En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Les bases de l’alimentation vivante crue végétalienne selon Ann Wigmore + recettes

Quand je vois parfois certaines dérives dans la « Raw food » (Alimentation crue) j’ai envie de me replonger dans ces basiques-là dont le but n’était pas seulement de « manger cru » mais de retrouver un état de santé naturellement destiné à notre corps et même à « nos corps » : physique, mental, spirituel.

Un excès quotidien de fruits secs, de noix, de graines, d’huiles diverses et variées, d’avocats ou de bananes, fussent-ils tous d’excellentes qualités et sources de nutriments de valeur, est néfaste à l’organisme (les merveilleux gâteaux crus proposés un peu partout, de même que les sauces, peuvent être un terrible piège !).

Je vais donc rappeler ce que cette grande dame de l’alimentation et de la santé a enseigné durant des années avec un immense succès. Nous verrons d’abord la phase de transition en plusieurs étapes ainsi que des conseils pour accompagner au mieux cette transition, puis la composition de chaque repas et enfin quelques recettes selon ses conseils.

 

D’abord elle évoque la phase de transition, quand vous quittez le mode alimentaire standard, dont vous avez constaté ou supputé les dégâts, pour vous diriger vers une alimentation plus saine :

« Le but du régime de transition -en venant de celui qui inclut viande, aliments transformés, sucres, produits à base de farine blanche, etc… pour aller vers une alimentation vivante de végétaux, fruits, germes, noix fermentées, et graines- est de permettre au corps de se débarrasser graduellement, doucement, des déchets accumulés jusqu’à ce que l’alimentation totale soit faite d’aliments vivants. Même durant le régime de transition, essayez d’incorporer autant de salades de pousses vertes et de repas de fruits que vous le pouvez pour accélérer le processus de détoxification et pour permettre au corps et à l’esprit de s’habituer à ce nouveau régime. 

La 1ère phase dans le régime de transition est d’éliminer les drogues, médicaments et autres produits chimiques, la viande, le tabac, l’alcool, le sucre blanc, la farine blanche, le sel et le café – tous les aliments transformés. Cela peut représenter un changement radical pour certaines personnes pour autant que ces « aliments » soient profondément ancrés dans leurs habitudes et dépendances. Une manière d’aborder ce changement est de diminuer et de substituer. Si vous mangez de la viande rouge chaque jour, par exemple, réduisez-la à deux ou trois fois par semaine, et remplacez-là par du poisson et de la volaille. Si vous buvez et fumez chaque jour, faites-le un jour sur deux, ensuite tous les trois ou quatre jours. Substituez par une pensée plus claire et des exercices de respiration profonde et pure. Vous n’abandonnez rien, vous choisissez réellement quelque chose de mieux.

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur «Suite».

Suite

Hommage en Lithuanie à Ann Wigmore.
Qui était-elle ?
Herbe de blé, Réjuvélac, pousses vertes… c’est elle !

Nous devons à cette femme exceptionnelle probablement la plus grande partie de nos connaissances et de notre intérêt pour l’alimentation vivante et nous nous réjouissons que quelques personnes reconnaissantes pour cet héritage commun aient pu organiser un évènement (avec les interventions de plusieurs grands noms de l’Alimentation vivante) en hommage à ce pilier incontournable dans le domaine de la santé. Je m’associerai personnellement par le cœur à cet évènement faute d’avoir les moyens de m’y rendre.

Ayant beaucoup apprécié la façon dont Victoria Boutenko a présenté cet évènement, je vous traduis son message :

Suite

Fromage frais aux herbes ou « cream cheese »… vegan/végétalien (sans soja)

Ce cream-cheese-là ou fromage frais ne doit rien à nos amies les vaches ni à tout autre animal dont l’homme a pris l’habitude d’utiliser le lait pour son plaisir au moins autant (sinon plus) que pour se nourrir !

Fromage d'amandes ail et fines herbesFromage d’amandes frais aux herbes


Il s’agit d’une recette totalement végétale et déjà ancienne puisqu’elle était enseignée par Ann Wigmore (qui la nommait « almond cream » soit « crème d’amandes« ) dans ses centres de santé. Rien n’est plus simple à préparer. Toutefois il faut auparavant disposer de Réjuvelac*. Cette « boisson » fermentée est également très simple à faire et comme pour beaucoup de préparations culinaires, elle est plus longue à expliquer qu’à réaliser ! Je ne peux que vous suggérer de l’essayer au moins une fois pour comprendre sa simplicité. Vous pouvez aussi visionner cette vidéo.
* Si vous n’en avez pas il faudra le remplacer par des probiotiques (qui permettront la fermentation).

Suite