En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Livre Recettes crues

              Livre Union crue            Livre Manger Cru et sain

 

  ∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

 

Le cacao : toute une histoire… botanique, gastronomique, médicinale + des recettes !

Vous connaissez probablement déjà une partie de l’histoire de cette « nourriture des Dieux » qu’est le chocolat… mais il ne serait pas surprenant que vous complétiez vos connaissances en lisant l’article ci-dessous, très complet, tout en étant passionnant. Vous y découvrirez même la recette de chocolat tel qu’on le préparait en 1753, et qu’il est encore possible de le préparer si le cœur vous en dit : on vous en donne une recette actualisée ! (mais aussi notre recette d’un « mole » vegan et cru)

Vous avez déjà eu quelques informations sur ce « fruit » qu’est le cacao si vous êtes un habitué de la boutique Market’Veg sur laquelle vous trouverez le meilleur chocolat qui soit en termes de culture, de variété et de transformation (qualité crue).

Voici donc la traduction que j’ai faite de ce très long article :

Cabosse cacaoLes cacaoyers (CACAO = Theobroma ssp./Sterculiaceae) ont une apparence très distinctive : bien que n’étant pas particulièrement de grands arbres, avec une moyenne de 10 à 20 m de hauteur, leurs troncs, comme beaucoup d’arbres de la forêt tropicale humide, ont une écorce rugueuse, brun-gris, qui est habituellement couverte de différents lichens et champignons colorés. Les feuilles matures sont larges et brillantes, mais les jeunes feuilles sont souples et rougeâtres, devenant graduellement vertes et dures au fil de leur croissance.
Comme le cacaoyer ne se dégarnit jamais, toutes ses feuilles jeunes et adultes se retrouvent poussant côte-à-côte sur le même arbre. Il est dit que l’apparence souple des jeunes feuilles sert de sorte de mécanisme de défense passive signalant à des prédateurs potentiels qu’elles ne valent pas la peine d’être grignotées. Beaucoup plus frappante cependant est l’apparence de ses fleurs et de ses fruits qui émergent directement du tronc et des plus vieilles branches.

Cacao - FleursCertains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

« Haricots » crus épicés à la mexicaine

Envie de manger « mexicain » ?
C’est ce que nous propose le « Tree of Life » du Dr Cousens avec cette recette qui, contrairement à ce qu’indique son intitulé, ne contient pas de… haricots ;-) !!!   Il fait simplement référence à une recette traditionnelle dont la saveur a un air de cousinage.

 Haricots à la mexicaine

Suite

Gaspacho bon pour les diabétiques

La saison des tomates commençant à battre son plein, c’est le moment de se régaler de ces soupes froides (… venant d’un pays chaud ;-) !) que nous aimons tant. Celle-ci nous est offerte par le Dr Cousens qui la propose dans la « phase 1  » de son programme de santé :

Gazpacho zen

Ingrédients :

Suite

Sauce pour Pad Thaï cru

Une petite sauce rapide à préparer qui sublimera en rien de temps un simple plat de spaghettis de courgettes (crus ou cuits selon votre préférence), de nouilles de kelp ou tout autre légume râpé qui vous fera envie, à vrai dire !

Raw pad thai salad

Suite

Un guacamole super-vitaminé !

 

Bowl of guacamole with fresh ingredients

Certain(e)s d’entre vous sont déjà des habitué(e)s de la Maca, une variété de légume-racine ressemblant au navet dont on fait une poudre, et dont les propriétés comme adaptogène et régulateur hormonal sont très appréciées. Son goût très particulier peut être discuté (personnellement, je l’adore  !). C’est donc une bonne idée de l’utiliser dans certaines recettes, comme celle que vous trouverez ci-après, mais également dans les laits végétaux, les smoothies, soupes, crèmes glacées…. et autres desserts.

 Quant au moringa il n’est pas surnommé « l’arbre de vie » sans raison. Utilisé en phytothérapie pour ses propriétés revitalisantes et nutritives, il apportera un plus à toutes vos recettes.

Suite

Vertus thérapeutiques du pissenlit : mangeons-le, buvons-le

Pissenlit 2Nous sommes en pleine saison de cette précieuse plante* ; elle jaillit, surgit, s’épanouit et explose partout : profitons-en ! Tout en elle est bon : de la racine à la fleur…
Si vous n’aimez pas la saveur amère de ses feuilles (saveur si bonne pourtant, et indispensable, pour la détox dont on parle tant : notre foie nous en remercie), essayez d’en intégrer au moins un tout petit peu dans vos diverses recettes pouvant s’en accommoder : pestos, soupes, smoothies, jus et boissons diverses, salades, sauces mixées (feuilles crues prioritairement, si vous voulez profiter de toutes leurs qualités).

