En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Êtes-vous prisonniers de vos gènes ?

Vous serez sans doute libérés de cette éventuelle « prison » génétique après avoir écouté Bruce Liptonqui a abouti à la conclusion (comme d’autres avec lui) que SEUL votre environnement (intérieur et extérieur)  à tous les niveaux et au sens large, vous fait ce que vous êtes ! **

ADN structure double hélice

 

Les gènes n’offrent que des « influences » ou des tendances, ils constituent un potentiel qui sera activé ou non par leur détenteur selon son mode de vie (« Le champ est le seul agent dirigeant de la particule » a écrit Albert Einstein).

A titre d’exemple : au grand maximum, seulement 10% des cancers pourraient avoir un lien avec l’hérédité, les 90 autres étant directement liés au mode de vie (nourriture, environnement, pensées…). 

Suite

Affamé(e) ou fatigué(e) ?

Businessman late at night eating a burger

Lorsque vous avez faim, êtes-vous vraiment certain(e) qu’il s’agit de faim ?

C’est une question qu’il serait bon de se poser et c’est ce qu’a fait Jinjee Talifero dans un de ses messages à ses abonnés.

Pour ma part j’ai bien remarqué que si je tarde trop à aller au lit et que la journée avance un peu (trop) tard dans la nuit, j’éprouve souvent l’envie de manger ou de grignoter quelque chose… il est évident que mon corps fatigué réclame un supplément d’énergie pour tenir encore un peu sans sommeil.

Il en va de même dans la journée si vous n’avez pas assez dormi ou que vous accumulez le manque de sommeil. Vous avez besoin de plus d’énergie pour rester éveillé(e). Et où trouver de l’énergie rapidement à part dans la nourriture ?

Voici ce qu’écrit Jinjee à ce sujet :

Suite

Si vous voulez être en forme … Regardez par la bonne fenêtre !

Le Dr Patrick Quillin qui est intervenu récemment dans le programme de conférences (« The Truth about cancer« ) organisé par Ty & Charlene Bollinger avec toute leur équipe, a rapporté une histoire racontée par une personne qui, rencontrant un jour Ruth Stout, une brillante jardinière, alors qu’elle avait 94 ans et semblait toujours à la fois active, dynamique et joyeuse lui avait demandé son secret.

Ruth Stout

Voici ce qu’a répondu Ruth Stout :

Suite

Et si vos souffrances venaient de là ?

Malgré les apparences ou les premières impressions, les souffrances ne sont pas seulement négatives. En effet, il se trouve que seuls les traumatismes nous amènent à nous poser des questions ;-) !

Et nous pouvons aussi avoir reçu des bienfaits de ces ancêtres dont nous héritons… C’est là, la base du travail fait à travers les « Constellations familiales » désormais bien connues et pratiquées avec plus ou moins de bonheur selon les praticiens impliqués.

Résultat de recherche d'images pour "photos gratuites Constellations familiales"

Suite

Mieux dormir : quelques trucs de l’Institut Hippocrate

Dans l’un des ses articles l’Institut Hippocrate suggère des pistes pour surmonter les éventuels problèmes que certaines personnes peuvent rencontrer pour avoir un sommeil réparateur. Je vous propose ci-dessous une traduction de cet article :Dormir

Voici un facteur majeur pour votre santé générale que vous avez probablement négligé… le sommeil !

Un sommeil de qualité n’est pas toujours facile à obtenir, et comme l’explique Brian Clement dans l’Importance d’un sommeil sain, nombre d’entre nous dorment si peu que c’est effrayant. La dette de sommeil est une chose réelle, mais au lieu de devoir de l’argent à une banque nous avons littéralement des dettes avec notre corps ! L’individu moyen a besoin d’environ 8 heures de sommeil par nuit pour un repos total du corps et pour récupérer des stress quotidiens qu’il endure.
Maintenant imaginez que vous ne dormiez que 6 heures durant deux semaines… vous construisez votre dette de sommeil qui peut aboutir à une vivacité réduite et à une efficacité égale à une privation de sommeil de 24 heures complètes !

Alors, que pouvez-vous faire pour vous assurer d’obtenir le sommeil dont votre corps à besoin ? Nous avons listé quelques-unes de nos meilleures astuces pour vous aider à obtenir un sommeil de qualité :

Suite

Comment reprogrammer votre cerveau pour produire de la joie… et plus !

Cet article écrit par Kaïa Roman pour l’institut Hippocrate pourra peut-être vous donner des pistes pour une transformation intérieure si vous en ressentez le besoin et surtout la motivation, pour changer votre vie.

Un autre auteur et éducateur très célèbre, Joe Dispenza, évoque aussi (et avec le plus grand talent, à la fois d’orateur durant ses conférences et ateliers, et de pédagogue aussi dans ses ouvrages) cette capacité que nous avons de recâbler notre cerveau. Je vous suggère d’ailleurs de lire son excellent livre : Le placebo, c’est vous (dans lequel il mentionne, entre autres témoignages, des guérisons* considérées comme « miraculeuses » -toutes les pathologies semblent concernées- après ce travail de recâblage, dont la sienne qui a déterminé le reste de sa vie)… Voir aussi cette vidéo.

* On peut d’ailleurs se poser des questions en observant qu’à traitement identique (quel qu’il soit), à maladie au même stade, certains guérissent et d’autres pas… Hors la possibilité, selon ses croyances, d’un destin/karma qui déterminerait l’heure de notre départ, on peut raisonnablement penser que (il s’avère que c’est la conclusion à laquelle beaucoup, et de plus en plus, de thérapeutes adhèrent) : l’état intérieur mental, émotionnel, spirituel, est déterminant dans la guérison.

 

Recâblage cerveau

Voici donc la traduction de l’article de Kaïa Roman :

Où se situe votre joie ? C’est une question bizarre. Peut-être pensez-vous que la joie se trouve dans votre cœur ou peut-être bien considérez-vous la joie comme un état d’esprit ?

Il s’avère, selon les scientifiques, que la joie trouve son origine dans le système limbique du cerveau; la partie du cerveau qui contrôle les émotions, le comportement et la mémoire à long terme. Contrairement au bonheur, qui est une expérience cognitive située dans le néocortex du cerveau, la joie est une émotion que nous ressentons sans pensée consciente. Nous ressentons la joie sans y penser, et nous pouvons entraîner nos cerveaux à la ressentir souvent.

 

Les émotions sont une habitude

Suite