En attendant que ce nouveau site s’étoffe petit à petit, nous vous suggérons de consulter cette catégorie déjà abondamment évoquée sur notre ancien blog : ici.

Thérapies et poisons…

« Ombre et lumière, thérapies et poisons coexistent dans la nature. Sachons les faire coexister en nous.« 
C’est ce qu’avait publié le (merveilleux et défunt) magazine « Nouvelles Clés » en exergue d’un article écrit par Henri Gougaud et intitulé « L’arbre » . Ce devait être dans les années 90.

Chat, Arbre, Campagne, Escalade, Félin

Je ne résiste pas au plaisir de partager aujourd’hui ce texte de sagesse avec vous, venant juste de le retrouver dans mes archives :

Dans un pays aride s’élevait autrefois un arbre prodigieux. Sur la plaine, on ne voyait que lui, largement déployé entre les blés et le ciel. Personne ne savait son âge. Des femmes stériles venaient parfois le supplier de les rendre fécondes, les hommes en secret cherchaient auprès de lui des réponses à des questions inexprimables, mais personne jamais ne goûtait à ses fruits.

Suite

Les 9 principes de la longévité et comment les appliquer

Le numéro de novembre 2005 du National Geographic fut l’un des numéros les plus vendus dans l’histoire du magazine.

Le titre de l’article-phare de ce numéro, écrit par Dan Buettner, explorateur du National Geographic et écrivain, était « Les Secrets d’une Longue Vie ». Le sujet : les endroits dans le monde où les gens vivent jusqu’à 100 ans et plus. Il a appelé ces endroits des « Blue Zones » (Zones Bleues) et trois ans plus tard, il a sorti un ouvrage sur le sujet « The Blue Zones: Lessons for Living Longer From the People Who’ve Lived the Longest (Les Zones Bleues : leçons pour vivre plus longtemps par les personnes qui ont vécu le plus longtemps).

Le livre est rapidement devenu un best-seller du New-York Times, des millions de personnes étant intéressés par les recherches de Buettner sur les populations en bonne santé et vivant longtemps.

Peut-être même que ce qui est le plus intéressant est que ces personnes vivant dans les zones bleues ne vivent pas seulement plus longtemps mais également mieux. Elles restent actives jusque dans leurs années 80 voire 90, sans maladies dégénératives dont les personnes souffrent dans la plupart des pays industrialisés. Aux États-Unis, par exemple, la durée de vie moyenne est d’environ 78 ans (soit 10 de moins que dans les zones bleues) et presque 50% des adultes présentent un des trois facteurs majeurs de risques de maladies cardiovasculaires.

Ayant vu et étudié ces personnes remarquables, Buettner a développé un nouveau projet qui le passionne : partager et mettre en place les secrets d’une longue et bonne vie au cœur des communautés désireuses en Amérique et autour de la planète.

Ces recherches et leurs résultats ont abouti à une liste précise d’habitudes à prendre et surtout à la façon de les mettre en place pour qu’elles perdurent et deviennent rapidement un vrai mode de vie naturel : le secret principal pour une vie longue et heureuse.

 Buettner Photo David McLain

Certains articles sont réservés à nos abonnés, celui-ci en fait partie.
S
i vous êtes abonné assurez-vous d’être connecté à votre compte et cliquez ci-dessous sur
«Suite».

En vous abonnant à notre site, non seulement vous avez accès à encore plus d’informations et de recettes mais avec seulement 5€ par mois, vous soutenez également notre travail de recherches et de traduction et nous encouragez à continuer. Merci !

Suite

5 règles pour être plus aimable…

 …selon Lewena Bayer, une experte de la civilité, auteur et directeur du National Civility Center.

 (Image du site d’Oprah Winfrey)
 
Souvenez-vous de l’effet d’entraînement (ou effet domino)
 
La civilité signifie l’intensification et la prise de responsabilité de ce que ressentent les autres. Notre comportement a un impact au-delà de la personne avec laquelle nous interagissons. Quand nous traitons quelqu’un avec amabilité cette personne sera plus susceptible de manifester de l’amabilité avec la prochaine personne qu’elle rencontrera ; et la même chose se produit pour l’insensibilité.

Suite

Quel rapport entre des essuie-glaces et votre conscience ?