* Bien qu’on puisse la trouver et en profiter presque toute l’année, c’est au printemps qu’elle est au maximum de son potentiel nutritif et thérapeutique.

Beaucoup de propriétaires d’un jardin en ce printemps se désespèrent de voir leurs espaces verts envahis par tous ces pompons jaunes et s’acharnent à s’en débarrasser… quel dommage ! C’est un cadeau du ciel, qui pourrait être cueilli avec reconnaissance et gratitude, en le congelant par exemple pour des jours pauvres en verdures (haché, mixé, en feuilles pour de futures soupes ou smoothies, sous forme de pesto en petites portions : les possibilités sont infinies). Les humains semblent avoir utilisé le pissenlit comme nourriture depuis au moins aussi loin que remonte notre histoire écrite.

Le pissenlit est utilisé pour le traitement des douleurs musculaires, la perte d’appétit, les maux d’estomac, les gaz intestinaux, les calculs biliaires, les douleurs articulaires, l’eczéma, les bleus… Il augmente aussi la production d’urine et est utile comme laxatif pour augmenter le péristaltisme. Excusez du peu !

Suite

Faire une cervelle de canut végétale !

Les amoureux de la gastronomie lyonnaise connaissent bien cette célèbre spécialité fromagère qui n’a rien à voir avec un plat anthropophage comme son nom pourrait le laisser entendre….
« Canuts » est le nom qui avait été attribué aux ouvriers de la soie de la ville de Lyon et vous pouvez trouver ici une petite explication sur l’origine de cette curieuse appellation pour une préparation laitière.

La recette varie selon les goûts de celui qui la prépare. Certains y mettront du vinaigre, d’autres non, un mélange d’herbes qui inclut du cerfeuil, de la ciboulette, d’autres non (la recette originelle semble, elle, ne contenir que du persil), etc… 

Dans celle que je vous propose, il n’est pas même question de produit animal… exit le lait et le fromage de vache. Et pourtant je vous assure que vous pourrez vous en régaler autant qu’avec l’original !

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici donc la recette végétale, pour 2 portions (selon l’appétit évidemment et l’utilisation que vous en ferez) :

Suite

Pizza crue au pesto d’épinards et champignons marinés

Pizza crue pesto épinards champignons marinés gros plan signée

Qui n’aime pas les pizzas ? Chez nous, on adore !

Évidemment, nous avons une large préférence pour les pizzas de qualité, bien garnies et riches en saveurs et ingrédients frais, en tout cas en ce qui me concerne parce qu’évidemment mes adolescents apprécient aussi les pizzas de certains commerces bien connus (que je ne nommerai pas !).

Nul n’est parfait (rires) et l’important n’est pas ce que vous mangez occasionnellement mais bien le type de carburant dont vous nourrissez votre corps au quotidien. Bien nourri tous les jours, il vous pardonnera sans problème un petit écart de temps en temps, d’autant plus s’il est fait sans culpabilité.

Mais revenons à la pizza qui nous intéresse. Celle-ci a été faite pour inaugurer les fonds de pizzas crus prêts à l’emploi que vous trouvez maintenant chez Market’Veg !

Je peux vous dire que cela a été un vrai succès ! Que j’ai aimé ne devrait étonner personne. Il parait que j’ai des goûts bizarres (dixit mes enfants) !

En revanche, j’ai été surprise que ma fille puisse autant aimer ! La 1ère bouchée ne s’est pas faite sans réticence (il faut avouer que j’avais préparé un truc bien vert à étaler dessus. J’y suis donc allée fort avec une jeune fille qui est plus que méfiante avec tout aliment de cette couleur !) mais la part a finalement été terminée sans aucun commentaire, et le lendemain midi elle demanda à terminer le reste (que je me réservais), en prétextant qu’elle avait très faim. Mais je la connais, elle préfèrerait se passer de manger plutôt que de se forcer !  Vous pensez bien que je lui ai sacrifié ma part avec la plus grande joie !

Venons-en à la recette en vidéo et par écrit :

Suite