En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Vous êtes TOUT ce que vous avez besoin d’être…

… donc inutile de chercher à l’extérieur de vous-même des raisons d’être heureux, d’être « bien », de dormir mieux, de trouver la joie chaque matin dans vos chaussons !
Rien de nouveau, n’est-ce pas, dans cette affirmation ?

En effet c’est ce que nous disent et nous répètent, de toutes les façons possible, toutes les « écoles de sagesse », les enseignements spirituels et autres ateliers de mieux-être depuis la nuit des temps, en y ajoutant parfois des « techniques » destinées à aider l’individu à changer son regard ! Et pourtant, combien en sont encore à chercher leur équilibre émotionnel et leur bien-être à travers les autres, que ces « autres » soient des personnes, des choses, des possessions, des biens, des réussites professionnelles, j’en passe et des meilleures ! La « pensée positive »  qui ne forme souvent qu’une fine couche d’illusions sur un gouffre sans fond de pensées négatives, n’est pas le meilleur outil si elle n’est pas appliquée correctement et n’est même pas, alors, un outil du tout !

C’est ce sujet qu’a choisi de traiter Brian Clement de l’Institut Hippocrate, probablement parce que depuis des décennies il est confronté à une forme misère humaine passant par la maladie. C’est donc son article que je vais traduire ci-dessous :

Lumière, L'Homme, Personne, Solo, Tunnel

 

Pour renouveler votre vie, écrasez l’obscurité et devenez la lumière.

Suite

Cette pratique ancienne d’hygiène qui peut tout changer

Avez-vous remarqué à quel point la langue est l’un des organes les plus négligés du corps ? Quand vous a-t-on appris à vous nettoyer la langue ?

A moins d’avoir été élevé selon les préceptes de la médecine ayurvédique, je pense que personne ne vous a jamais expliqué que la langue avait aussi besoin d’être nettoyée et, en tout cas, que le fait d’en prendre un soin particulier pouvait grandement améliorer votre santé. La langue est pourtant un organe que les médecines traditionnelles chinoise et indienne auscultent en priorité lorsqu’un diagnostic doit être posé.

« La langue est le miroir de tous les organes du corps »

~ Deepak Chopra ~

Suite

Foie gras humain : les sucrants impliqués

Quand on évoque le foie gras c’est plutôt chez les non-véganes au moment des fêtes pour se régaler d’un mets considéré comme exceptionnel par les gastronomes… qui sont tellement dépendants de leurs papilles gustatives qu’ils en oublient que le foie qu’ils dégustent est un foie malade, hypertrophié grâce aux soins « attentifs » de ceux qui élèvent leurs porteurs (canards ou oies).

Hélas, cette « maladie » du foie touche maintenant les humains qui, inconsciemment cette fois, transforment cet organe initialement sain en un foie malade par l’effet de nouvelles habitudes alimentaires, amenées à la fois par de nouveaux modes de vie et par la pression permanente de l’industrie agro-alimentaire. C’est ce qu’explique l’article ci-dessous, écrit par Brian Clement de l’Institut Hippocrate :

Sucrants et foie gras humain

La maladie du foie gras a été couramment considérée comme une maladie sérieuse survenant principalement chez les alcooliques, mais tout a changé durant les trois dernières décennies comme la consommation croissante de fructose a explosé jusqu’à un état désormais généralisé, nommé maladie du fois gras non-alcoolique.

Cet état survient quand le foie humain a des difficultés à briser les graisses avec pour résultat que ces graisses s’accumulent dans le foie provoquant un état médical mettant potentiellement la vie en danger. Avec cette inflammation arrivent les cicatrices des tissus du foie et, au fil du temps, un échec du fonctionnement du foie peut se développer.

Suite

Quand l’aliment est un réconfort : se nourrir en conscience et mettre fin à l’alimentation émotionnelle

Soul food« Healing our world » – Hippocrates magazine

Cet article, traduit de l’anglais, a été écrit par Julie M. Simon pour le magazine Healing our world et répond parfaitement à une « pathologie » (s’il est permis de nommer ainsi ce manque), qui semble très courante dans notre monde actuel : la faim spirituelle ignorée… à chacun d’en faire l’observation :

La plupart d’entre nous, simple mortels, sommes les proies d’une notion selon laquelle une sensation durable de bonheur, de paix et de sécurité peut être trouvée à travers des conditions, des choses et des êtres. Qu’on espère perdre du poids, trouver le travail de nos rêves, ou rencontrer le partenaire idéal, il est facile d’être prisonnier de nos vies matérielles et perdre de vue nos besoins spirituels.

Souvent, c’est seulement quand nous atteignons nos buts que nous découvrons que leur réalisation n’apporte que peu de satisfaction durable. Nous pouvons alors nous demander s’il n’y a pas plus dans la vie que la poursuite sans fin de désirs terrestres.