C’est ce que vous explique Mooji, maitre spirituel advaitin, dans cette croustillante vidéo qui vous interpellera peut-être, certainement d’ailleurs, tellement c’est dit avec humour !

Une excellente façon de représenter l’incessant ballet de nos pensées et notre façon de gérer cela.

 

 

Sur ce, bonne méditation de ces sages paroles et bonne fin de journée !

Nadège

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Suite

Et si vos pensées devenaient votre destin

Bien sûr ce que nous pouvons lire dans le dernier message de Shazzie transmettant un article écrit par Alex Santora-Emmerson , nous le savons déjà. Du moins beaucoup d’entre nous. Pourtant, je pense que cela fait toujours du bien de se le redire, de le relire ou de le réentendre encore une fois, et que ça ne sera jamais trop souvent :

 

Regardez vos pensées, elles deviennent des mots.
Regardez vos mots, ils deviennent des actions.
Regardez vos actions, elles deviennent des habitudes.
Regardez vos habitudes, elles deviennent votre caractère.
Regardez votre caractère, il devient votre destin.
Par conséquent, vos pensées deviennent votre destin.
Franck Outlaw

 

Suite

Où est notre conscience au moment des fêtes… ?

Entourés, envahis, inondés, submergés, hypnotisés, … (et pour certains : « éblouis »...) que nous sommes en ce moment dans notre beau pays de France par l’abondance alimentaire et j’ai envie de dire l’orgie, dans tous les magasins, les marchés, les vitrines, les magazines, je me demande si le peu de conscience (hélas) de la grande majorité des consommateurs ne sera pas complètement anesthésié par une forme d’avidité naturelle lui interdisant de réfléchir un peu -un tout petit peu- sur l’origine des produits qu’elle s’apprête à dévorer durant les fêtes à venir !

Car tous les médias se mettent en quatre pour attiser chez le consommateur ce qui est le moins noble dans sa personnalité : envie… avidité… orgueil… jusqu’à le faire craquer, mis K.O. par la puissance de ses faiblesses face à son peu de volonté.

noel-table

Suite

Le pardon participe aussi à la santé

pardonhttp://www.cybercartes.com/cartes/pardonne-moi

 

Ce sujet du pardon, sur lequel il y a tant à dire, est abordé par Andy Roman (conseiller en santé mentale) dans le dernier n° du magazine « Healing our world » publié par l’Institut Hippocrate de Floride, et je vous le traduis ci-après car il résonne comme une sonnette de rappel pour nous interpeller sur nos propres capacités de pardon et leurs limites (s’il y en a) :

Après un jugement épuisant et des heures de délibérations brûlantes le jury avait accusé William, 19 ans, du kidnapping et du meurtre de Jessica, 14 ans. Le juge avait décidé d’un emprisonnement à vie et, comme part de la peine, de rencontres obligatoires avec la mère de Jessica, à sa demande.

Jour après jour, la mère de Jessica rencontra William dans une pièce privée de la prison. Tandis qu’il était enchaîné à son siège, elle hurlait sur lui, le maudissait, criait devant lui. Elle l’obligea à regarder des photos de Jessica et lui raconta de nombreuses histoires sur elle. Tout d’abord, William fut renfrogné, engourdi et indifférent. Il s’asseyait, bras mous, regard fixe et vide.

Suite

Les astuces d’un spécialiste mondial des jus pour une meilleure santé (1ère partie)

Vous voulez adopter une vie plus saine mais vous pensez que c’est trop difficile ?

Pas de panique ! Voici la traduction des 10 astuces personnelles de Jason Vale, le « Maître du jus », que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui pour vous permettre d’entamer votre chemin vers une vie plus saine et pour augmenter votre vitalité.

1. Mastiquez longuement et parfaitement…

Cela veut dire mâcher, mâcher, mâcher ! Votre estomac a besoin que vous lui donniez de la purée à digérer, pas de gros morceaux trop difficiles à assimiler pour lui. C’est le travail de vos dents, pas de votre estomac. Si vous prenez votre temps en prenant votre repas, vous améliorerez votre digestion, vous aurez plus de temps pour appréciez les saveurs et le mieux, vous vous sentirez rassasié plus vite. Ce qui signifie que vous mangerez la bonne quantité de nourriture pour votre corps.
 

Suite