous connaissent peut-être (bien qu’il soit un peu moins connu chez nous que dans son pays). Il a écrit le livre How To Go Further: A Guide to Simple Organic Living consacré à l’environnement (alimentation, agriculture, énergie.. tout y passe et c’est une mine de liens et de sources d’information) qui est le résultat et le récit de la réalisation d’un documentaire Go Further . Il est un militant convaincu dans ce domaine.

 Voici donc ce que dit Woody de son expérience personnelle, qui pourrait être celle de n’importe lequel d’entre nous :

Une des plus importantes leçons que j’ai apprises dans ma vie –une leçon que j’ai mis du temps à apprendre- est que la transformation personnelle équivaut à la transformation de la planète.

Article réservé à nos abonnés.

Suite

Le MSM (Méthyl Sulfonyl Méthane) : LA solution naturelle contre la douleur

Cette substance naturelle, au nom imprononçable (contentez-vous de « MSM » !), est présente dans les aliments et le corps humain. Elle s’est avérée si efficace pour soulager la douleur qu’elle permet à certains médecins de diminuer les doses de médicaments. Son avantage majeur étant de ne pas avoir d’effets secondaires, si ce n’est parfois et selon les doses prises (qu’il suffit alors de diminuer), quelques troubles intestinaux.

Un livre lui a été consacré, écrit par :

  • Stanley W. Jacob, médecin, directeur de la « DMSO clinic » et professeur de chirugie à l’université de l’Oregon en sciences de la santé à Portland (Oregon Health Sciences University)
  • Ronald M. Laurence, médecin, naturopathe, membre fondateur de l’Association internationale pour l’étude de la douleur et l’Assocation américaine pour l’étude des céphalées.
  • Martin Zucker, écrivain de la santé, qui a beaucoup écrit sur les guérisons naturelles, la nutrition, la forme physique et la médecine alternative, depuis plus de vingt ans.

Ce livre, The Miracle of MSM: The Natural Solution for Pain, malheureusement seulement en anglais à ma connaissance,  fait un véritable rapport détaillé sur tous les bienfaits de cette substance. C’est donc à partir des informations qu’il donne que je vous donnerai quelques extraits ci-dessous.

Suite

Augmenter sa fertilité avec un changement d’alimentation (témoignage)

Ou le témoignage d’une jeune femme qui, d’après les meilleurs spécialistes de l’infertilité, ne pourrait jamais avoir d’enfants, a traversé l’enfer des fausses couches tardives et de la perte d’un enfant mort-né, qui a connu le diabète gestationnel et le diagnostic d’un cancer de la peau, a finalement eu 3 magnifiques enfants, très facilement, de la manière la plus naturelle qui soit et a découvert que ses nombreux problèmes de santé (allergies multiples, sensibilité des dents, palpitations, souffle court, peau sensible, articulations douloureuses, ballonnements …) n’étaient ni normaux, ni une fatalité.

Esme Stevens

Article réservé à nos abonnés.

Suite

Le danger des cosmétiques conventionnels

Depuis quelques années maintenant , je suis très attentive à ce que je mets sur ma peau et sur celles de mes enfants. Ce qui m’a obligée un certain temps à lire avec attention toutes les étiquettes des cosmétiques qui m’intéressaient. Je ne sais pas si vous avez déjà fait cela mais personnellement cela m’a vite dégoûtée et horrifiée ! J’en suis donc vite arrivée à la conclusion que le plus simple était le meilleur !  Et ce n’est pas Mike Adams qui me contredirait. Voici d’ailleurs un autre de ses articles daté du 9 juin 2011, au sujet des cosmétiques que je vous traduit aujourd’hui.

Un nouveau rapport publié par l’Institut Norvégienne de Santé Publique (NIPH) a mis en évidence quelques-uns des pires produits cosmétiques provoquant des effets secondaires nocifs. Parmi les plus dangereux, on trouve les teintures pour les cheveux (voir cet autre article), les crèmes hydratantes pour le visage et le corps, les nettoyants et même les écrans solaires, tous utilisés par une grande partie de la population. Et les cas de réactions sévères suite à une utilisation quotidienne de ces produits sont très répandus, disent les chercheurs.

Suite

ALLERGIES multiples d’un bébé (ou comment entraîner ses parents vers l’alimentation crue)

Témoignage d’une maman ayant dû surmonter les allergies extrêmes de son bébé, et récit de son propre cheminement avec son mari vers l’alimentation crue à travers cette épreuve :

 

Mon nom est Alejandra Hernando, je vis à Mexico city et je suis végétalienne crudivore. Il y a quatre ans, je ne savais rien de l’alimentation crue, mais ma fille en savait plus. Elle était née avec beaucoup d’allergies alimentaires, et personne ne nous croyait parce que les médecins disaient que vous ne pouviez pas être allergique à quelque chose que vous n’aviez jamais mangé. Elle a été allaitée depuis le premier jour, mais quand elle a eu un mois, nous avons su que quelque chose n’allait pas. Elle ne pouvait pas dormir, elle avait beaucoup de coliques et elle souffrait de ce que les médecins appellent le « reflux ». Mais j’étais en contact avec la Leche League à Mexico et ils m’ont dit que mon bébé pourrait avoir une intolérance (allergie) au lait de vache que je consommais. Je commençais mon voyage vers l’alimentation crue alors même qu’à ce moment-là je ne la connaissais même pas. J’éliminais de mon régime tous les produits laitiers pour voir si cela affectait mon enfant, et devinez quoi ? Elle commença à mieux dormir et elle arrêta même de vomir. Nous ne pouvions pas le croire pourtant en deux semaines c’était un autre bébé, mais quelque chose retournait encore son estomac, alors mon conseiller du groupe « La Leche » me dit de tenir un journal pour être sûre de tout indiquer sur la liste.

Article réservé à nos abonnés. 

Suite