Si vous vous retrouvez en permanence à vous suralimenter à tous les repas, à snacker sans même y penser ou à vous régaler régulièrement avec frénésie, cette suralimentation pourrait être un « appel de votre âme », une sorte de faim spirituelle vous informant que quelque chose est en déséquilibre.

Suite

Trop d’œstrogènes : danger même pour les femmes !

Arrêtez-vous un moment et observez ce qui différencie un homme d’une femme. Je ne parle pas des différences évidentes des attributs physiques, mais plutôt du terrain physiologique interne et comment il varie entre les deux sexes.

Parlant des hormones vous pourriez dire qu’un homme est testostérone dominant, alors que le corps d’une femme favorise les œstrogènes et vous auriez techniquement raison. Mais est-ce aussi simple, et y aurait-il une limite au-delà de laquelle les niveaux élevés d’œstrogènes peuvent devenir un problème pour les femmes ?

Il est de connaissance courante que les hommes souhaitent éviter les œstrogènes comme la peste, qu’ils en ont suffisamment et que le plus souvent il veulent plus de testostérone. Mais les femmes qui ont des niveaux très élevés d’œstrogènes (connus comme à dominance d’œstrogènes), ou qui pourraient courir le risque de développer des problèmes de santé associés à la dominance d’œstrogènes (NDT : nombre de cancers du sein, par exemple), sont le plus souvent dans le même bateau que les hommes. Pour une femme souffrant d’une dominance d’œstrogènes, même un petit supplément d’œstrogène, disons un produit chimique supprimant l’endocrine (EDC ou perturbateurs endocriniens) dans son shampoing favori, pourrait être suffisant pour bouleverser complètement sa santé.[1]

Vous pouvez vous demander : mais les œstrogènes ne sont-ils pas bons pour les femmes ? Ils le sont, mais en parfait équilibre avec la testostérone. [2]

Suite

Les facteurs qui affectent l’espérance de vie, et comment le jeûne à l’eau tue les tumeurs…

… selon le Dr Thomas Lodi, un médecin oncologue qui combine les meilleures méthodes de traitements conventionnels avec les meilleurs traitements non conventionnels, incluant alimentation vegan et beaucoup de jus verts entre autres techniques, dans sa clinique « oasis of healing » ainsi qu’en Thaïlande (il a apporté son témoignage dans le récent documentaire T.T.A.C. diffusé sur Internet). Selon ce médecin la longévité « est directement liée à la capacité du corps à supporter une charge« . Pourquoi certains animaux vivent-ils plus longtemps que d’autres ? Voici ce qu’en dit le Dr Lodi :

Dr. Thomas Lodi

« Nous allons parler de la qualité de vos membranes. La longévité est inversement proportionnelle à la péroxydabilité de la membrane mitochondriale » dit-il. « C’est la qualité de ces membranes et leur résistance à l’oxydation. Ceci signifie qu’elles ne sont pas polyinsaturées. Elles doivent être soit mono-insaturées, soit saturées. »

Une étude a trouvé que « manipuler les réseaux de mitochondries à l’intérieur des cellules » peut aider à augmenter la longévité et à promouvoir la santé. Ce qui peut être fait à travers la manipulation génétique ou la restriction alimentaire.

Suite

Cancer du côlon : témoignage d’une guérison « non conventionnelle »…

Ce témoignage d’une guérison d’Andrea Graeve est rapporté par le magazine « Healing our world » dans lequel elle raconte comment elle a choisi une voie différente de celle qui lui était proposée par son médecin. Voici donc ce qu’elle écrit :

Il y a environ six ans, en août 2011, on m’a diagnostiqué un cancer colorectal après que j’ai remarqué du sang frais dans mes selles. Je fus envoyée vers un chirurgien à la Cleveland Clinic qui était spécialisé dans ce type de cancer. Son plan était de me retirer le rectum entier et d’installer un sac de colostomie temporaire. Il prévoyait de reconstruire plus tard cet espace. Inutile de dire que cette idée était effrayante et extrêmement déplaisante. Mon opération fut planifiée pour octobre 2011.

Suite

11 signes que votre corps réclame un nettoyage interne

Selon votre expérience personnelle ou vos connaissances en la matière, les mots «désintoxication» ou « détox » vont vous évoquer différentes idées.

Peut-être que vous visualiserez des préparations à base de plantes pas très attirantes ! Ou cela vous évoquera peut-être la frustration et la privation.

Vous avez peut-être déjà essayé un programme de détox et constaté que les premiers symptômes étaient désagréables. Ou peut-être avez-vous fréquemment l’expérience de la désintoxication et que vous êtes conscient des avantages incroyables sur le plan physique, mental, émotionnel et spirituel d’un nettoyage en profondeur.

Quoi qu’il en soit, il est important de dissiper les fausses idées sur ce qu’est une désintoxication et de vraiment comprendre pourquoi il est important de donner à votre corps une pause de temps en temps.

Alors, pourquoi devriez-vous faire une détox ?

Suite