En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Cancers du sein liés aux hormones : souvent les plus grandes chances de survie !

Il y a beaucoup de confusion quand on en vient au sujet de la progestérone et du cancer du sein. Environ 70% des cancers du sein sont RE+ (récepteur estrogène positif) et la plupart de ces cancers du sein (environ 87%) sont également RP+ (récepteur progestérone positif).

Sein palpation (Passeport santé)(Photo PasseportSanté)

L’aspect « récepteur d’hormones » a depuis longtemps été un facteur majeur pour envisager le traitement du cancer du sein. Beaucoup de femmes s’inquiètent quand elles entendent que leur cancer du sein est à la fois RE+ et RP+, croyant que cela est un « double problème ». Il est temps de remettre les pendules à l’heure.

En fait, les médecins savent depuis longtemps que les femmes avec des taux élevés, à la fois, de récepteurs d’estrogènes et de progestérone (RE+ et RP+) ont souvent les meilleures chances de survie. En dépit de cela, il semble que quelques oncologues peuvent ne pas réellement comprendre ou expliquer un point vraiment clé…

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Comment nos émotions gèrent notre santé : maladies et guérisons…

Voilà bien un sujet qui m’intéresse… étant concernée au premier chef par les dégâts émotionnels  ;-) . Et comme je suppose que c’est également le cas de nombreuses personnes, en savoir un peu plus peut aider. Bien sûr, savoir ne règle pas le problème mais donne des pistes pour essayer de s’en sortir.

Nous sommes, comme dans bien d’autres domaines, très inégaux face aux émotions. Notre « lot de naissance » n’est pas le même ! Il suffit, pour ceux qui s’intéressent aux astres, de lire un thème astral de naissance pour voir si les émotions de l’individu seront envahissantes ou non… ce qui signifie que certains devront faire un énorme travail par comparaison à d’autres pour pouvoir y faire face, et encore leur faudra-t-il « tenir la barre » toute leur vie pour ne pas être entrainés (malgré eux pourrait-t-on dire) dans un tourbillon d’émotions perturbatrices*.
La consolation : de fortes émotions, bonnes ou mauvaises, sont un tremplin potentiel idéal pour agir et changer les choses qui troublent ou ont troublé à un moment donné
, si besoin est.
Bénies soient donc les émotions si elles permettent de rendre le monde meilleur ! Un monde sans émotions serait un monde de robots…

* J’ai une pensée pour une actrice que j’admirais beaucoup : Audrey Hepburn. Son mari a dit d’elle après son décès que son rôle à l’UNICEF (dont elle avait été nommée « ambassadrice ») l’avait tuée : la rencontre, lors de ses déplacements pour l’Unicef, avec tous ces enfants en grande souffrance l’avait littéralement détruite.

Emotions - Santé

L’article ci-dessous, de Ty Bollinger, vous éclairera encore un peu plus sur les émotions :

La connexion entre les émotions et la maladie a été connue depuis des milliers d’années dans les cultures tout autour du monde. Dans la bible, Versets 17:22-23, il est dit : « Un cœur joyeux est un bon médicament, mais un esprit abattu dessèche les os. ». La médecine chinoise (MTC) reconnait les « 7 émotions » qui sont supposées avoir un lien direct avec des états pathologiques. Et dans les traditions yoguiques le terme samskara signifie les « impacts subtils de nos actions passées » et il est reconnu que ces impacts peuvent se transformer en schémas susceptibles d’affecter la santé.

Et maintenant la science moderne découvre de façon étonnamment détaillée comment certaines émotions peuvent avoir sur le corps  un effet direct sur la maladie -et la guérison :

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Comment les bactéries intestinales altèrent le cerveau

Des chercheurs de l’Université de l’école médicale de l’université de Saragosse en Espagne ont découvert une nouvelle piste selon laquelle la communauté des microorganismes vivant en symbiose dans l’intestin humain pourrait contribuer à aider la régulation de la chimie du cerveau. L’étude remarquable fut publiée dans le journal PLOS ONE.

Intestins

Suite

Comment surmonter les troubles émotionnels saisonniers

Aussi dénommés « troubles affectifs saisonniers », c’est de ces troubles dont parle Kris Carr sur son site web, en nous suggérant dix pistes pour les surmonter dans l’article ci-dessous :

Depressed or sad woman walking in winter

1 – Assurez-vous de prendre suffisamment de vitamine D

En plus de nombreux cancers, de l’hypertension, du diabète et des maladies cardiaques, une déficience en vitamine D est aussi liée à la dépression. Alors si vous vous sentez triste, c’est le bon moment de tester vos niveaux de vitamine D. Selon mon ami le Dr Mark Hyman, vous devriez être testé à 25 OH de vitamine D. Pour un taux optimal vous devriez être de 100 à 160 nmol/L ou 40 à 65 ng/ml. Pour les malades du cancer c’est plus près de 80.

Suite

Grossesse et dépression post-partum : quels nutriments indispensables ?

«Les femmes enceintes ou ayant récemment accouché qui souffrent de troubles psychiatriques (la dépression en est un) doivent absolument être traitées, notamment parce que le taux de suicide est 70 fois plus élevé durant l’année qui suit un accouchement que durant toute autre période de la vie d’une femme ».

Voici les conclusions faites en 2005 par le Dr Marie-Josée Poulin, psychiatre et responsable médicale du Programme de psychiatrie périnatale au Centre hospitalier Robert-Giffard (Québec) ayant fait des recherches sur le potentiel de certains nutriments dans le traitement de la santé mentale des femmes (et par troubles psychiatriques, elle parle bien sûr de troubles apparus suite à la grossesse ou à l’accouchement).

Ces recherches ont porté sur des nutriments bien particuliers et il s’avère que ceux-ci devraient figurer en bonne place dans le traitement de la dépression des femmes.

 

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre

Les véritables capacités thérapeutiques du chanvre, c’est ce que nous propose de découvrir Jokubas Ziburkus, naturopathe, ayant donné une conférence à L’Institut Hippocrate sur ce sujet, en novembre dernier. Voici ci-dessous l’article qui en a été tiré et que je vous ai traduis.

Chanvre

« Système endocannabinoïde et cannabis » – Quelle est cette effervescence ? »

D’innombrables personnes aux U.S.A., aux Amériques, en Europe et ailleurs ont une opinion en ce qui concerne le débat excitant sur les effets médicinaux et le potentiel thérapeutique du cannabis.

Tout ceci a pris racine, en partie, dans la récente preuve clinique qui démontre que la plante cannabis, et ses composants, a la capacité de traiter efficacement quantité de désordres neurologiques ou liés au cancer et aussi la douleur. Avec la majorité de la population U.S., le canada, le Brésil, l’Australie et de nombreux pays d’Europe ayant accès a une forme quelconque de cannabis légal, il y a un besoin urgent de nous éduquer et de devenir des consommateurs et des professionnels de la santé plus fiables. Les médicaments dérivés du cannabis ont été utilisés à travers les âges et cet article introduira le lecteur à quelques concepts tel que le système endocannabinoïde et aux phytocannabinoïdes.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

Comment guérir de l’acné avec un seul changement alimentaire

Si vous souffrez d’acné ou que vous connaissez une personne souffrant d’acné, cette histoire pourra lui permettre de trouver une solution ou lui donnera peut-être une piste à explorer.

En tout cas, c’est ce que j’espère et ce qu’espèrent les deux jeunes filles qui en sont les héroïnes !

Acné sévère

Suite